The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- We Will All Go Together When We Go -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 842
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: We Will All Go Together When We Go   Mar 19 Déc 2017 - 21:19
Calypso était en effet une grande sensible, à fleur de peau, le cœur sur la main. Emy hocha la tête : elle avait mainte fois discuter avec elle sur tous ces sujets, de la douceur dont elle faisait preuve, mais également de son caractère parfois trop souple. Ça avait ses avantages, évidemment, mais dans un monde comme celui-ci, il fallait s’endurcir impérativement. C’était une remarque qu’elle lui avait faite, lorsque le lycée était encore debout. C’était juste après le départ de Kaycee, alors qu’elle avait encore les yeux gonflés par les larmes qui ne coulaient plus depuis des jours. Les deux femmes avaient été là l’une pour l’autre, et maintenant que Jackson n’était plus, Emy avait échoué auprès de son amie.

C’était un point qu’April ne pouvait pas vraiment comprendre. Parce qu’elle ne connaissait pas les secrets qui les unissaient. Elle ne savait pas pour la fausse-couche de Calypso, pour le désespoir dans lequel ça avait plongé l’éditrice. Elle ne savait pas pour les longues discussions qu’elles avaient eu, à la chute du lycée, lorsqu’elles étaient sur les routes à essayer de trouver un abri. Elle ne savait pas pour tout ça. C’était leur secret, leur intimité, quelque chose qu’elle n’avait pas eu envie de donner ou de trahir. Et c’était pourtant dans son absence que la blonde avait brillé…

« S’il faut retourner chez nous… » Commença la blonde en poussant un soupir. « Oui, ça serait son genre, mais elle n’a pas l’adresse précise, et ça n’est pas sûr du tout… » Lui fit-elle dans la foulée.

Avisant Heather lorsque celle-ci les conduisit au fond du jardin, Emy fronça les sourcils sans pouvoir cacher son étonnement et sa stupéfaction. L’italienne avait un bagage de connaissance qui l’impressionnait. Jusqu’ici, elle s’était échinée à faire plutôt le tour des quartiers, en essayant de dénicher une silhouette, une trace de vie qui voudrait dire quelque chose. Elle n’aurait probablement jamais songé à guetter une marque de ce style-là. Ne serait-ce que le passage par-dessus une haie, ou près d’un terrain d’herbe !

« Tu penses qu’on peut la suivre ? Trouver d’autres traces ? » Renchérit Emy.

Parce que ça donnait au moins une direction ! Au bout de trente minutes, la blonde eut de quoi se rassurer un petit peu.

« Elle a passé beaucoup de temps toute seule avant de rejoindre le lycée, elle sait se débrouiller. » Certifia Emerson pour lui répondre. Alors, oui, elle était rassurée effectivement. Encouragée tout du moins à se dire qu’elle ne suivait pas un cadavre. « Elle est débrouillarde, c’est juste… Qu’elle est… Un peu trop émotive parfois. »

Elle avait bon dos de dire ça, n’est-ce pas ? Alors qu’elle prenait le temps de deux de ses amies pour régler ses petites affaires. Au fond, si Calypso avait eu envie de partir, qui était-elle pour l’en empêcher ? C’était grotesque et égoïste, mais la chirurgienne ne pouvait s’empêcher de trouver ça injuste. Elle ne voulait pas se sentir abandonnée. Pas encore. Elle voulait courir après son miracle, même s’il fallait du temps pour le trouver. Perdre sa fille – encore une fois ! – et maintenant Calypso, c’était trop pour une seule femme en si peu de temps…

« Tu chasses, donc ? » Questionna Emy en levant son regard vers Heather, concentrée sur sa tâche.

Est-ce que c’était vraiment si étonnant ? Non. Elle savait que son entourage était plein de surprise, le genre qu’elle ne découvrirait qu’en apprenant à durablement les connaître.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We Will All Go Together When We Go   Mer 20 Déc 2017 - 21:46
La brune les entraina vers le jardin, le gazon encore gorgé de la pluie qui était tombée ces derniers jours. Merci à la météo humide de cet état des Etats-Unis. A vrai dire, la quadragénaire n’aurait jamais pensé à essayer de la pister – sans doute n’aurait-elle pas reconnu les marques de passage de leur benjamine sans l’aide d’Heather. Suivre jusqu’à ce que Calypso ait quitté les sentiers en terre, chercher les rôdeurs, ça lui allait, alors pendant qu’Emerson reposait une question sur la possibilité de suivre la jeune femme, April emboîta le pas à l’instructrice sans rien dire.

Pendant une première tranche de trente minutes, elle apprenait en silence. De sentier de gravillons en jardin, on pouvait déceler le passage récent d’un être humain. Son cœur battait légèrement plus fort ; ces empreintes avaient beau remonter à deux jours, l’ancienne chargée de relation presse commençait à croire qu’il était possible de retrouver l’éditrice. Vivante. Comme le signala alors la chirurgienne : elle savait se débrouiller, elle n’était pas une débutante. Qui l’était à ce stade de toute façon ? Ses émotions pouvaient l’aveugler mais Calypso ne se serait pas fait avoir bêtement, sauf si elle avait voulu mourir.

Les lèvres d’April ébauchèrent un sourire triste quand sa cadette se mit à question leur pisteuse sur ses compétences de chasseuse. Elle savait ce qu’elle essayait de faire : se concentrer sur autre chose, ne pas se laisser ensevelir par ses pensées sombres. A sa place, elle aurait fait la même chose. C’était pour ça qu’elle l’avait accompagnée sans chercher à la dissuader : elles étaient pareilles toutes les deux. Ecoutant distraitement la conversation de ses deux complices, les yeux bleus de la doyenne analysait toujours les traces qu’elles suivaient.

Parfois, on les perdait. Il fallait chercher un peu, repérer un cadavre inerte, deviner la trajectoire qu’aurait pu prendre la jeune femme, puis retrouver son pas menu sur l’allée d’une maison à plusieurs dizaines de mètres. Le trio ne devait plus être très loin du pont est de Mercer Island, sur la Mercerwood drive qui sillonnait au travers une zone pavillonnaire, lorsque les paupières de la plus âgée du petit groupe se froncèrent. Les empreintes de Calypso changèrent brutalement de rythme dans la pelouse d’une énième maison au perron délabré.

- Elle a vu quelque chose ici ? Demanda-t-elle à voix basse, autant pour les autres que pour elle-même, on dirait qu’elle… se met à courir, c’est ça ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We Will All Go Together When We Go   Jeu 21 Déc 2017 - 0:27
Emerson tenta de se rassurer en répétant sans doute pour elle-même que Calypso était une grande fille. Une débrouillarde. Que tout irait sans doute bien pour elle car elle s'était déjà débrouillée seule par le passé. Néanmoins, Heather doutait que cette histoire finisse bien. Survivre seule avait été un calvaire pour elle. Or, elle habitait dans un coin relativement isolé et sûr. Les ressources étaient certes abondantes en ville, mais les dangers également.

Afin de ne pas trop angoisser la blonde qui n'avait vraiment pas besoin de son pessimisme, Heather se contenta d'adresser à ses remarques un sourire confiant. Cela lui donna le sentiment de mentir à un mourant en lui disant qu'il s'en sortirait. Ses traits se firent sévères lorsque son visage fut à nouveau en dehors du champ visuel de sa "patronne".

Sans doute dans l'espoir de penser à autre chose, cette dernière tenta de se lancer dans une discussion quelconque. Elle demanda à Heather si elle chassait avant que tout ne parte en vrille. L'Italienne ne pouvait pas dire dans cette situation qu'une partie de ses connaissances venaient de sa formation militaire. Même s'il serait sans doute rassurant de savoir que son métier consistait à traquer des personnes, la suite de l'histoire était généralement loin d'être rose. Elle était plutôt du genre à finir dans un nuage rouge. Elle ne se sentait pas non plus de lui mentir directement. Son jeu d'acteur étant ce qu'il était, ce serait contre productif.

Tout en concernant le regard fixé sur la piste, elle répondit donc :

"Je braconnais plutôt. J'ai jamais eu le temps de faire toute la paperasse. J'en ai tellement chié avec celle pour mon entreprise... Durant ma formation au STA, il y a dix ans de ça, mon copain de l'époque et ses potes étaient tous ou presque des chasseurs. Durant nos permissions, on finissait toujours pas sortir faire une sortie dans la nature et un barbecue dans la foulée. Forcement, ça laisse des souvenirs. J'ai appris quelques trucs."

Rien de ce qu'elle disait n'était faux. Marvin était bien un gros chasseur. Pour un type qui se nommait Hunter, c'était fort à propos. C'était d'ailleurs la première fois qu'elle reparlait de lui depuis bien longtemps. Parler de son passé dans ces circonstances n'était pas la meilleure idée du siècle. Elle avait besoin de se concentrer, les fantômes du passé pouvaient attendre.

Alors qu'elles approchaient du pont Est de Mercer Island, à plusieurs reprises la piste avait pris des airs qui ne plaisaient pas à l'ancienne mercenaire. Cette Calypso avait visiblement était suivie par des rôdeurs. Certaines marques ne trompaient pas. Elle s'était parfois retournée pour combattre. Visiblement, la balade avait tourné au vinaigre.

Alors qu'elle faisait ce constat qu'elle aurait volontiers gardé pour elle, April remarqua visiblement que la fugueuse avait changé sa cadence. Les pas dans la boue étaient plus profonds. Signe qu'elle s'était mise à courir. La piste n'allait d'ailleurs pas bien loin après cela. Il semblait qu'une fois la horde sur les tallons, elle ait au plus vite gagnée la chaussée sans aucun doute moins glissante. Heather laissa traîner un peu sa réponse, voulant être sûre de son coup. Elle espérait se tromper. Mais après quelques longues dizaines de secondes, elle devait se rendre à l'évidence : la piste prenait fin.

"À 300 mètres d'ici, elle s'est rendue compte qu'elle avait un groupe de rôdeurs sur les tallons. Elle a accéléré jusqu'à la porte de garage en bas de la rue. Là, pour une raison que j'ignore, elle s'est mise à courir. Je peux pas dire à quelle distance d'elle était cette horde qui la suivait. Je peux pas non plus donner un nombre exact. Peut-être trente individus ? Je suppose qu'elle a voulu les semer. Elle gagne ici la route pour éviter de glisser dans la boue. Moi c'est aussi ce que je ferais. Les dernières traces vont dans la direction du pont. Après, ce seraient pures conjectures."

Déclara la jeune femme en cherchant malgré tout du regard le moindre indice supplémentaire. Il n'y avait pas la moindre trace de combat. Si la sueur épargnait le sang comme le voulait l'adage militaire, elle avait néanmoins commis un pari risqué à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 842
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: We Will All Go Together When We Go   Dim 24 Déc 2017 - 11:45
Ecouter l’histoire d’Heather lui permit de se détendre légèrement. Elle avisa la brune d’un regard reconnaissant. Au moins, elle pouvait être sûre de ses capacités, même si jusqu’ici, l’italienne ne lui avait pas donné de raison de douter d’elle. Elle trouvait les traces, les unes après les autres, sans peine aucune, malgré le temps qui avait passé entre la fuite de Calypso et le début de leurs recherches. Les muscles tendus par la marche, Emy taisait les crampes qu’elle pouvait ressentir après ces deux jours passés à essayer de retrouver l’ancienne éditrice, et le peu de sommeil qu’elle avait réussi à grapiller pour se remettre en selle.

Tout était corrélé. Sa mine fatiguée, ses cernes marquées, son état déplorable et son humeur au plus bas. Emy n’y pouvait pas grand-chose : elle avait surtout besoin d’un miracle, pour Noel par exemple. Que quelque chose, pour une fois, se passe mieux que d’habitude. Qu’ils n’aient pas à vivre à nouveau la perte d’un être cher, d’une personne avec qui ils vivaient depuis des mois, qu’ils avaient appris à connaître et à estimer. Parfois, la blonde se sentait vraiment épuisée par tout ça. Epuisée d’espérer vainement. Epuisée d’y croire quand rien ne l’y encourageait. Elle sentit son ventre se serrer lorsqu’April attira leur attention.

Heather remonta la piste de cette dernière, et les mots qu’elle échangea avec elles lui donnèrent l’impression d’essayer d’avaler du plomb et de le digérer. Sa mine se referma aussi vite qu’elle s’était ouverte à la conversation, et sa respiration se fit si lourde qu’elle en avait mal aux côtes.

« Elle cherche bien à atteindre Seattle. » Déduisit la blonde en prenant déjà la direction du dit pont, censé les mener jusqu’à Calypso, de préférence. Elle n’attendit même pas ses partenaires pour prendre la suite de son amie. Si elle avait pris la peine de fuir une horde, alors elle avait du essayer de trouver un abri, ou de mettre de la distance. C’était le plus logique, non ?

Peut-être. Mais essayer de trouver des traces de passage sur du bitume, s’était peine perdue. Elles parvinrent néanmoins à dénicher un cadavre, achevé peu de temps avant, puis un autre, d’une lame profondément enfoncée dans le crâne. Emy observa les marques, sans pour certifier qu’il s’agissait à coup sûr de l’œuvre de Calypso. Elle pouvait néanmoins déterminer que la personne qui s’en était chargée n’était pas très grande, au vu de la position du coup et de l’inclinaison de la pénétration. Et puis, il y eut un troisième cadavre, un peu plus loin. Aussi décomposé que les autres, mais abattu différemment : une balle s’était fermement ancrée dans la taule de la voiture contre laquelle il reposait, et le crâne avait éclaté dans une gerbe de sang.

« C’est… C’est pas d’elle… » Souffle Emy en regardant aux alentours, comme pour essayer de discerner d’où ça venait.

Calypso n’avait pas pris d’arme à feu. Elle ne savait pas si bien s’en servir, plus à l’aise avec son poignard. L’impact impliquait un gros calibre, en plus d’une certaine distance alors qu’elle observait les dégâts. Pas son œuvre, par déduction.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We Will All Go Together When We Go   Dim 24 Déc 2017 - 15:57
Là où April ne voyait que des empreintes dans la boue plus profondes et plus espacées, l’italienne pouvoir déduire un scénario. Les descriptions de son alliée lui permirent alors de visualiser les rôdeurs qui prenaient l’éditrice en chasse, la peur de Calypso, sa cadence qui s’accélérait jusqu’à une première glissade, puis elle quittait la boue pour préférer le bitume. Ça la rendait si proche, si palpable, et pourtant effroyablement hors de portée. La quadragénaire s’attendait presque à la voir quitter un perron pour leur faire signe ou sortir de sous une voiture en leur assurant qu’elle allait bien. Leur attention leur révéla deux autres dépouilles qui auraient été abattues par la jeune femme, mais la troisième…

La doyenne toisa le crâne explosé par l’impact non sans l’ébauche d’un air répugné. Imitant Emerson, elle se retourna pour essayer de deviner d’où venait le tir. A priori, du porche de l’une des maisons opposées. Ça pouvait ne rien dire : les gens qui avaient fait ça aurait pu être passé juste avant ou juste après leur benjamine. Voire plus. Sans moyen précis pour dater la « mort » des voraces, ce n’était – comme l’avait dit Heather – que des conjonctures. April s’approcha néanmoins du pavillon en fasse de la chimère inerte. La peinture bleue s’était écaillée avec le temps, les planches de bois avaient gondolé. Le gazon avait complètement disparu autour du sentir en béton, remplacé par deux bandes irrégulières de terre humide, comme si on l’avait plusieurs fois piétiné en plusieurs mois. Pas d’empreinte reconnaissable, mais il y avait eu du passage.

Admettons alors. « Admettons » que lorsque Calypso est passé devant cet endroit, il y avait quelqu’un. « Admettons » qu’ils l’aient vues et aient tué un rôdeur pour l’aider. « Admettons ». Et ensuite ? La blonde ne dit rien, zieutant autant qu’elle le pouvait sans rien distinguer à travers les fenêtres. Un bruit de roulement métallique attira son attention quand son pied heurta un petit objet. Ce dernier reflétait la lumière grisâtre du jour, elle se ramassa pour le montrer à la spécialiste :

- C’est une douille ça, n’est-ce pas ? La question était plutôt de savoir si Heather pourrait reconnaître l’arme, éventuellement le temps passé depuis que la balle avait été tirée, en tout cas, il y avait d’autres vivants ici à un moment…

Le reste du mystère était toujours entier, mais « admettons » qu’ils aient aidé l’éditrice. Peut-être avaient-ils séjourné dans les parages il y a encore deux jours ? Peut-être s’étaient-ils seulement absentés et comptaient revenir ? Peut-être même leur amie les attendait à l’intérieur ? Des questions, des suppositions, des devinettes ; mais rien de concret. Pas de réponse, pas de vrais indices. Que faire alors ? Tâtonner ? Rebrousser chemin et se dire qu’elles avaient essayé ? April tenta vaguement de déchiffrer les regards de ses complices avant de demander :

- Vous voulez qu’on aille voir à l’intérieur ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We Will All Go Together When We Go   Dim 24 Déc 2017 - 18:59
Les deux blondes s'amélioraient à vu d'œil. Bientôt, elles n'auraient plus besoin de pisteuse songea Heather en rigolant intérieurement. Bon, c'était là la seule pensée amusante qui lui venait en tête. Les corps de rôdeurs étaient un bon moyen de suivre la progression d'un ou de plusieurs survivants. Puisqu'il était impossible de les éviter, on finissait toujours par en laisser un certain nombre derrière soi dès que l'on prenait la route. Si elle pouvait bien imaginer la fugueuse étendre les deux premiers infectés, elle imaginait mal la jeune femme user d'un gros calibre pour exploser le troisième. Puisque la balle était toujours dans la portière de la voiture, ça ne pouvait être un calibre classique du genre 5.56 ou 7.62. Si tel avait été le cas, la balle ne se serait pas arrêté dans la voiture. Bien qu'il soit assez difficile de savoir d'où précisément venait le tir, on pouvait toujours en déduire la provenance de manière assez grossière.

Alors qu'Heather en était encore à regarder autour d'elle à la recherche d'un point surélevé pour observer les environs, Happy trouva quelque chose près d'un pavillon bleu qui avait vu de meilleurs jours. L'Italienne s'approcha et constata qu'il était effectivement question d'une "douille". C'était d'ailleurs une douille bien particulière. Elle la ramassa pour l'observer de plus près.

"Du 45-70, c'est vraiment old school ! Tu peux stopper un ours avec ça..."

Déclara Heather avant de fourrer l’étui dans sa poche. Elle imaginait fort mal Calypso utiliser un "fusil de brousse". Le gilet que portait l'ancienne militaire ne serait d'aucune utilité face à une arme de ce genre. En fait, elle aurait préféré être percutée par une voiture à 50km/h plutôt que de se faire tirer dessus par le propriétaire du fusil qui avait laissé ces traces. Par conséquent, elle grimaça lorsque la blonde proposa d'entrer dans la maison. Même si les chances de tomber sur des vivants étaient presque nulles.

Elle sorti son pistolet de son holster et enleva la sécurité avant de prendre dans son autre main sa dague. Elle fit signe à April de lui ouvrir la porte et s'engouffra dans la demeure silencieusement. Elle laissa ses yeux s'habituer à l'obscurité avant de s'avancer d'avantage dans le couloir qui était face à elle. La première porte sur sa droite donnait sur une cuisine en désordre et dont les placards vides étaient toujours ouverts. Dans l'ouverture suivante, elle remarqua des traces de sang ainsi que plusieurs impacts de balles. Se préparant à tomber sur un locataire du genre peu sympathique, Heather ferma un instant les yeux. Enfin prête, elle s'avança jusqu'à l'ouverture. À l'intérieur de la pièce qui était sans doute un salon reposaient dans un bordel inconcevable cinq ou six corps le crâne pulvérisé. Ne voyant rien d'utile ou dangereux dans l'immédiat, Heather continua en direction des autres pièces. Deux chambres, des toilettes et une salle de bain. Elle trouva à nouveau d'autres corps, mais aucune trace de Calypso. Çà et là, des douilles de 45-70 traînaient sur le sol. Visiblement, un groupe de rôdeurs était entré par la porte de derrière et avait rencontré un cow-boy grincheux. Certaine qu'il n'y avait plus aucun danger, Heather ressortit de la maison l'air toujours soucieuse.

"C'est un vrai champ de bataille là-dedans. Si votre amie s'entend bien avec ce Jessy James, elle risque pas grand chose, il tire bien. Si vous voulez fouiller la baraque, j'vous préviens, ça pue sévère."

Sa voix se voulait rassurante. Si elle l'avait rencontré et qu'il avait voulu la tuer, il n'aurait eu un aucun mal à le faire. Mais il était impossible pour l'Italienne de dire à quand remontait la fusillade. Cet ersatz de Fort Alamo pouvait très bien avoir eu lieu il y a 5 ou 6 jours comme avant hier.
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 842
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: We Will All Go Together When We Go   Mer 27 Déc 2017 - 12:01
Les yeux d’Emy se baissèrent en voyant April suivit le mouvement en ramassant quelque chose. Elle s’approcha d’un pas lent, maitrisé, pour admirer avec elles la douille qu’elle tenait dans la main. Lèvres pincées, l’angoisse monta d’un cran. Les conjonctures lui faisaient peur, même si un maigre espoir persistait au fond d’elle-même. Peut-être que Calypso n’avait pas croisé ce rôdeur en même temps que les deux autres. Peut-être qu’elle avait pris les devants vers Seattle, et qu’elle s’y trouvait. Peut-être qu’il n’y aurait rien à trouver dans ce pavillon défraichi et laissé à l’abandon.

Peut-être. Pour autant, la blonde ne put s’empêcher de sentir cette pression lui creuser le ventre. Ses yeux scrutèrent la maison en face d’elle, comme si elle espérait que la solution s’affiche. Comme si l’éditrice allait soudainement sortir par la porte et leur dire « ah, vous êtes là ! » avec son sourire doux et son œillade angélique. Improbable, impensable, mais il fallait tout de même tenter, n’est-ce pas ? Emerson poussa un long soupir, essayant de chasser cette tension de ses épaules, celle là même qui l’oppressait férocement depuis qu’elle zieutait en direction du pavillon. Elle ne voulait pas davantage d’horreurs, pour autant… Elle était sûre de n’y trouver rien d’autres.

Sa main se porta instinctivement vers son arme, enserrant la crosse avec force. Retirant cette dernière de sa ceinture, elle la garda le long du corps avant de parvenir avec les autres jusqu’à la porte d’entrée. April n’étant pas armée comme elles, Emy lui demanda d’un échange rapide de se positionner derrière elle, pour la couvrir si jamais il y avait quelqu’un ou quelque chose à l’intérieur du bâtiment. Lorsque Heather ressortit, elle relâcha un petit peu la pression et se rendit à dans la maison pour en faire le tour rapide. Elle avait besoin de voir par elle-même, besoin de se rendre compte.

« Je vais voir au fond… » Fit-elle en avisant le couloir d’un œil assuré.

Elle rangea son arme, la troqua contre son poignard et s’avança d’un pas lent et sûr pour le remonter calmement. Il n’y avait aucun bruit, à part celui que faisaient les filles derrière elle. L’odeur d’humidité lui montait crâne et lui donna une légère migraine qu’elle chassa comme elle le put en l’ignorant. Faisant le tour des chambres, ses yeux furent attirer par la fenêtre par un mouvement lent, par une couleur vive.

Entre les branches d’une haie mal taillée, là, elle pouvait voir une écharpe déchirée, se balancer au gré du vent. Revenant dans le salon, elle doubla les deux autres et s’avança vers la porte arrière sans demander son reste. Sa démarche trahissait son état d’esprit : elle était inquiète, désormais. Parce qu’il s’agissait de celle de Calypso et qu’elle ne s’en séparait pas.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We Will All Go Together When We Go   
Revenir en haut Aller en bas  
- We Will All Go Together When We Go -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: