The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Rôdeurs On Ice -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8069
Age IRL : 28
MessageSujet: Rôdeurs On Ice    Jeu 18 Jan 2018 - 0:40
17 Janvier 2018

L'éloignement, c'était ça qu'elle faisait, pour se protéger, pour ne pas se briser encore en un millier de petits morceaux. Morgan était "contente" de voir Zack se reconstruire peu à peu après la mort de Stew. Mais cela n'empêche qu'elle se sentait toujours sur la touche. Même si les deux étaient toujours des miroirs, qu'ils étaient proches et fusionnels, cela n'empêchait pas le fait que Morgan avait de plus en plus de mal à regarder le blond dans les yeux. La peur de le voir comprendre tout ce qui se jouait en elle lui tenaillait les entrailles plus que de raison. Alors elle se taisait et s'éloignait doucement mais sûrement de l'aîné, lui laissant plus de place pour vivre son aventure avec Kyle. Aventure dont elle s'était résignée à devoir accepter. Mais la rousse attendait l'ancien journaliste au tournant s'il commettait la moindre erreur envers son meilleur ami. Elle lui ferait la peau comme elle l'avait fait à Neil l'été dernier. Le prendrait en chasse aussi longtemps qu'il le faudrait s'il se taillait de la maison.

Ce matin encore, elle avait cette mine pâle et grisâtre des gens en manque de magnésium, de fer, de vitamine D et de bien d'autres choses. Cette fois encore elle sortait sa carcasse maigrelette du lit Queen Size dans lequel elle vivait ses cauchemars comme une réalité. Cette fois encore, elle se prépara sans vraiment avoir envie d'enfiler quoique ce soit. Si Morgan déprimait ? Peut-être, elle n'en savait rien elle-même et elle n'était pas d'humeur à s'en poser la question, puisqu'elle n'y trouverait aucune réponse convenable à son goût. Morgan ne préférait donc pas y penser. Cela lui permettant de ne pas faire tourner son cerveau encore plus qu'à l'heure actuelle. Elle pensait trop, analysait trop, elle le savait et pourtant elle ne parvenait pas à s'arrêter ni à lâcher prise. Le lâcher prise, une combinaison de mots bien trop complexe à mettre en place pour l'ancienne barmaid. Le lâcher prise signifiait qu'il fallait accepter de ne plus penser, de s'en foutre royalement de certaines choses. Certes elle y parvenait sur certains trucs mais pas tout.
Et puis récemment, avec la tournure actuelle des choses, les nouvelles têtes dans la faction, là c'était encore plus difficile, le lâcher prise. Qui était donc cet abruti qui avait inventé ça ! le lâcher prise, une vraie connerie !

Lorsque la rousse rejoignit la cuisine elle y croisa le latino à qui elle adressa un vague regard, puis ce "comparse" de Louisiane à qui elle adressa le même regard vague avant de s'installer autour de l'îlot central et de se préparer un thé afin de réchauffer un peu ses os. Elle le but rapidement, l'eau étant déjà tiédasse. Morgan devait sortir accompagnée de Zack. cela faisait un moment qu'ils n'avaient pas foutu les pieds dehors rien que tous les deux. Comme au bon vieux temps ! Chouette, elle allait devoir se bercer d'illusions. Morgan y mettait en effet une grande mauvaise foi et cela se voyait mais là elle s'en foutait. Et voilà on retournait au lâcher prise... Quelle connerie, vraiment ! Elle attendait dehors, assise sur le muret froid en face de la baraque dans laquelle ils avaient fini par réellement s'établir. Son genou gauche la lançait par moment, le froid lui rouillait la rotule plus encore que l'humidité de l'automne. Tout en attendant Zack elle bougeait ses jambes dans le vide, et jouait avec ses son couteau entre ses mains. C'était bien calme ces derniers temps, puis elle n'était pas tombée autant que l'hiver dernier. Ca c'était une bonne nouvelle.

Levant les yeux vers la maison, Morgan se demandait toujours pourquoi Zack avait insisté sur le fait qu'il devait sortir avec elle précisément. Il semblait si bien en compagnie de Kyle. Pourquoi n'était-il pas sorti avec lui ? Peut-être que le plus âgé avait remarqué le fait qu'elle mentait quand au fait qu'elle remontait la pente avec lui ?! Par moment elle pouvait être une parfaite menteuse, mais elle se mentait aussi à elle-même. La roussette soupira et leva la tête vers le ciel gris clair et lourd, signe qu'il allait neiger une fois de plus. La neige ce n'était rien comparé au verglas. Entendant alors la porte s'ouvrir puis se fermer, elle baissa la tête pour regarder la silhouette imposante de charisme de Zack. Morgan descendit de son petit mur et réajusta son sac sur ses épaules; rangea son couteau et s'approcha de l'aîné.

"Tu veux aller où ?"

La veille il avait simplement insisté pour sortir avec elle, sans préciser où ils iraient, alors c'était avec cette curiosité dans son ton qu'elle lui posa cette question. Morgan connaissait le quartier comme sa poche désormais, alors s'il lui disait qu'ils feraient simplement le tour de Renton, à coup sûr elle n'hésiterait pas à le planter là pour rentrer au "chaud" dans la baraque et chercher un livre qu'elle avait déjà lu et relu pour le relire une nouvelle fois. D'ailleurs, cela lui fit penser qu'elle devrait trouver une librairie ou une bibliothèque un de ces quatre, histoire de prendre des bouquins. Peu-être que cela ferait plaisir à tout le monde... Bordel à queue ! Voilà qu'elle se mettait à être dans l'empathie et à vouloir être sympathique avec les autres qui voulaient sa mort... Morgan ne tournait vraiment pas rond ce matin. Acceptait une balade, puis n'agresser personne au réveil, attendre bien trop sagement Zack, et maintenant penser à ramener des livres pour les autres... Elle devait vraiment manqué de nourriture et autres compléments qui maintiennent bien en vie l'organisme. Etre soudainement aussi calme et "généreuse" ne lui ressemblait vraiment pas. Alors elle se pinça la main pour retrouver ses esprits et avança dans la rue affrontant la neige épaisse qui lui montait quasiment jusqu'au mollet.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3487
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Rôdeurs On Ice    Mer 31 Jan 2018 - 16:09

Si les nuits froides d'un hiver dans l’État de Washington ne gênaient en rien l'ancien homme d'affaires, sortir du lit le matin était devenu un acte un peu plus compliqué pour lequel il devait puiser dans ce qu'il restait de sa maigre volonté. Ainsi, la plupart des réveils étaient semblables : il ouvrait les yeux, sentait le froid mordant s'immiscer dans son cou puis grognait avant de remonter la couette au dessus de sa tête et se caler machinalement contre le journaliste souvent endormi à côté pour espérer garder un peu de chaleur. Mais comme chaque matin, il devait bien se lever à un moment ou à un autre et ne pouvait se permettre de rester couché plus longtemps. Depuis qu'il avait pris sur lui pour avancer un minimum, il se forçait à ne plus passer la journée dans sa pièce à se morfondre et cherchait ainsi de quoi s'occuper constamment. Le deuil qu'il portait était toujours aussi lourd par moments, et pourtant la présence de son cadet lui permettait de ne pas littéralement crouler sous ce poids, de se raccrocher à un peu de positif, et il avait fini par s'habituer à sa présence, bien trop, se rapprochant de lui bien plus qu'il ne l'aurait dû. Pourtant, tout ceci restait relativement étrange mais le blond avait choisi de ne pas se poser trop de questions, notamment pour ne pas se rajouter des inquiétudes supplémentaires. La joue contre les cheveux de Kyle, calé un peu plus bas, il avait soupiré avant de doucement retirer son bras, coincé sous son poids, et se lever. La veille il lui avait fait part de son projet de sortie avec Morgan et, si le brun et sa meilleure amie étaient loin de s'apprécier, le plus jeune avait approuvé sans contrer quoi que ce soit ; et quand bien même l'aurait-il fait, Zack n'avait jamais laissé qui que ce soit lui dicter ses actes, sauf peut-être Morgan, à de rares cas.

S'étant rapidement habillé d'un jean, tee-shirt et pull, le blond était allé dans la salle de bain récupérer le manteau qu'il avait mis à sécher la veille et l'avait enfilé par dessus le reste avant de retourner dans la chambre où il pris son poing américain qui se retrouva dans la poche gauche du manteau, cigarettes, Desert Eagle, et couteau. En quelques minutes à peine il avait rejoint l'étage inférieur, trouvant Rafael et Aodhan dans la cuisine qu'il salua rapidement en chipant dans un placard une barre de céréales. Se forcer à manger un minimum pour ne pas risquer d'avoir à nouveau des baisses de tension, d'être affaibli dû au manque d'apports et de sommeil considérables. Quoi que son sommeil s'était un peu amélioré depuis que son cadet était resté avec lui, mais il était toujours constamment sur le qui vive et en faisait sans doute trop pour les maigres rations que son corps emmagasinait mais qu'importait, au moins il ne se laissait plus végéter dans un coin à attendre que la mort survienne toute seule.

La veille, Zack avait demandé à Morgan de l'accompagner pour une sortie, sans lui donner plus de détails. Il avait cependant remarqué son air un peu étonné mais, là non plus, n'avait pas relevé. Bien sûr qu'il aurait pu y aller avec quelqu'un d'autre, n'importe qui du groupe aurait suivi ; sauf peut-être Neil, quoi que, il aurait suivi, en tirant une tête de six pieds de long. Celle de Morgan ne devait cependant pas être plus avenante et l'ancien homme d'affaires s'y préparait déjà. S'ils avaient plus ou moins ''recollé les morceaux'' qu'ils avaient brisé peu après leur arrivée ici, l'aîné avait bien senti que sa cadette s'éloignait peu à peu, que quelque chose avait changé. Elle était là sans vraiment l'être, était elle mais plus totalement. Et il avait peur. Peur qu'elle se détourne de lui, qu'elle s'efface petit à petit pour une raison qui lui était encore obscure. Peut-être que tout ce qui était arrivé lui avait permis de se rendre compte qu'elle se portait bien mieux sans lui ? Non. Il se refusait à croire cela, il ne pourrait assurément pas le supporter.

C'était principalement pour cette raison qu'il lui avait demandé de sortir avec lui, essayer d'y voir plus clair, mais aussi parce-que cela faisait un bon temps qu'ils ne l'avaient pas fait. De toutes les personnes encore en vie qui l'entouraient, Morgan avait toujours été celle avec qui il se sentait le plus à l'aise, en phase. Quand ils tombaient sur des vivants ou des situations compliquées, ils n'avaient aucunement besoin de parler pour savoir comment agir, l'un prenait son rôle de gentil flic, l'autre de méchant flic, et ils menaient rondement leurs petites affaires. Une complicité qui marquait bien celle travaillée avec le temps mais qui, aux yeux du trentenaire, semblait depuis quelques temps bien trop effritée. Et il se refusait à laisser les choses s'envenimer petit à petit, à voir la rouquine s'éloigner sans rien faire. Il allait agir, la pousser à parler s'il le fallait.

Sa barre de céréales en main, Zack avait quitté la maison, trouvant sa cadette assise sur le muret en face du bâtiment. La neige qui avait recouvert tout le coin ne le gênait pas le moins du monde, même si ce n'était pas le plus pratique pour se déplacer et être discret. Prenant un croc de sa barre de céréales, le blond n'avait pas bronché lorsque Morgan s'était approchée, lui demandant où il comptait aller sans même prendre la peine de le saluer. Lui faire ce reproche, ce serait un peu l'hôpital qui se fout de la charité, et pourtant, à ses yeux, ce n'était qu'un signe supplémentaire qu'il y avait un problème. Plantant néanmoins son regard clair dans le sien, il n'avait montré aucun signe de soupçon, gardant cette impassibilité habituelle. « Je pensais aller vers Convington. Ça nous fera une petite trotte mais ça nous permettra peut-être d'avoir de bonnes surprises sur la route. » Ou mauvaises, mais ils avaient suffisamment évolué dans ce nouveau monde pour être conscient que personne n'était à l'abri de rien.

Se mettant alors en route tout en terminant son maigre petit déjeuner, le blond avait tiré une cigarette de sa poche, la glissant entre ses lèvres avant d'en tirer une première longue bouffée, laissant son regard voguer sur ce qui les entourait. « Si tu as des trucs précis à trouver, ce sera l'occasion » avait-il ajouté en coulant un regard rapide vers Morgan. Il n'entrerait pas dans le vif du sujet maintenant, tâter le terrain avant toute chose.


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8069
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Rôdeurs On Ice    Mer 31 Jan 2018 - 19:13
L'hiver était la saison qu'elle détestait le plus et c'était encore plus flagrant depuis que le monde était tombé. L'hiver elle était souvent mal lunée, l'hiver elle n'avait envie de rien; ou juste à ce qu'on lui foute la paix. Rester au fond de son lit au chaud avec un thé fumant et un bon bouquin. Mais il manquerait toujours quelque chose au décor... Son ancien appartement, son bar, de la musique. La musique ça lui manquait, avoir les tympans explosés à force de concerts, puis il manquerait aussi quelque chose d'important, voir Zack et Stew au bar ou dans son salon en train de rire, sourire et soupirer.
Le trou qu'avait laissé Stew dans leur vie à tous était béant, alors elle essayait de ne plus y penser, même si voir comme à noel des shots s'enfiler les uns après les autres lui rappelaient la sacré descente du barman avait été un souvenir qu'elle avait rapidement refoulé pour ne pas complètement plomber l'ambiance. Le trou provoqué par cette perte avait des conséquences : les crises entre elle et le blond, Morgan tenait plus que tout à Lui, mais elle n'arrivait plus à rien, juste à cesser de se battre, même la colère qui l'animait faiblissait. A quelle moment reviendrait-elle pour la faire revivre et lui donner envie de se battre à nouveau. Après les fêtes, Morgan avait été des plus étrangement calme. Pas d'embûches, pas de plaintes, elle laissait même Victoria la tacler et ne bronchait pas, ou très peu.

Apprenant enfin où les deux se dirigeaient pour la journée, la cadette se contenta d'hocher simplement la tête. A nouveau elle se murait peu à peu dans le silence. Et à nouveau elle sentait que Zack n'était pas dupe, du moins elle espérait pour son bien à Lui qu'il le soit. Qu'il puisse la comprendre sans poser de questions. Qu'il comprenne que cet éloignement progressif est pour son bien à Lui, pour qu'il puisse avancer sans qu'elle ne le retarde où ne le traîne à nouveau vers le fond. Alors elle se souvenait de ses paroles : "Ne viens pas me reprocher un jour de tomber avant toi, Morgan, parce-que c'est ce qui arrivera à un moment ou à un autre." C'était faux, au final, ce serait elle qui tomberait avant lui. Elle n'était en réalité pas aussi forte que cela. Juste elle avait ce sale caractère qui la faisait paraître grande gueule, combattante, active. Mais ces derniers temps c'était différent.
Zack précisa que cela ferait une bonne marche, soit, ça lui importait peu de devoir marcher à s'en ruiner les semelles, elle y était habituée depuis le temps. Et marcher avait été son lot quotidien durant plus d'un an. Marcher, c'est ce que tous faisaient désormais, même les morts qui revenaient à la vie marchaient. C'était une putain d'ironie ! En avant marche, tous faisaient la même chose, alors qu'elle différence il y avait-il au final ? Juste l'alimentation ? Dans tous les cas il fallait se battre et tuer pour avancer. Il n'y avait donc qu'un pas entre l'humain et l'Adams...

Sortant de ses pensées par la voix grave de son compagnon de sortie elle leva rapidement les yeux dans sa direction. Des trucs précis à trouver, oui, des livres. Puis la rousse avait aussi envie de choper un lapin pourquoi pas. Sinon un rasoir ne serait pas de refus, les lames de rechange du sien s'amenuisaient peu à peu. Puis avec le manque de tout cela faisait un moment qu'elle n'avait plus ses putains de pétasses rouges tous les mois. Depuis au moins octobre, là où ils avaient vraiment commencé à manquer d'aliments. Alors son organisme avait cessé de correctement fonctionner à certains niveau.
Inspirant pour ne pas le laisser plus longtemps à parler à un mur vivant aux traits de Morgan, cette dernière ouvrit la bouche pour répondre :

"Des livres. Un lapin. Un rasoir."

La cadette avait énuméré cette liste d'un ton plat et neutre, comme si ça ne l'atteignait pas, comme si elle était à nouveau ailleurs, dans sa bulle. Comme si répondre montrait juste qu'elle était encore là. Marchant en suivant l'aîné elle soupira et regarda à nouveau droit devant elle. Le silence régnant d'ordinaire dans le secteur était brisé par le son de leur pas crissant et fendant la neige. Fermant une brève demie seconde les yeux, elle reçut sur le bout de son nez quelque chose de froid, ouvrant les yeux elle vit que des flocons commençaient à tomber, cela allait rendre leur avancée plus lente, presque digne des Adams. Ils devraient se méfier pour ne pas se faire buter d'une balle dans le crâne. BOUM ! Adieu monde de merde.
Alors marchant et pensant à cela, elle se dit qu'elle causerait peut-être plus de chagrin à Zack, mais pas aux autres, eux seraient heureux, ils feraient sûrement la bringue et finiraient ivre de joie. Tout en regardant le blond marcher devant elle, elle observa sa carrure, ses larges épaules, ses longues jambes, et ces fringues sans classe aucune. Intérieurement elle sourit se rappelant de l'avoir souvent vu vêtu de costumes tirés à quatre épingles. Là c'était comme le voir en tenue du week-end non stop. Morgan pensait vraiment à tout et à rien pour rester connectée dans le monde réel, mais elle pensait surtout à de la merde, des choses banales et sans but.
Puis étrangement, comme poussée par une drôle d'envie de rompre à nouveau le silence elle causa à nouveau :

"Pourquoi tu veux aller là bas ?

Simple question, simple curiosité, simple fait de montrer qu'elle était encore là.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3487
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Rôdeurs On Ice    Jeu 15 Fév 2018 - 0:17

Continuant d'avancer sans mot dire, le blond sentait bien cette tension. S'il avait espérer que cette sortie allait lui ôter cette impression, que tout serait presque ''comme avant'', il s'était foutu le doigt dans l’œil, royalement. Il était évident que le silence qui planait entre eux n'était pas le même qu'auparavant, il n'était pas salvateur, ni ''neutre'', il était au contraire relativement pesant, témoins de tous les non-dits qu'il semblait y avoir entre eux. Quoi que de son côté, il n'avait plus rien à cacher à sa cadette, elle savait qu'il s'était rapproché de Kyle, que le journaliste rejoignait sa chambre quasiment tous les soirs, il n'y avait rien d'autre à dire. Elle par contre... elle semblait différente, plus distante et même si elle essayait de ne pas le montrer, l'aîné remarquait bien lorsqu'il croisait rapidement son regard que quelque chose avait changé. Mais son silence était bien là le fait le plus étrange, celui qui lui mis la puce à l'oreille. Quelque chose avait changé, quelque chose n'allait pas, et elle ne disait rien. Des deux, ç'avait toujours été lui le plus silencieux, le plus difficile à faire parler. Combien de fois la rouquine avait(elle dû prendre son mal en patience jusqu'à ce que l'ancien homme d'affaires ne daigne mettre des mots sur quelque chose qui le tracassait ? Des dizaines de fois, peut-être même des centaines, mais les rôles n'avaient été inversés qu') de très rares reprises, nombre qui tiendrait sur les doigts d'une main. Morgan était plutôt du genre à ne pas tenir sa langue, exprimer clairement ses pensées sans passer par quatre chemins. C'était cette franchise, ô combien agaçante pourtant, qui avait toujours plu au trentenaire ; le fait qu'elle ne se gène pas pour le remettre à sa place quand il le fallait, qu'elle lui dise tout dans détour... mais en cet instant elle ne disait rien, et pourtant il était évident qu'elle taisait quelque chose. Laissant cette observation se faire un petit chemin dans son esprit, l'aîné en vint à une conclusion toute simple : ce qui la tourmentait le concernait lui, et sans doute avait-elle peur de ce qui arriverait si elle lui en faisait part. Il n'y avait pas d'autre raison possible pour qu'elle ne lui dise pas quelque chose. Et pourtant il ne demanda rien de plus, ne le ferait pas pour l'instant. Il profiterait de ces heures rien qu'à eux pour voir si elle allait se décider, et si non, il la prendrait entre quatre yeux jusqu'à ce qu'elle parle.

Quand enfin la jeune femme répondit à sa question, Zack s'était contenté de hocher la tête. Une nouvelle fois, son ton bien trop neutre témoignait qu'il y avait un soucis mais, encore une fois, il ne releva pas, répondant un simple « on cherchera ça » légèrement pensif avant de reporter son attention sur la route devant eux. Tirant une dernière sur la cigarette qu'il avait allumée en sortant, il avait jeté le mégot plus loin avant de visser ses mains dans les poches de son manteau, agrippant comme à son habitude son poing américain de la main gauche. La neige commençait à tomber et, s'il avait tendance à s'agacer de la pluie, voire même à en devenir nerveux, le voile blanc qui recouvrait le coin ne l'importunait pas le moins du monde. Mais ce manteau immaculé n'avait de cesse de lui rappeler la période à laquelle ils étaient. D'après leurs estimations, Noël était en effet passé, la nouvelle année sans doute aussi, ce qui signifiait qu'ils avaient commencé une nouvelle année, mais qui signifiait aussi que Stew aurait dû fêter son trentième anniversaire. À cette pensée, le blond avait serré les dents, inspirant profondément en portant machinalement sa main libre à son cou où pendait encore la chaîne que lui avait légué son compagnon avant d'expirer son dernier souffle. Il se rappelait de cette discussion qu'ils avaient eu, où le barman lui avait avoué avoir peur que l'aîné ne soit jamais plus vieux que le père Jenkins, et finalement ç'avait été tout le contraire. Finalement c'était lui qui ne l'atteindrait jamais.

Sentant sa gorge se nouer, le trentenaire resserra inconsciemment ses doigts autour de son arme, laissant retomber son autre main avant de sortir de ses pensées à la voix de Morgan juste derrière. Ouvrant la bouche pour répondre, il laissa un court flottement avant de réellement parler. « On y est jamais allés, avec un peu de chance il reste quelque chose » avait-il répondu sur un ton relativement détaché, tentant au mieux de ne pas se laisser envahir une fois encore par les souvenirs. Ce n'était pas le moment, pas maintenant qu'il arrivait plus ou moins à avancer, un peu, mais il se voyait difficilement dire clairement à sa cadette qu'il avait surtout voulu prendre le temps de sortir avec elle, sans réel but, juste parce-qu'il en avait besoin et qu'il était inquiet et contrarié de la voir aussi distante. Le trajet allait s'annoncer bien long et, au fond, il n'était pas certain de ce qu'il attendait réellement pour rentrer dans le vif du sujet. Sans doute une occasion, un signe réel qu'en effet il y avait un problème, mais avaient-ils seulement le temps pour le silence ? Sans doute pas, le monde leur avait déjà prouvé à de nombreuses reprises que rien ne pouvait être reporté à ''demain'', rien d'aussi important. Il attendrait cependant, qu'ils soient suffisamment éloignés de Renton, qu'elle ne se mette pas en tête de rentrer seule pour fuir la discussion, mais aussi d'avoir le courage pour ce qui passerait sans doute la barrière des lèvres de sa cadette.


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8069
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Rôdeurs On Ice    Jeu 15 Fév 2018 - 22:45
Il fallait vraiment être stupide pour ne pas voir que Morgan fuyait l'aîné du mieux qu'elle le pouvait. Et même si elle essayait de ne rien lui montrer elle était distante. Morgan n'avait guère envie de sortir aujourd'hui, mais il le fallait bien. Il fallait qu'elle montre sa présence encore dans cette maison, que sa place n'était pas vaine, qu'elle pouvait encore agir. Même ces derniers temps elle n'avait agressé personne du groupe.
Tout en marchant elle préférait se taire. Ce n'était pas quelque chose de nouveau qu'elle se mure dans le silence, mais pas en présence du grand blond. Elle parvenait à parler calmement avec lui, à ne pas l'agresser verbalement. Elle était toujours la première à fendre la poire en deux en sa présence, lui tirer les vers du nez. Mais ces derniers temps elle ne disait rien, rongeait son frein pour ne pas exploser une énième fois. C'était devenu habituel que d'un seul coup, sans prévenir, la rousse ne se mette à crier sa rage et sa colère. Hors là, elle se sentait juste fatiguée et vide. Vide d'énergie, ayant simplement envie de rester au lit chaque matin et de ne pas en sortir, de ne pas manger, mais pour tenir l'illusion du fait que tout allait bien, elle se levait, mangeait et râlait de temps à autre, jetait des regards noirs aux autres. Essayait d'avoir un comportement habituel.

Le silence qu'il régnait entre les deux amis était étrange, pesant, elle le sentait. Elle se disait bien que dans un coin de sa tête Zack allait la questionner sur le fait qu'il la trouve sûrement trop calme. Soit, mais ça ne l'avancerait à rien de lui demander, elle se tairait. Elle ne dirait pas sa peur , ça ne servirait à rien qu'à le blesser. Et il était déjà suffisamment abîmé comme ça pour qu'elle n'en rajoute une couche, ne lui montre qu'elle aussi pouvait être jalouse et possessive. Elle se découvrait ainsi et ça ne lui plaisait pas, elle l'avait montré à Kyle et s'en était de trop. Elle ne pouvait pas se montrer ainsi, c'était laid.

Alors tout en entendant où ils allaient elle hocha simplement la tête, se contentant de fendre la neige épaisse avec difficulté. Elle se souvenait alors des déneigeuses qui passaient avant, elle trouvait cela tout à fait normal avant, et là y penser lui semblait être quelque chose de luxueux qui n'arriverait plus jamais. Tout ce qui appartenait au passé lui semblait désormais hors d'atteinte. Comme si tout cela ne devenait plus qu'un rêve lointain qu'ils ne pourraient plus toucher, même du bout du doigt. Elle songeait alors au Reign. Morgan avait abandonné son bar en fuyant, elle avait laissé derrière elle le seul endroit où elle aurait pu retrouver Zack plus tôt. Elle avait perdu son refuge, son âme dans ce bar qu'elle avait quitté par égoïsme pour sauver sa peau. Si aujourd'hui on lui demandait ce qu'elle ferait si tout cela recommencerait alors à coup sûr elle resterait pour essayer de rester proches de ceux qu'elle aimait. De ne pas fuir comme une moins que rien.
Allant toujours sans ses souvenirs, elle se revit alors aux abords de Tacoma, dans ce lieux où sa vie avait changé. Où de rousse sympa et généreuse elle était passée à presque morte, et surtout brisée. A ces douloureux et sombres souvenirs elle frissonna. Morgan n'avait pas froid, juste peur que tout recommence, qu'on l'abandonne sur le bord de la route où même ailleurs. Qu'on la délaisse comme une pauvre merde dans un coin. A coup sûr elle cesserait de se battre. Au final à quoi ça servait encore de tenir debout, de marcher et d'avancer jour après jour ? Bouger sa carcasse qui crevait de faim la fatiguait et dans l'état psychologique dans lequel elle se trouvait rien ne pouvait s'arranger.

Tout en sortant doucement de ses pensées, elle leva son regard sur les lieux qu'elle ne connaissait pas. C'était donc là qu'il voulait l'emmener. Cette vaste étendue de froid, ces arbres vert foncé croulant sous le poids de la neige. C'était superbe mais effrayant à la fois. POurtant Morgan ne montrait toujours rien, aucun signe de vie intérieure, elle restait passive. Marchant encore un peu elle finit tout de même par se tourner vers l'aîné.

"Pourquoi on est là ? Y'a pas d'habitations..."

C'était quoi ce traquenard ? Elles étaient où les baraques pour trouver ce qu'elle désirait !? Elle n'allait tout de même pas chasser un lapin avant de trouver ce qu'il lui fallait d'autre. Ca n'avait pas de sens, tuer de la barbaque et partir en recherche d'autres trucs, la viande, même avec ce froid, ne tiendrait pas longtemps. D'ailleurs elle avait lu dans un bouquin, que lorsque l'on tuait un lapin il valait mieux le manger le lendemain, afin que la viande refroidisse et ait plus de goût. C'était sûrement parce qu'elle avait mangé le dernier peu de temps après l'avoir tué qu'elle avait été malade. Par chance elle avait simplement vomi son maigre repas sur le chemin retour vers la maison, et avait nettoyé sa bouche en bouffant de la neige.
Regardant alors le lac devant eux, puis Zack, elle cherchait à comprendre le plan avant de soupirer et de se dire que l'endroit où ils devaient de rendre était plus loin derrière alors elle commença à avancer sur la glace en faisant bien attention de ne pas tomber.

"Tu devrais le savoir que la glace et moi ça le fait pas."


Elle parlait d'un ton sec et agacé, mais ne prêta pas plus attention à l'homme qui avançait à ses côtés, plus tôt elle serait sur l'autre rive, mieux ce serait !


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3487
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Rôdeurs On Ice    Mar 20 Fév 2018 - 14:50

Le trajet s'était déroulé dans un silence quasi constant, simplement entrecoupé par quelques mots sur les putrides qu'ils croisaient, la prudence et autres faits qui n'avaient pas grand chose d'une discussion. En un sens, ce silence aurait pu convenir au blond, lui qui était devenu encore moins bavard qu'à l'accoutumée même s'il avait repris un peu du poil de la bête depuis quelques temps. Mais pas ce silence là, pas celui qui était bien trop pesant, presque angoissant. Parce-que c'était bien cela l'idée de fond : il était angoissé. Angoissé par le silence de Morgan, par son regard fuyant et sa voix bien trop morne. Qu'avait-il fait de travers pour qu'elle s'éloigne de la sorte tout en restant auprès de lui ? Sans doute pas mal de choses, il était devenu impossible de compter sur les doigts d'une main toutes les erreurs accumulées et probablement en avait-il accompli une énième qui avait été celle de trop. Jusqu'à quand allaient-ils continuer ainsi ? Jusqu'à quand aurait-il l'impression de ne voir que l'ombre de celle qui avait été autrefois une barmaid forte et pleine de vie ? Jusqu'à quand le fantôme qu'il était devenu allait-il se refléter dans son regard à elle ? Jusqu'à ce qu'elle ne se décide à dire stop, qu'elle reprenne sa vie en main et le laisse derrière elle pour parvenir à avancer sans avoir constamment à supporter son ombre envahissante. Et plus les jours passaient, plus l'aîné avait le sentiment que cette fatalité se concrétisait. Au fond il le savait, qu'importait le temps que cela mettrait, le temps qu'il aurait pour s'y préparer, il ne pourrait le supporter. Alors oui, il était angoissé, mais tâchait tant bien que mal de ne rien laisser transparaître de ces inquiétudes et, s'il lui était difficile de masquer ses ressentis à la rouquine, l'inquiétude était un sentiment qu'il cachait parfaitement derrière une dose d'insensibilité ; du moins, il ne lui laisserait rien voir tant qu'il n'aurait pas décidé d'entrer dans le cœur de cette conversation, pas tant qu'ils ne seraient pas suffisamment loin de leur domicile.

Après deux bonnes heures de route dans un silence de morts, les deux amis arrivaient aux abords de ce qui semblait être un lac. Ou peut-être pas ? Difficile à dire avec autant de neige mais si les calculs de l'aîné était bons ils ne devaient pas être du Lake Youngs. De quoi redoubler de prudence en somme, mais la voix de Morgan brisa le silence, apparemment agacée de se retrouver dans un trou aussi paumé. Remarque qui mina légèrement la patience de l'aîné qui ne retint pas un soupir. « On est là parce-que c'est le chemin le plus rapide pour arriver aux habitations » avait-il simplement rétorqué sur un ton las et passablement nerveux. Oh bien sûr ils auraient pu s'atteler à faire un gros détour pour être certains de ne pas poser leurs pieds sur le lac gelé mais au des heures qui les sépareraient déjà de Renton, mieux valait aller au plus vite s'ils ne voulaient pas passer la nuit dehors. Mais le ton employé par Morgan commençait sérieusement à lui taper sur le système, quoi qu'au moins, elle exprimait autre chose que son indifférence devenue habituelle depuis quelques temps. Un mal pour un bien sans doute, mais l'ancien homme n'était absolument pas d'humeur à supporter des plaintes, même justifiées.

Quand elle se remis à parler de ce ton bien trop sec à son goût, il avait soupiré bruyamment. « La glace ça le fait avec personne, Morgan, et plus vite on ira, plus vite on sera de l'autre côté » avait-il répondu d'un air passablement agacé, rendu nerveux autant par cette fameuse glace qui devait se trouver juste sous leurs pieds que par la discussion qu'il allait devoir engager avec sa cadette. Ils étaient désormais suffisamment loin de chez eux pour qu'elle ne se décide à rebrousser chemin toute seule -ou du moins pour qu'il la laisse le faire- et avaient encore suffisamment de route devant eux pour pouvoir en discuter ''tranquillement''. Après quelques pas, il avait inspiré profondément avant de tourner la tête vers la jeune femme, l'observant cette fois-ci d'un air un brin soucieux. « Je voulais aussi profiter de cette sortie pour qu'on parle. Alors je t'écoute : qu'est-ce qui ne va pas ? » Son ton devenu moins nerveux, il avait parlé calmement mais tout en faisant entendre à la rouquine qu'elle n'avait pas vraiment d'autre choix que de répondre. Aussi, pour contrer à cela, il reprit : « Et ne me dit pas que tout va bien, je sais que c'est faux et qu'il y a un problème quelque part, quelque chose que tu ne veux pas dire, alors j'écoute, j'ai tout mon temps. »


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8069
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Rôdeurs On Ice    Jeu 22 Fév 2018 - 21:57
A voir l'étendue de glace devant eux, elle n'avait pas envie de poser un seul pied sur cette surface recouverte de neige. Même si elle n'était pas bien grosse, le poids de la neige plus le sien ne lui disait rien qui vaille. Et pourtant si le lac avait gelé c'est que la glace devait aussi être épaisse sous cette vaste neige. Un frisson la parcourut, elle n'aimait pas, ça ne lui disait rien de bon. Et si Morgan avait été de départ plutôt récalcitrante à l'idée de sortir, là c'était le pompon sur le Mississippi. Mais sûrement était-ce prévu par Zack, d'ailleurs aux réponses de ce dernier il paraissait excédé par son ton à elle. Sa façon de parler reflétant son mécontentement. La cadette laissa alors échapper un soupire et elle frotta son visage dans ses mains, avant d'enfoncer un peu mieux son bonnet sur sa tête et resserrer son écharpe. "Chemin le plus rapide", c'est ça ouais ! Chemin plus rapide de son cul, oui ! Elle n'en avait pas envie, ne voulait pas faire un pas de plus. Ils étaient suffisamment loin de la maison alors pourquoi s'éloigner plus encore pour chercher des trucs et des machins ?! Ca cachait probablement quelque chose.

Morgan ne dit rien durant un moment avant d'entendre à nouveau l'aîné parler. Tiens donc, il voulait causer. C'était donc ça son plan initial, l'attirer loin de la baraque pour qu'elle ne puisse y retourner. Zack la connaissait trop bien, s'en était parfois agaçant, comme à cet instant. Morgan ne pourrait pas fuir, de toute façon si elle courait il aurait très vite fait de la rattraper et de la coller sur son épaule comme un sac à patates pour traverser l'étendue d'eau glacée. Aucune issue au final. Elle se sentait comme prise au piège. "Ce qui ne va pas ?" C'était ça qu'il voulait précisément savoir; ok, qu'il aille se faire foutre, la rousse ne dirait rien. tant pis s'il la secoue comme un vieux prunier, s'il la blesse, tant pis. Elle ne dirait rien. Mais il continua de parler, devançant une éventuelle réponse qu'elle aurait en effet pu dire. Il la connaissait par coeur, et elle se sentait encore plus prise entre ses griffes. Un brin paniquée elle finit par détourner son visage du sien pour qu'il ne lise pas en elle et la rousse avança dans la neige sur le lac.

Elle n'était pas rassurée c'était sûre, mais avancer pour fuir son regard était la meilleure solution. Avancer pour le protéger de ses erreurs, de ses peurs, de sa colère. Avancer parce qu'il le fallait tout simplement.
Morgan enfouit un peu plus son visage dans sn écharpe épaisse qu'elle avait déniché dans une maison du quartier, et mis ses mains dans les poches de son manteau. Rester silencieuse même si ça ne lui convient pas.
L'ancienne barmaid ne pouvait pas lui dire qu'elle faisait tout ça pour lui, pour qu'il puisse avancer vers un meilleur avenir. Qu'il ne soit pas retarder par elle et ses prises de tête à la con. Avec le recule Morgan s'était dit qu'elle et le blond étaient comme deux gamins, deux ados incapables de se dirent les choses qu'ils ont à coeur. Incapables de vraiment se protéger de l'un et de l'autre.
Parfois à trop bien s'entendre, à être comme des âmes soeurs on oublie l'essentiel : s'aimer et se le dire. Un "je t'aime" n'a jamais tué personne pourrait-on dire, mais pour Morgan, prononcer ces trois mots était comme laissé les vannes s'ouvrir et déverser son flot de parole, de peur, de colère, toutes ses interrogations qu'elle gardait bien enfouie en elle.
Puis elle savait que ce n'était pas un "je t'aime" d'amants, non c'était plus fort que ça au final, ce n'était pas ce qu'on pourrait appeler de l'amour à proprement dit. En réalité elle n'avait dit ces trois mots à quelqu'un, mais ça ne l'avait pas empêché de le penser par moment vis-à-vis de son ami. Zack était important et même si elle ne voulait rien lui dire elle l'adorait, voulait le protéger d'elle.

Faisant par moment craquer la glace, elle s'humecta les lèvres et s'arrêta a une bonne centaine de mètre du rivage qu'ils venaient de quitter. Morgan regarda le paysage fantastique et fantomatique, ces arbres croulant sous le poids de la neige, pas un bruit, une sorte de calme absolue.
Le silence. Le silence comme on a pris l'habitude de l'entendre et de l'apprécier ou non. Un silence quasi vide. Pas de grognement d'Adams, c'était rassurant et presque étrange. un silence de plomb qui peut vous plonger dans le vide. Un silence qu'elle ne voulait pas briser, et pourtant l'ancienne barmaid sentait sur elle ce regard lourd, inquisiteur et inquiet de l'ancien homme d'affaire. Morgan savait qu'il ne lâcherait pas, qu'il attendrait qu'elle cause, mais elle savait aussi qu'en étant ainsi elle mettait à mal la micro patience du blond. Fermant les yeux un moment comme pour prendre son courage à deux mains, elle inspira profondément emplissant ses poumons d'air frais. Il fallait qu'elle parle, même si au départ elle ne voulait rien dire, que sous le coup de l'agacement elle voulait ignorer l'homme, en fin de compte elle ne le pouvait pas.

"Pourquoi ça n'irait pas ? J'ai juste envie de prendre du recule en ce moment. Ca pose un problème ?"

Elle évitait le sujet, questionnant Zack pour savoir ce qu'elle devait lui dire ou non. Si elle devait lui dire qu'elle voulait le laisser vivre son aventure avec Kyle, qu'elle avait découvert qu'elle pouvait être jalouse, qu'elle n'en pouvait plus des piques de Victoria à son égard, que l'arrivée de cette pétasse la mettait dans un état de colère irraisonnable. Qu'elle se sentait sans cesse sur la touche, qu'elle ne voyait plus ce qu'elle avait à faire dans ce groupe. Qu'elle voulait juste disparaître, hurler "papa- maman" rien qu'une fois. Elle en avait besoin de ses parents, qu'on lui dise que ce n'était rien, que ça allait passer. Elle avait envie d'engueuler Zack sur le fait qu'il lui ai caché ses baisses de tensions, qu'elle avait appris ça de Kyle. Lui dire qu'elle faisait des efforts pour moins agresser ceux de leur faction... En vain. Qu'elle sentait que tout lui échappait, qu'elle ne voyait plus comment les choses allaient se dérouler dans l'avenir. Lui dire qu'elle avait peur. peur qu'il la laisse, peur de mourir un jour sans lui, peur d'être seule. Même si au fond d'elle, Morgan avait toujours été seule depuis cette fin du monde...Mais rien de tout ceci n'était sorti de sa bouche, comme si une boule dans sa gorge empêchait de crever cet abcès si lourd à porter de jour en jour.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Rôdeurs On Ice    
Revenir en haut Aller en bas  
- Rôdeurs On Ice -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Rôdeurs de morgul
» [Arnor] La femme Dúnedain
» L’Arc Ithilien (lecture du SDA)
» Kÿriandur, Rôdeur, Elfe [Dundun] {Validé}
» Les rôdeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: