The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Farewell ? God knows when we shall meet again - or not. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1410
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Farewell ? God knows when we shall meet again - or not.   Dim 24 Déc 2017 - 10:46
« Elles ont d’autres attaches ici, un quotidien qu’elles apprécient, une sécurité et une implication qui les empêcheront de partir. » Certifia-t-il à Axel, sans une once de doute dans ce qu’il disait. « Elles ne me suivront pas. » De la question de Carmen, par contre, il se contenta d’un sourire entendu : « Elle vous en parlera, je ne crois pas que ça concerne, pour ce point, quelqu’un d’autre qu’Elena et moi. »

Au moins, les choses étaient claires. Il ne s’épancherait pas sur cette dispute : La grecque finirait par comprendre pourquoi il partait, même s’il était déjà persuadé qu’elle avait entendu ses arguments, et qu’elle en saisissait l’importance. C’était probablement parce que l’existence de ce groupe ennemi était trop lointaine, et par la même, trop abstraite, que personne ne parvenait à se figurer clairement la menace.

« Ca sera un silence radio total pendant le temps que ça durera, et évidemment, nous ne donnerons rien au sujet du campement ou de votre présence ici. » Fit-il. Il préférait cent fois crever sous la torture qu’avoir à lâcher quoi que ce soit. Et s’il appréciait Roza et l’estimait comme une amie, il en serait de même pour elle. « Si nous partons pour ça, ça n’est pas pour balancer la position du ranch au premier venu. »

Ça serait juste le summum de la contre productivité. Surtout que Connor connaissait le fonctionnement du campement : C’était à Carmen, et à ses seconds, de valider l’arrivée d’une personne au sein du groupe. Pas à eux, même s’ils pouvaient « soumettre une candidature ». Pour lui, toutes les règles étaient claires, limpides, et logiques. Et ils devraient être crédibles d’ici quelques jours dehors, quand il commencerait à écouter sa barbe pousser.

« Je ne sais pas combien de temps compte partir Roza, de quoi elle a concrètement besoin comme marge de manœuvre. » Ils n’avaient aucune idée des kilomètres qu’ils auraient à parcourir. « On peut donner une fourchette d’une semaine pour le retour. » C’était même le plus logique, sachant que revenir à une date fixe serait difficile. Et c’était une évidence aussi : personne n’irait à leur recherche s’ils ne revenaient pas le jour J, parce que personne n’aurait la moindre idée d’où ils se trouveraient en réalité. « Je pense qu’à la sortie de l’hiver, ça sera déjà plus praticable pour notre part. »

Et ça permettait une marge de plusieurs mois pour faire une exploration avisée. Même s’il se doutait qu’à son retour, l’endroit aurait probablement changé, évolué, et qu’Elena lui aurait jeté un sort ou une malédiction navajo entre temps.

« Et ça nous laisse un délai acceptable pour trouver des pistes. » Connor haussa les épaules et se tourna vers Roza : « Tu en dis quoi ? »


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 935
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Farewell ? God knows when we shall meet again - or not.   Mar 26 Déc 2017 - 10:32

Farewell ? God knows when we shall meet again - or not


Ft Gin – Roza - Axel & Carmen

Parker ne pouvait pas être plus clair les concernant eux, et même si Votiakova était l'amie de Gin, le trentenaire n'avait guère l'intention de prendre son parti. Ce n'était clairement pas son problème, même s'ils envisageaient de faire un bout de route ensemble, puis se séparer par la suite, l'ex électricien se fichait bien qu'elle puisse assouvir quelconque vengeance à l'égard d'un groupe de pillards dont il ne savait rien et ne désirait rien savoir. Egoïste ? En effet, mais s'il avait rejoint le Ranch, suivit Tamara qui – cette dernière – n'était plus là aujourd'hui, c'était uniquement pour la jeune femme dont il ne relâchait plus la main. Les deux leaders le comprenaient, il en était certain tout comme il était franc en répondant à leur demande de ne jamais révéler l'emplacement qu'ils désiraient quitter. En ce qui le concernait, il n'aurait rien à dire de plus si on ne lui posait plus d'autres questions, mais lorsqu'il entendit un timbre masculin briser les secondes de silence s'étant étendues entre eux, le jeune père ne put que froncer les sourcils.

Connor, enfin il espérait que c'était là son prénom, même s'il n'avait pas l'intention de le héler, ni même de le couper alors qu'il exposait – à son tour – son désir de quitter temporairement le campement afin d'accompagner la tatouée. C'était une putain de blague non ? Depuis quand la Russkof avait-elle besoin d'une clique de gardes du corps ? Même d'un seul gorille ? Il se retint néanmoins de rouler des yeux et reporta le regard sur Guinevere. Était-elle au courant ? Elle qui connaissait certainement plus Elena, avait elle eu vent que son mec l'abandonnerait un temps ici pour veiller aux intérêts du Ranch ? Un instant, en les laissant tous se pencher sur les intentions de Roza et du jeune homme fraîchement débarqué, Dean se sentit de trop. Tout ce qu'il espérait était qu'Axel et Carmen ne les collent pas eux dans le même panier que l'autre duo.

Il ne décidait de rien ici, pour autant il aurait sans doute parlé et répondu de la même manière aux deux autres, son propre opinion rejoignait celui de la brune et de son comparse. Pas de bagnole, pas de vivres ! C'était d'une logique imparable, tout comme le fait que revenir de temps à autres, histoire de se reposer ou prendre des nouvelles, était une connerie monstre en sachant ce qui menait ces deux là à s'éloigner des murs sécurisés du Ranch. Pillards, cinglés armés jusqu'aux dents, capables de faire tomber une enceinte telle que celle où la Russe vivait auparavant, il y avait bien plus que de la vengeance en jeu : les vies d'autres gens si la position du sanctuaire parvenait aux yeux ou aux oreilles de pareil groupe. La discussion l'emmerdait pour le coup, et l'envie de quémander à se lever et remballer ses affaire afin d'envisager partir vite le prit, néanmoins il n'en avait pas le droit, tout comme il n'avait pas envie – malgré leur entente en dents de scie – de priver Gin des derniers moments en compagnie de sa.... pote. Alors même si le désir d'appuyer ce qu'exposaient les leader le prenait, il n'en ferait rien. Ce n'était ni son rôle ni le moment, après tout s'ils partaient, les avis et conseils de ces gens ne le regardait plus du tout. Cependant, et profitant que l'attention fusse reportée sur l'autre type et la tatouée auprès d'eux, Dean entrouvrit les lèvres à l'intention de sa compagne.

- J'te préviens, hors de question d'envisager suivre ta pote dans ses désirs de vengeance. Au moins c'était clair. J'sais pas qui sont ces gens, c'qu'ils veulent, et j'préfère ne jamais l'savoir.

Elle seule comptait, s'ils pouvaient s'éviter des problèmes et ne jamais croiser pareils cinglés ça lui allait parfaitement. Ils souhaitait la même chose aux gens qu'ils allaient quitter – définitivement – d'ici peu.
egotrip



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Deux pistolets 9 mm (dont un avec silencieux) ainsi que deux couteaux
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1910
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Farewell ? God knows when we shall meet again - or not.   Mar 26 Déc 2017 - 18:08
Il ne manquait plus que lui... Roza avait beau espérer qu'il fasse marche arrière et ne vienne pas, mais ce bon vieux Connor était le roi en matière de désillusion. Un bref soupir quitta donc ses lèvres, alors qu'il prenait place à leur côté elle s'en frotta les paupières pour s'assurer qu'elle ne cauchemardait pas. La réalité étant bien là, Elena avait du échouer à l'idée de lui remettre les idées en place, et merde. Quant aux conneries qu'il débita à la suite, l'encrée en leva les yeux au plafond. Veiller sur elle ? Tu parles d'une idée, la russe n'avait rien d'une adolescente incompétente et avait sans doute passer bien plus de temps que lui à survivre en extérieur. Tout comme elle n'irait pas seule faire péter tout un camp de pillard ou se laisser suivre par ses derniers. Avec le temps, elle avait bien appris à éviter les conneries en tout genre... mais elle n'en dit rien. Qu'ils la pensent donc incompétente, finalement, c'était le dernier de ses soucis, après tout, on venait de leur annoncer qu'ils n'auraient pas de véhicules et ça, ça avait le mérite de la préoccuper. Avec seulement deux jours de vivres, ils allaient devoir marcher à bon rythme pour s'éloigner le plus possible du camp et de toute la zone fouillée et vidée qui entourait ce dernier.

Et Axel enchaînait, mettant également sur le tapis le danger qu'elle pouvait représenter pour le camp si jamais elle tombait sur les pillards. Décidément, ça commençait à être frustrant comme point de vue, même Carmen s'y mettait. Ces types avaient des bois aux arbres fléchés qui menaient directement à leur camp, pas de grande tour de guet, aucun foutu avant poste, ni même aucun dispositif contre une horde et ils osaient s'inquiéter que Roza puisse ramener à ses fesses une armée de pillards ? Elle dut finalement prendre sur elle pour ne rien ajouter ou encore laisser échapper un rire nerveux. Non il fallait qu'elle ne laisse rien paraître, qui l'écouterait après tout ? Certainement pas eux...

Pour le reste, tout lui semblait cohérent, le silence radio proposé était une juste solution qui lui allait parfaitement bien et à laquelle elle acquiesça vivement. Concernant l'avis de la leader sur sa vendetta, Roza ne lui rendit qu'un lasse haussement d'épaules, son avis ne lui importait que peu, elle n'était pas venue pour être juger, alors, à chacun son combat. Silencieusement, elle tourna ensuite la tête vers Axel dont Carmen semblait attendre l’approbation mais Connor poursuivit. Sans grand étonnement, la tatouée se retrouva parfaitement dans ses mots et hocha à nouveau la tête : ils ne balanceraient pas ce camp, ni l'un, ni l'autre. Au sujet d'une date de retour, elle cassa finalement son silence et son pseudo langage des signes quand le brun lui demanda sur avis.

"Une fourrchette d'une semaine.. ou un jour précis, ça peut êtrrre un peu galèrrre pourr tout l'monde, autant simplement se donner un lieu de rrrendez-vous et laisser des mots. Tout connement, nan ?" Roza pouvait très bien s'imposer un silence radio de plusieurs mois la concernant. Alors laisser des mots, ça lui semblait être une solution bien adaptée, à voir ce qu'en penserait le sportif, qui lui voudrait sans douter rentrer voir ses proches ? Pour la date, où tout du moins ses environs, l'encrée réfléchit un court instant. Le temps de trouver un véhicule, de s'armer en vivre, de quitter la ville sur quelques kilomètres, fouiller toute une région et faire le chemin retour... ça promettait de nombreux jours. "Fin de l'hiverrrs pour le prrremier contact, ce serrait pas mal j'pense."

Quant à Dean.. à ce cher Dean... sa parenthèse à sa compagne ne loupa pas auprès de la tatouée qui se pencha un peu en arrière sur sa chaise pour l'avoir dans son champ de vision. "Nop. C'est pas le but. On sorrt de la ville et chacun trrace sa rroute." Jamais elle ne laisserait Gin la suivre dans un plan de la sorte, au grand jamais, alors autant mettre les choses au clair maintenant. Cependant, chercher ensemble deux véhicules ainsi que suffisamment de vivres pour le grand départ, ça lui semblait censé là où l'union faisait la force et si cela le dérangeait, qu'il le dise donc - ou qu'il ne dise rien - à ce stade, tout était encore possible.


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Farewell ? God knows when we shall meet again - or not.   Mar 26 Déc 2017 - 20:00
Guinevere suivait les échanges la mâchoire légèrement crispée. Ils avaient leur réponse, ils pouvaient partir et ils étaient assez généreux pour leur donner quelques vivres, le temps pour eux de trouver autre chose, et de se refaire. C’était généreux. Alors quand Roza demanda une voiture, elle détourna le regard, non pas que c’était une mauvaise idée, mais c’était presqu’inutile de leur demander. Ils n’allaient pas se séparer d’une voiture pour des gens qui ne reviendraient pas – ou peut-être pas. C’était déjà assez difficile à trouver comme ça. Sa main dans celle de Dean, elle ne risquait pas d’oublier de la fermer. Elle avait senti le regard d’Axel posé sur elle alors qu’elle s’agitait sur sa chaise, pourtant quand elle le regarda en retour, elle ne dit rien et fit de son mieux pour ne pas exprimer la nervosité qui l’habitait, cette envie de leur dire à quel point leur exigence était ridicule. Si sa vie ou celle de Dean était menacée et que la porte de sortie était de donner à leurs assaillants l’emplacement du camp, elle ne réfléchirait pas longtemps. Peu importe qu’il y ait des femmes et des enfants ici, elle ne sacrifierait pas sa vie, ni celle de son compagnon pour eux. Pourtant, elle offrit un petit sourire embarrassé aux dirigeants, mais elle n’avait qu’une hâte ; que cette conversation se termine. Malheureusement pour elle, l’arrivée impromptue de Connor, le compagnon d’Elena, venait prolonger cet agréable moment.

Tout ceci la mettait mal à l’aise, ce n’était pas des plans qui les concernaient, ça n’aurait même pas dû être abordé tant l’idée était stupide, complètement stupide et dangereuse. Elle lui avait dit, à Roza, qu’elle n’aimait pas ce plan. Qu’il fallait passer à autre chose, choisir de vivre plutôt que de se venger. Mais elles avaient déjà eu cette discussion, et ce n’était plus le moment d’en parler. Roza ne lui devait rien, après tout. Elle écouta le débat distraitement, les arrangements qui se faisaient avec les dirigeants. Ça ne les concernait pas, mais secrètement, elle aurait préféré que Carmen impose un non non-négociable, peut-être alors Roza aurait accepté de les suivre et de faire plus qu’un bout de chemin ensemble. Dean attira son attention alors que les autres débattaient entre eux. Elle fronça les sourcils. Son ton était clair et tranché, cela ne l’aida pas à être de bonnes compositions. Roza intervint alors et la blonde s’apaisa immédiatement, jetant un coup d’œil à la tatouée. « Tu sais que c’est toujours une idée stupide, n’est-ce pas ? » Elle n’aimait pas son plan. Mais elle lui dit les choses d’une voix douce, sans reproche. Guinevere s’inquiétait pour son amie et elle ne le cachait pas. Elle savait la discussion close à ce sujet, elle savait que Roza avait pris sa décision depuis longtemps. Guinevere soupira devant le sourire de la russe, puis revint à Dean. « Le plan n’a pas changé, Dean. Elle nous accompagne juste quelques jours… Puis elle s’en va. Je ne partirai pas dans une chasse aux sorcières. » Elle regarda les deux dirigeants, puis Connor. « Visiblement, tu viens avec nous. Elena va t’étriper. » C’était une évidence. Elle regarda Roza, elle aurait tellement voulu qu’elle change d’avis. Elle revint vers Axel et Carmen. « Deux jours de vivres, c’est plus que ce qu’on avait en arrivant. Merci. On voudrait juste… » Elle s’interrompit, regardant Dean avant de revenir à eux. « On voudrait partir aujourd’hui, ou demain. » Le plus tôt possible. C’était stupide, vu la météo. Mais ils ne tiendraient pas un hiver enfermé entre ces murs. Ils avaient assez attendu, et d’ailleurs, Gin’ aurait voulu être ailleurs, en train de récupérer ses affaires, Jedi, les quelques vivres qu’on leur proposait et partir. Retourner sur les routes ne lui manquait pas spécialement, mais elle ne se sentait pas bien d’être responsable de la sécurité d’un aussi grand nombre de personne. Elle voulait retourner dehors, n’avoir plus qu’à compter sur Dean et sur elle-même. Parce qu’il n’y avait qu’eux deux qui comptaient vraiment. Car les rares personnes dont elle se préoccupait assez savaient parfaitement s’occuper d’elles-mêmes. Elle jeta un coup d’œil à Roza. Au moins les accompagnerait-elle quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Beretta 92 et un couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1415
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Farewell ? God knows when we shall meet again - or not.   Mer 27 Déc 2017 - 14:51

    Toujours bien installé dans ma chaise, mon café désormais froid entre les mains, je ne perdais pas une miette de la discussion qui se jouait. Les explications, les compromis, les accords, chacun semblait y donner du sien sans réellement savoir où aller. Si nous ne pouvions en effet pas retenir l'un d'eux ici, contre leur gré, nous ne pouvions pas non plus envisager les risques qu'amèneraient leurs départs mais qu'y avait-il à faire d'autre ? Un refus n'amènerait que des tensions inutiles, jusqu'à ce qu'ils ne finissent par s'en aller en pleine nuit, fuir du ranch, et mener à bien leurs projets. Alors autant accepter, si toutefois nous parvenions à tous nous mettre d'accord.

    Aux explications de Connor j'avais hoché brièvement la tête ; après tout, ce n'était pas nos affaires mais j'osais espérer, tout comme Carmen, qu'Elena ne suive pas à son tour, tout comme Quinn ou Jefferson. Quant à cette histoire de véhicule, je n'avait pu m'empêcher de lever exagérément les yeux au ciel à la remarque de la Navajo ; pauvre Jeep qui m'avait valu un foutu bras en écharpe pendant des semaines. Ma faute, c'était un fait, mais nous étions revenus entiers de cette expédition alors oui, le sort de la voiture m'était franchement indifférent. Il était évident cependant que nous ne leur donneront pas plus que ce qui avait été convenu, à savoir deux jours de vivre, rien de plus rien de moins. Ils devraient se débrouiller avec cela car, comme l'avait bien soulevée ma meilleure amie : le bien être des gens restés au camp était bien plus important que celui de ceux qui souhaitaient partir, reprendre leur route. Les laisser sans rien n'aurait cependant pas été vraiment acceptable au vu des difficultés que représentait ce monde désormais mais c'était à prendre ou à laisser.

    Et le temps d'absence de la tatoué et du sportif fut abordé. Évidemment qu'ils ne pouvaient pas savoir précisément, comment le pourraient-ils ? Nous connaissions tous suffisamment l'extérieur pour savoir à quel point il était imprévisible et comme une situation ''stable'' pouvait changer en une fraction de secondes. Qu'ils établissent une approximation, soit, mais nous n'engageront en effet pas de recherche à leur suite si nous n'avions aucune nouvelle à temps. Trop de risques, encore.

    Laissant le soin à Carmen d'énoncer une dernière fois les accords, je n'avais pas dit un mot avant qu'elle ne se tourne vers moi, me demandant mon avis à nouveau. La discussion était doucement amenée vers la fin, tant mieux, restait plus qu'à espérer qu'il n'y aurait pas de soucis en plus, d'autres qui suivraient, d'autres requêtes, et que je pourrai passer le reste de ma journée à ne pas avoir à arranger les uns et les autres. Hochant à nouveau la tête, j'avais soupiré légèrement.

« Je n'ai rien à ajouter de plus que ce qui a déjà été dit. Deux jours de vivres, et vous ferez comme si vous ne saviez rien de nous. »

    Mon ton avait sans doute été un peu morne, tout autant que d'habitude et, à l'instar de mes vis-à-vis, une certaine impatience se lisait dans mon regard. Pas la même, évidemment, mais il était temps que la conversation arrive à son terme. Les mots prononcés par Guinevere quant au fait de partir au plus tard demain me firent cependant froncer les sourcils. C'était rapide, presque précipité, mais j'avais le sentiment que ce départ n'avait pas été décidé sur un coup de tête. À croire qu'ils avaient attendu le dernier moment pour nous mettre presque devant le fait accompli mais comment leur reprocher ce fait ? Ils avaient sans doute voulu trouver tous les arguments pour que nous acceptions leur requête. C'était chose faite désormais.

« Le temps de préparer vos affaires et vous pourrez partir. »

    Ayant lancé un nouveau regard à Carmen afin d'y chercher son approbation, je gardais cet air relativement neutre. Non, le fait qu'ils décident de partir alors que l'hiver arrivait tout juste et que les temps les plus difficiles suivraient ne m'importait pas vraiment ; c'était leur décision, pas la mienne, et s'ils souhaitaient risquer leurs vies en partant aussi précipitamment, qu'il en soit ainsi, tant qu'ils s'en tenaient à cet accord de ne rien dire au sujet du ranch, à qui que ce soit.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Farewell ? God knows when we shall meet again - or not.   Sam 6 Jan 2018 - 11:44

Enfin, la discussion touchait à sa fin. La brune resta silencieuse en écoutant les dires de chacun, et les préférences des uns et des autres quand à l'heure de départ. Comme l'a dit Axel,
vous êtes libre de partir dès ce soir une fois vos affaires préparées.


Un rapide calcul des provisions qui disparaitraient se fit dans sa tête. Deux jours de vivres par personne, ce serait tout de même assez peu pour créer une famine. Avec les produits de la chasse menée par Isha et les récents ravitaillements, ils pourraient subvenir tranquillement à leur besoin malgré tout.

Je pense que vous êtes assez grands pour que je n'ai pas à vous dire de faire attention. fit-elle tout de même remarquer à la russe et Connor. Ses yeux posèrent un peu plus longtemps sur le champion, rajoutant avec sincérité. Je prendrai soin d'Elena en ton absence.

Quinn fricotait suffisamment avec Isha pour qu'elle ne s'en inquiète, et avec Caroline dans les bras de Jeff, elle ne doutait pas qu'il saurait survivre en l'absence de son meilleur ami. Chacun faisait sa petite vie après tout. Hochant la tête, et vu le silence presque gêné qui régnait désormais dans la cuisine, elle fit un signe de tête aux quatre convoqués. Vous pouvez disposer. Commencez à préparer vos affaires, et nous nous rejoindrons en fin de journée pour l'attribution des vivres.

Elle se sentait si lasse, de donner constamment des ordres. Ou était passée l'époque ou elle s'en occupait naturellement ? Elle attendit que les duos ne soient sortis de la cuisine pour montrer à Axel toute la fatigue qui tirait ses traits, lui offrant malgré tout un sourire. Je suis épuisée.

Et elle savait très bien à quoi elle faisait référence. Ce n'était pas son état physique, mais bien le fait de diriger. Jasper quitte le Conseil. Il veut se consacrer entièrement à sa vie de famille.

Et elle comprenait parfaitement cet état d'esprit. Allumant une cigarette bien mérité là ou personne ne viendrait la juger, elle ferma les yeux en appréciant la nicotine imprégner ses poumons, rajoutant à son meilleur ami. Quand tout sera terminé, et qu'ils seront partis,
nous aborderons le sujet du Conseil. Il y aura quelques changements, et je pense que tu sais déjà lesquels...
fit-elle avec un petit sourire désolé.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Farewell ? God knows when we shall meet again - or not.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Farewell ? God knows when we shall meet again - or not. -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: