Partagez | 
 

 No more suspicions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Casey Summer
avatar
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1809
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: No more suspicions   Dim 31 Déc 2017 - 13:36

« Stanley est important pour moi. Mais j’suis pas sa mère, et il est assez grand pour se défendre tout seul. » Souffla-t-elle, dubitative. « Puis… J’ai suffisamment eu d’emmerdes avec Takeo pour savoir ce que ça fait d’être à ta place. J’te rappelle que j’ai un japonais paranoïaque qui m’en veut à mort et qui déteste mon copain ! J’crois qu’en matière de conseils pour rester zen face à un gogole du genre, je me pose là nan ? »

Casey pouvait voir une vue d’ensemble du tableau désormais. Les touches de la peinture, les reflets des couleurs, ce que lui peignait Joann devant elle pour s’expliquer et s’excuser de son comportement des derniers temps. Yeux plissés, elle fixa le tout un long moment en l’écoutant sans l’interrompre, rassemblant les pièces du puzzle. Et là, avec la distance qu’elle avait mise, avec ce qu’elle connaissait de Joann, même si l’ensemble semblait cohérent, elle sentait comme une fausse note au milieu de tout ça. Inexplicable, certes, qu’elle ne pouvait justifier aux yeux des autres. Ça sentait le souffre.

« Au moins, t’admets. » Commença-t-elle d’une voix un peu sèche, en relevant le regard vers son amie. Elle la fixa : « Mais c’est louche ton histoire. Ça peut pas être que ça. » Ajouta-t-elle en se reculant d’un pas. « J’crois que tu me dis pas tout. »

C’était son instinct qui lui criait ça. Son instinct, qui lui disait que quelque chose clochait et qu’elle ne pouvait pas mettre le doigt dessus. Ça n’était pas très juste envers Joann, qui avait fait des efforts gigantesques pour les rabibocher – elle le savait – mais quitte à faire les choses, autant que ça ne soit pas à moitié. Casey était de toute façon trop intense pour se contenter d’un compromis. Tout ou rien, c’était son mojo. Et là, elle préférait du rien à un simili d’explication.

« Et j’aime vraiment pas les secrets qu’tu caches. Ils te changent, ils te rendent… Différentes. Mais pas différente comme il faudrait, tu vois ? Pas positivement. Pas en bien. » Ajouta-t-elle avec ses mots, en la regardant sans un sourire, sans une remarque encourageante. Elle disait ce qu’elle ressentait comme ça venait, sans les filtres que la bienséance lui demandait. « C’est p’t’être Swann qui déclenche ça. Genre, c’est en toi depuis longtemps et ça sort parce qu’il a tout bousculé et que tu l’aimes vraiment. » Suggéra-t-elle.

En tout cas, c’était là. Et plus elle en parlait, plus elle affinait sa pensée, et plus elle sentait qu’elle avait raison de douter. Même si ça jetait un froid conséquent entre elles, même si ça cassait quelque chose sur ce lien pourtant plein de tendresse.

« Mais y’a un truc qui tourne pas rond, j’en suis sûre. Et tu veux pas m’le dire, et ça, j’aime pas non plus. J’sais pas ce que t’as dit à Stanley pour l’endormir, mais ça prend pas ici. » Avertit-elle. « Parce que tu m’fais pas confiance, et ça, c’est pas cool. »

C’était sa conclusion. Celle qui faisait mal. Celle qui, au fond, était plus douloureuse que tout le reste à ses yeux. Elle n’avait jamais hésité un instant à se réfugier à ses côtés quand quelque chose n’allait pas. Elle savait que Joann pouvait la soutenir, qu’elle avait la force de l’aider et de la comprendre surtout. La réciproque n’était pas vrai. Casey se recula, sur le départ :

« Salut Joann. » Elle lui fit un signe de la main.

Pour elle, c’était un point. Elle tirait un trait, et tournait la page.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas
Joann Cain
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 02/09/2017
Messages : 683
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: No more suspicions   Lun 1 Jan 2018 - 19:09



No more suspicions
Ft Casey
Faute avouée à moitié pardonnée ? Bon certes elle n'avait dévoilé qu'un mini tiers de l'iceberg mais au delà, ce proverbe était de la pure connerie car Casey n'en restait pas là. Elle la connaissait bien trop visiblement, l'une des seules d'ailleurs à la dépeindre aussi bien en sachant aussi peu sur son passé et le reste. Cain avait mal, c'était comme se faire rejeter par sa propre sœur, comme être mise à l'écart alors qu'effectivement, et même si elle ne l'admettait pas totalement, elle lui faisait la même chose : pour son bien.

Oui, c'était pour la protéger non ? Ou pour se protéger elle, pour le préserver lui de ce que pourrait penser ou croire les autres ? Joe en avait quasiment mal au crâne, sa gorge se serrait. Elle ne pleurerait pas non, les larmes seul Swann avait eu droit de les voir, de les gommer avec la tendresse dont il savait faire preuve. Pleurer ne ferait que la faire passer pour une gamine capricieuse, une faible et ça, même devant son amie, elle ne pouvait se le permettre, davantage encore en l'entendant la sermonner de la sorte. La Canadienne détestait ce secret elle aussi, elle haïssait profondément car il avait brisé quelque chose en elle, fêlé cette part de confiance qu'elle n'imaginait jamais perdre. Cette faculté à apparaître forte, maîtresse, ouverte face aux autres alors qu'en réalité elle n'était qu'une victime. L'étudiant refusait de la voir ainsi, tout comme elle refusait de le voir comme un jeune homme marqué par le chaos, mais elle savait l'être, plus encore en écoutant les mots qui filaient les lèvres d'une jeune fille qu'elle adorait.

Pourtant, quand sa voisine reporta la faute sur lui Cain ramena rapidement deux doigts sous sa paupière pour éviter à une perle de rage de se faire la malle. Blackmore n'était pas responsable non, c'était le reste, le passé, Mark, la violence, les abus et pire, l'incompréhension dont le couple était victime. Joann devait en faire fie, elle devait s'éloigner mentalement d'eux, être hermétique aux remarques et assauts, il lui avait dit et répété : personne ne la méritait, tous étaient puériles et sans jugeote. Casey venait de lui jeter à la gueule qu'il était capable de faire face seul, réagir à cette pic, cette hypothèse faussée mais légitime qu'elle lui évoquait, serait lui donner raison, admettre qu'elle était incapable de faire sans lui... Pourtant c'était la triste réalité, sans les vibrations fiévreuses de son cœur, sans cette protection maladive qu'elle lui porterait toujours, Joann n'était plus rien.... Moins que rien et bonne à jeter. Quand elle eut terminé, qu'elle fit volte face alors que la trentenaire n'avait encore réagi, cette dernière serra le poing et les mâchoires.

- C'n'est pas sa faute... Lâcha-t-elle d'un timbre étranglé. C'est moi et ça sera toujours moi Casey ! La voyant se figer, pourtant certaine qu'elle filerait ensuite, Joann reprit une goulée d'air avant de poursuivre sur sa lancée. Tu t'souviens sur la plage, quand tu m'as demandé pourquoi je n'voulais pas ? Tu aurais dû te demander pourquoi je n'voulais plus et tu as une réponse désormais.....

Aimer la rendait plus humaine, même si ce n'était que face à Swann, elle devait l'admettre. L'aimait lui faisait autant de mal que de bien et, pour autant, malgré tout le mal qu'elle sèmerait autour d'elle, malgré ce qu'elle pouvait perdre, elle ne reculerait plus... jamais.

- J'ai pas endormi Stan, j'me demande simplement s'il est pas plus ouvert que toi !!!! Siffla-t-elle avec hargne. Elle avait hurlé ces mots, crié si fort que le chien en avait baissé les oreilles pour se coucher sans plus moufeter. Summer n'avait qu'à lui tourner le dos, c'était la meilleur chose à faire, ça leur éviterait des maux, des cachotteries. On creuse pas avec moi, tu l'sais, alors soit.... Reste sur tes positions et moi sur les miennes. C'est sans doute mieux.

Pour toi faillit quitter ses lèvres mais ce n'était pas nécessaire... Leur lien venait de se fêler, pour un secret.... Pour épargner celui qu'elle ne trahirait jamais à contrario de mille autres dont les vies n'avaient aucune sorte de valeur à son regard.





Showing no mercy
You so fresh to death and sick as cancer, but you fit me better than my favorite sweater and I know that love is mean, and luv hurts. Love you more than those bitches before.

Revenir en haut Aller en bas
 
No more suspicions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: