The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- I Can't Miss A Friend That I Never Had -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I Can't Miss A Friend That I Never Had   Ven 5 Jan 2018 - 17:35
- " C'est une histoire d'amour, en quelque sorte... - concluais-je pour lui, amusée de cette passion ayant pris feu si tôt. - Est-ce un prérequis pour devenir un cowboy ?"

Je peinais à me représenter ce qu'avait pu être sa vie avant le réveil des morts. Gardait-il vraiment des troupeaux de bêtes ? Vivait-il à la dure ? Avait-il un ranch ? Un chien pour conduire les troupeaux ? D'ailleurs, un chien pouvait-il conduire un troupeau de vaches ? N'était-ce pas trop petit pour pouvoir impressionner ces énormes bestiaux ? Et comment se passait la vie dans la campagne profonde ? J'avais de souvenirs de vacances au Texas en plein dans une zone démographiquement creuse, et sincèrement, plus jamais on ne m'y aurait reprise. Il n'y a juste rien ! Rien, à part la chaleur et la terre brûlée. Après avoir été victime de la plus forte insolation de ma vie, moi qui est pourtant née à Hawaï, j'ai passé le reste de nos "vacances" enfermée dans la maison, à me plaindre de la chaleur.

Un calvaire. Je n'ose imaginer ce que ç'aurait été si j'avais été enceinte de Kalena à ce moment-là.

Le titre de sa chanson ne me parla pas : je ne la connaissais définitivement pas. Si nous avions encore eu Internet, je serai sûrement aller voir les paroles de celle-ci, par curiosité.Que pouvaient-elles bien raconter pour toucher un homme dans son style ? Reflétaient-elles son caractère ? Révélaient-elles une part complètement cachée de lui ? Je ne le saurai probablement jamais. A moins que je ne trouve un autre passionné de Johnny Cash pour éclaircir ce mystère. Il y en avait sûrement, dans un camp d'environ deux-cent personnes... Quelqu'un pourrait bien m'aider à combler mon ignorance. Peut-être ce Jason. En tout cas, le titre était équivoque, et la mélodie mélancolique me poussait à penser qu'il l'aimait en rapport avec un drame qui lui était arrivé.

La musique... Pour en avoir été privée si longtemps, la retrouver me rendait presque extatique. Pouvoir s'exprimer via l'art est un véritable luxe, qui ne nous est plus offert. Danser, chanter, jouer, peindre, créer... Disparus avec la civilisation. Les revoir avait l'effet d'un mirage. Je repensais à ma chanson préférée, un mince sourire aux lèvres. "I Melt With You", de Nouvelle Vague. Ma chanson. Notre chanson. Jamais je n'aurais cru qu'elle ne ranimerait des souvenirs à la fois doux et amers.

Merl était sur le point du départ. Cette visite de courtoisie ne pouvait s'éterniser davantage, pas avec ce froid en tout cas. Nous allions nous retrouver tous les deux gelés sur le pas de la porte, mes enfants avec parce que j'aurais laissé celle-ci entrouverte. Pourquoi ne l'invitais-je pas simplement à l'intérieur ? C'était bien trop engageant. Trop intime. Nous nous connaissions à peine, et après avoir vécu le quotidien d'une survivante durant deux ans, j'ai développé des craintes et des réflexes qui m'empêchent tout simplement de prendre des risques inutiles. Merl était sympathique. Il pouvait également être un sociopathe. Comment le savoir, quand nous ne nous connaissions que depuis quelques jours ?

Alors je ne le retins pas, consciente que je ne pouvais pas le retenir dans le froid plus longtemps.

- "Merci d'être passé nous voir, Merl. Ce fut un plaisir. - le remerciais-je, sincère. Cela faisait une éternité que je n'avais pas eu de discussions légères. Je l'appréciais à sa juste valeur. - Je ne vous chasserai pas si l'envie vous reprend de venir discuter avec moi une autre fois. "

Je lui offris un sourire bienveillant, puis agitais ma main dans un salut gracieux. Je ne doutais pas de le revoir.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I Can't Miss A Friend That I Never Had   Ven 5 Jan 2018 - 20:25
Une histoire d’amour, sans doute, je n’y avais jamais réfléchi comme ça par la passé, pour moi, j’aimais ma femme, j’aimais Dieu, mais la musique, c’était surtout un truc pour passer le temps quand les journées étaient longues et que je ne savais pas trop quoi faire. Elle avait peut-être raison, c’était peut-être un peu plus que ça. Enfin, je pourrais toujours y réfléchir dans le futur, pour l’instant, elle avait répondu à mes questions et n’était visiblement pas prête pour une discussion un peu plus posée chez elle. Je ne lui demandais pas un truc comme ça, mais il était vrai que si j’aimais la vie dehors, j’avais mes propres limites concernant le froid (et surtout cette humidité de merde). La question qu’elle posa me fit tout de même assez rire. Alors je pris la peine d’y répondre autant garder le stéréotype jusqu’au bout.

- Autant que le chapeau, l’accent de merde et Dieu. La liste est encore longue, mais je remplis tous les critères.

Je ne m’étais jamais pris au sérieux et ce n’était définitivement pas aujourd’hui que ça allait commencer. Il y avait évidemment le cheval qu’il fallait ajouter, le ranch et la winchester, mais ça, je ne l’avais malheureusement plus. En tout cas, on était fière d’être des cow-boys, même si on n’était pas Texan et que j’étais définitivement le seul à avoir gardé mon chapeau. Simplement parce que c’était un cadeau de ma femme. Dans le fond, je savais bien qu’un jour je devrais m’en détacher. Enfin, ce n’était pas vraiment le moment d’avoir ce genre de penser. Je voyais la femme faire un geste de la main, ce n’était clairement pas une très longue conversation, mais avec cette température, il aurait été difficile de faire plus, je lui rendais son geste de la main avant d’ajouter simplement.

- À une prochaine fois alors, j’espère qu’on se recroisera.

Un sourire flottait alors sur mon visage alors que je partais. Je n’avais sans doute pas gagné la guerre avec cette femme qui semblait si froide, mais j’espérais que petit à petit elle s’ouvrirait à moi, à ce groupe. Je savais qu’elle avait vécu des horreurs, j’étais bien placé pour le savoir et j’étais loin de la juger, mais dans le fond, j’avais envie de me dire que les choses seraient bien différentes si Jenny avait survécu avec nous. En tout cas, j’étais rapidement rentré chez moi et j’allais me faire un plaisir de boire un petit verre pour me réchauffer, il n’y avait rien de tel contre le froid de l’hiver. J’espère que la prochaine fois j’aurais le droit à un "tu", ça serait vachement plus agréable, je n’avais jamais aimé le "vous" et c’était trop formel et autant dire que ce n’était pas un truc très habituel chez moi, mais fallait laisser le temps au temps, je suppose.
Revenir en haut Aller en bas  
- I Can't Miss A Friend That I Never Had -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» L'anniversaire de Miss Gwenny !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: