The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Do my name really matter ? -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Do my name really matter ?   Sam 9 Déc 2017 - 11:38

Emilly Helen Meadow
23 ans Américaine barmaid travelers

i've got a war in my mind


Expliquez ici le caractère actuel de votre personnage.

Emily, joyeuse otpimiste, mais raisonnable réaliste, a fort heureusement gardé cet esprit, et c'est bien ce qui la maintient. Elle a toujours été du genre à voir le verre à moitié plein, et elle garde de ses situations les plus fâcheuses principalement les points positifs. De cette façon, elle voit un intérêt à la survie. Elle n'en reste cependant pas moins réaliste et même raisonnable, elle ne s'emballe pas lors d'une situation positive, et elle n'en est pas utopiste non plus, elle sait très bien voir l'horreur de ce monde. Elle la sait suffisamment pour pouvoir éviter le maximum de dangers potentiels, les rôdeurs en premier lieu, mais aussi les autres vivants. Elle est même assez trouillarde en fait quand on y pense. Elle se cache souvent, dévie son trajet s'il semble risqué, fuit le danger si elle peut éviter de l'affronter, en tous les cas elle garde son sang-froid et reste tempérée.

Il y a UNE situation dans laquelle on n'y croirait pas, c'est lorsqu'elle se trouve face à un être humain menaçant, agressif, la tenant en joue même peut-être. Sa réponse, à la fois pour cacher sa peur mais aussi pour signifier l'absurdité de la situation, aura des teintes de sarcasmes, d'ironie et même de provocation, risquant peut-être parfois même sa vie à faire de la dérision devant une personne armée, c'est sa défense. Mais fort heureusement ceci reste tout de même du domaine du rare, généralement, elle se méfie avant d'aborder quelqu'un, restant discrète, observant la cible avant de tenter toute approche sociale. Elle reste méfiante, mais laisse facilement à l'interlocuteur la possibilité de prouver que ses intentions sont bonnes.

Dans sa famille, les liens familiaux ont toujours été importants, et même si elle tournait souvent des situations familiales à la dérision, n'écoutant pas ses parents parfois, n'en faisant qu'à sa tête; son frère en revanche est pour elle tout l'or du monde, leur complicité sans faille son carburant, et l'idée qu'il soit encore en vie son seul moteur. Elle vit dans sa bulle, ayant parfois un humour piquant et décalé, mais n'en reste pas moins sociable. Elle aime le contact humain et a toujours eu de nombreuses connaissances autour d'elle, mais pourtant pas beaucoup d'Amis. En effet, Emily, soit on la connait parfaitement, quand elle a eu assez confiance pour s'ouvrir à vous, soit on ne la connait pas du tout.

Depuis l'arrivée de l'épidémie, elle a rencontré de nombreuses personnes, dont quelques groupes dont elle a fait partie, mais elle a fait l'erreur un jour de s'attacher aux membres de l'un de ses groupes, et ça a été la dernière fois, réalisant après une attaque de rôdeur et la perte de quelqu'un qu'elle chérissait, que les liens sociaux étaient maintenant bien trop fragile, non pas pour des raisons sociales, mais pour des raisons de vie et de mort. Il est devenu très risqué et très fréquent de perdre un être cher si l'on s'attache dans ce monde où de nombreuses personnes meurent prématurément. Depuis, Emily sillone donc les routes seules, aimant parfois discuter mais sans jamais rester avec quiconque, c'est plus facile ainsi.

and blood on my hands


Expliquez ici les caractéristiques physiques de votre personnage..

Emily, a première vue, est une fille assez banale, cheveux longs châtains, ondulés, souples et presque toujours détachés, des yeux bleus vifs, un visage rond et des lèvres légèrement galbées. Elle est jolie, mais ce n'est pas non plus un top model. Sportive, la scultpure de son corps n'a pas été vraiment modifiée, à part une finesse qui ne lui est pas habituelle, faute de nourriture régulière depuis le début de l'épidémie. Elle fait de l'escalade depuis aussi loin qu'elle se rappelle et a été championne interlycée. Elle a donc des bras solides et des abdominaux bien formés à en faire pâlir d'envie pas mal d'hommes.

Vestimentairement parlant, on ne peut pas dire d'elle qu'elle soit féminine, mais ce n'est pas non plus un garçon manqué. Disons qu'elle privilégie le confort. Souvent affublée de sa chemise de bucheron à carreaux rouge et grise, par dessus un t-shirt basique, d'un jean droit un peu informe, elle porte une veste en cuir type perfecto dont un revers est clouté, et des All-stars à ses pieds, rouge, l'une avec un lacet blanc, l'autre un lacet noir. Le style un peu grunge se complète avec son sac à dos East-Pak rouge lui aussi, décoré de nombreux badges à l'effigie de différents groupe de rock qu'elle affectionne particulièrement.

Dans son sac, elle a peu de réserves, ne trouvant pas toujours suffisamment de quoi manger, d'où sa perte de poids. Cependant, elle a l'esprit pratique, gardant précieusement dedans une gourde en plus des bouteilles qu'elle parvient parfois à trouver, une lampe de poche, un enregistreur et son lot de piles d'avance. Un enregistreur ça peut paraitre étrange, mais il est bon de pouvoir garder une trace de tout ceci et surtout, quand on ne croise personne, ça fait du bien de parler. Elle possède aussi un baudrier et une corde d'escalade, dont elle ne se sert que très peu, les occasions ne se présentant pas vraiment. Sous son sac, elle a sanglé un duvet gris afin de dormir à peu près partout. Et dans sa poche, elle garde, bien caché, l'Opinel que lui avait offert son père, avec ses initiales gravées sur le manche.

Son arme de défense, un M4 d'airsoft, inefficace direz-vous? Mais c'était sans compter sa rencontre avec l'ami d'un ami d'un ami faisant du bidouillage en tous genre. Il avait réussi à rendre potentiellement létales des répliques d'Airsoft non habilité à usiter des billes de métal, leur en donnant la possibilité. Les billes métalliques étant propulsées suffisamment puissamment pour être dangereuses pour un être vivant, le sont d'autant plus, même à distance dans les crânes ramollis des rôdeurs.

a storm is coming


Expliquez ici l'histoire de votre personnage avant l'épidémie.

Née le 14 Mars 1994, Emilly a agrandit la famille de Michael et Luna d'un deuxième enfant, déjà parents de Nahuel, son frère de cinq ans son aîné. Le choix du roi comme on dit. Son enfance a été heureuse et il n'y a pas grand chose à en dire. Emilly et Nahuel ont toujours été proches, le garçon ayant eu un instinct protecteur envers sa soeur dès son plus jeune âge. Une complicité grandissante naquit très vite entre eux, devenant incompréhensible pour certains et parfois ingérable pour leurs parents. Elle a su lire tôt, mais elle s'intéressait bien plus aux balades en forêt avec son frère, ou à escalader des choses parfois bien trop hautes pour son âge, ne mesurant à l'époque pas la dangerosité de ses actes. Lorsque son frère a eu quinze ans, et elle dix, ils reçurent chacun un opinel sur lequel était gravé leurs initiales à la base du manche. Cadeau peut-être prématuré pour la petite fille de la part de son père, prouvant qu'il avait toute confiance en elle, la jugeant suffisamment responsable ou du moins raisonnable pour en être la propriétaire.

Voilà qui a dirigé ses intérêts vers les activités sportives principalement, commençant l'escalade très jeune, elle commencera vite les concours, arrivant à des compétitions inter-lycées. Scolarisée au lycée Eisenhower, à Yakima, elle a un petit groupe d'amis plutôt restreint, et ne se préoccupe pas des autres, allant jusqu'à ignorer l'opinion qu'on pouvait avoir sur elle. Son frère, parti faire ses études à Seattle, restera toujours très proche d'elle. Elle a toujours un peu baigner dans l'univers geek, aimant les jeux vidéos, mais sa passion pour le sport l'emportant, elle s'en détourna pour privilégier ses capacités physiques. Elle se dirigera donc vers un cursus "sport-étude" à Portland, espérant un jour devenir professionnelle dans le domaine, mais voilà, son ambition se modifiant avec le temps, elle commença à s'ennuyer. Même si elle aimait toujours autant le sport, elle avait même commencé à apprendre le parkour avec une bande d'amis, elle ne se voyait pas en faire son métier, alors elle a décidé de quitter les études.

Elle entra alors dans la vie active à l'âge de 20 ans, en tant que barmaid dans un petit bar rollers pour subvenir à ses besoins, mais à mi-temps afin d'avoir du temps pour se perfectionner en sport et continuer d'évoluer dans sa passion première. S'entraînant le plus possible dans un gymnase de son quartier principalement, et continuant le parkour avec sa petite bande, elle devenait une sportive amateur chevronnée. D'ailleurs, elle était avec certains d'entre eux au gymnase quand elle a enfin découvert de ses propres yeux l'apocalypse qui se préparait.

on the highway to hell


Expliquez ici l'histoire de votre personnage depuis l'épidémie.

Début octobre 2015 :
Comme tout le monde, j'ai entendu parler des quelques attaques à Seattle, et ici en ville. Sur les forums où je traîne, j'ai vu traîner quelques théories du complots, des illuminatis aux islamistes en passant par des morts qui se réveillent. Bref, je n'y prête pas trop attention. Je vais au taff, je m'entraîne et je prépare l'enregistrement d'une voix off pour le court-métrage d'Awena, ma meilleure depuis le lycée.

Mi-octobre : Je n'aime pas tellement l'ambiance. D'abord parce que sur les forums, les témoignages se ressemblent de plus en plus, et même des chaînes plus sérieuses en parlent. Il parait que c'est une épidémie. Je suis en retard, pour le film, j'ai du mal à m'y concentrer. Quand je rentre, y'a des policiers partout dans les rues, et avec le stress ambiant j'ai tendance à m'écrouler directement dans mon lit ou devant mon ordi le soir.

22 Octobre : J'ai décidé d'enregistrer ce qui s'est passé, j'ai besoin d'en parler. C'est le chaos, ici. Des massages officiels sont diffusés, mais la police ne gère plus rien, c'est une évidence. J'ai réussi à retourner à mon appart' après tout ça et j'ai pris l'enregistreur d'Awena. Enfin bref, autant aller droit au but.
C'était au gymnase, j'étais en train de monter au mur d'escalade, quand deux gars sont sortis des vestiaires. Ils étaient hyper bizarres, mais j'ai pas capté directement qu'ils étaient infectés. J'ai compris quand ils ont mordu une fille et qu'elle est tombée ne hurlant. Je suis restée là, terrifiée. Maxence m'a demandé si je tenais bien et a lâché la corde qui m'assurait pour monter. Je l'ai encouragé, mais l'un d'eux lui a attrapé la jambe... *soupir* Enfin, bon. Je suis restée là au moins deux bonnes heures. La première fille s'est réveillée, au bout d'un moment. Et après deux heures, un groupe de policiers est entré et les a... enfin, voilà. Ils m'ont aidée à descendre et m'ont raccompagnée chez moi. Je sais pas ce que je vais faire.

18 novembre : J'ai décidé de faire des enregistrements réguliers, si il se passe des choses importantes. Genre, comme un journal de bord. J'ai plus internet par mon ordi, et le réseau téléphonique beugue. J'ai parlé avec Nahuel, par facebook, avant que ça coupe. Il est en sécurité, il m'a dit. Il a été séparé de Clara, sa petite amie. J'ai pas réussi à avoir maman au téléphone, et je retrouve plus son adresse mail. Quand à mon père, internet et lui ça fait deux ! J'espère qu'ils vont bien, tous. C'est le bordel en bas, je vais éteindre la lumière.

15 décembre : Ca fait presque un mois, j'ai laissé tomber ma résolution. Je voulais plus en parler. Y'a plus d'électricité et le parfum des bougies parfumées est relou, mais j'ai rien d'autre. Heureusement, j'ai une bonne réserve d'essence à zippo, vu que ça se trouve pas facilement j'avais de la marge. Il devrait fonctionner plusieurs mois. Parce que soyons clairs, ça va continuer. J'ai coupé le bras d'un "rodeur", hier, avec mon opinel. J'ai vomi. Il a pas réagi, je crois que c'est presque ça, le pire.

15 décembre, plus tard : Je suis sortie et j'ai trouvé un groupe qui discutait. Je suis allée les voir et *On entend des voix lointaines, sans déchiffrer leurs paroles* Vos gueules, j'enregistre ! *A nouveau, une voix* Nan mais c'est relou, Ethan. Bon. Le gars qui parle dans le fond, c'est Ethan, il est sympa. Avec nous y'a aussi Michael, Alice et Judith. C'est d'eux que je parlais, justement. On a discuté et on pense tous qu'il faut rester groupés ces temps-ci, donc je les ai rejoints. On est dans l'appartement d'un ami de Judith qu'elle squattait régulièrement avant. Je n'ai pas demandé où lui se trouve.

20 décembre : Je ne vais pas rester. J'ai décidé d'aller à Seattle, pour rejoindre mon frère. Je veux savoir si il va bien, j'y pense tout le temps, ces temps-ci. Les autres s'y refusent, ils préfèrent rester ici. Avec l'hiver et sans chauffage, on sort de moins en moins. On a changé d'appartement, la porte de l'immeuble était ouvrable par les rôdeurs. Je vais attendre au moins février avant de partir, je me vois pas voyager à pieds par ce temps.

8 février 2016 : Je pars aujourd'hui. Je vais bientôt faire mes adieux aux autres. Je les apprécie vraiment, Ethan et ses références à la pop culture vont me manquer, Judith et son ironie, La gentillesse de Michael et Alice... Enfin. J'ai quelques enregistrement d'eux, dans l'autre carte SD. Je sais que c'est idiot, que je n'ai pas d'ordinateur pour les lire... Bref. Je vais quitter l'appart pour de bon, d'ici dix minutes. Je vais quitter Portland et ne plus revenir. 170 miles à pieds.

22 février 2016 : Je me suis un peu éloignée du centre, j'ai trouvé un endroit avec moins de rôdeurs, j'en profite pour enregistrer. Ca a été vraiment dur de m'éloigner en évitant tous les rôdeurs. Je suis pas mal passée par les toits, le parcours m'a bien aidée sur ce coup-là, parce qu'entre grimper un mur et sauter de toit en toit, y'a une marge. *Un bruit de vent brouille la phrase* j'ai pu rentrer par là. J'ai trouvé un airsoft - j'ai cru que c'était une vraie mais j'ai vite réalisé que non, j'avais un pote passionné par ces trucs-là. *bruit de vent durant un certain temps* et j'ai dormi plusieurs nuits sur ce toit vu que je pouvais pas passer et avec les rodeurs en bas... J'ai mis du temps avant de décider de les shooter, et ça a été compliqué. J'ai fini par avancer. Ici c'est plus calme. Deux semaines pour atteindre la périphérie de Portland... J'espère que j'irai plus vite ensuite.

17 mars 2016 : Rien de plus à dire qu'hier. J'avance bien depuis trois jours. J'ai tué un rôdeur, tout à l'heure. Au couteau, parce qu'il était proche et que je vais pas si et quand je pourrais recharger en billes de plomb. Je supporte toujours pas de le faire mais j'étais en rase campagne et il m'aurait attrapée, il était plutôt rapide. J'ai croisé un groupe l'autre jour, mais ils parlaient d'aller vers un centre commercial. Je leur ai conseillé de pas le faire et je suis partie. J'espère qu'ils m'ont écoutée.

20 avril 2016 : Beaucoup de choses à dire, aujourd'hui. J'ai énormément dévié de mon chemin, mais pas le choix. Il y avait une horde. Pas juste un petit groupe, ils étaient au moins une vingtaine. Le point positif, c'est que j'ai croisé trois personnes. Ils m'ont dit qu'ils en ont croisé une autre. Comme si ils migraient. Je sais pas si on va rester ensemble. Je pense pas. Ils ont prévu un raid dans une cabane de bucherons. Je vais les accompagner.

21 avril 2016 : J'ai trouvé de quoi recharger et de la bouffe. C'est le luxe t'as vu ? Je resterais pas avec eux. Ils s'appellent Matt, Amràz et Lydia. J'ai envie de continuer seule. Je m'en suis pas si mal sortie jusqu'ici.

1er juin 2016 : Je me suis retrouvée dans les montagnes, après Cinebar, en suivant la route. D'après mes vagues souvenirs, c'est pas le chemin le plus direct pour Seattle, loin de là. Je suis pas un gps vivant, non plus. Ici c'est cool parce que pour que les morts viennent, 'faut qu'ils soient motivés (ou qu'ils viennent d'en haut) Je vais monter autant que possible loin des routes de montagne pour plus de sécurité. J'veux toujours aller à Seattle mais je pense rester ici quelques temps. C'est calme.

25 août 2016 : *Emilly est essoufflée et on entend ses pas* Je sais pas trop quand je pourrais enregistrer à nouveau, alors je vais en faire un rapide ici, ça n'a pas l'air trop dangereux. Je suis partie de mon campement. J'aurai dû faire plus attention, put**n... enfin. Je vais continuer vers Seattle. Terminé.

26 août : J'sais pas pourquoi je l'ai joué commando hier en fin de truc. Enfin... 'faudra que je trouve des piles, moi, c'est l'avant-dernière. Donc, résumé de la situation. Y'a deux mecs qui sont montés. Ils sont arrivés et j'ai pas osé les virer mais j'ai fait gaffe et j'ai joué avec mon couteau pendant toute la conversation. Avec l'airsoft sur les genoux. J'crois qu'ils ont cru que c'était un vrai. Bref, ils avaient des intentions pas nettes, enfin si c'était très net mais pas cool du tout. Et ils faisaient partie d'un plus grand groupe apparemment. Dès que j'ai pu j'ai enfilé mon sac et grimpé en emportant le maximum d'équipement, mais j'ai laissé mon duvet. Heureusement j'étais proche d'une paroi très abrupte, le genre qu'ils pouvaient pas grimper.

13 septembre : Suis presque sortie des montagnes. Rien à signaler. Il y a plus de rôdeurs au fur et à mesure que je descends.

8 novembre : Il fait froid, terminé ! Nan, plus sérieusement, j'ai évité des rôdeurs et grimpé dans un arbre, aperçu un groupe et fait un détour. Mais ça fait deux mois que je dors dans des arbres et que j'évite des rôdeurs. Les seuls moments où ça change c'est quand je trouve un magasin petit et de préférence isolé. Y'en pas mal dans le coin, heureusement, ou des petits bleds vides. J'avance plus lentement, avec le froid. Avec le recul je me dis que je serais pas restée beaucoup plus longtemps en montagne. Faut que j'avance et l'hiver il fait froid en altitude.

12 janvier 2017 :
Je suis tombée sur un groupe. Deux familles et quelques personnes ajoutées dont un groupe d'adolescentes. Ils vivent dans un truc d'accrobranche. Dit comme ça ça paraît stupide, mais il y a un générateur fonctionnel, relié à des panneaux solaires, heureusement qu'ils ont un mécano, un petit frigo à boissons et ils ont aménagé les passerelles. Quand ils ont vu que j'avais un baudrier, et encore plus quand je leur ait montré comment je grimpais, ils se sont dit que pourrais vraiment les aider.

14 ou 15 mai : J'ai plus la date, j'ai un doute, je me suis endormie et je sais pas combien de temps. Enfin bon. Une horde est passée. Et Thomas, un des plus jeunes ados, est tombé. Amy, sa petite amie, a voulu l'aider. Et à partir de là c'est devenu le chaos parce que les petits ont commencé à pleurer et à hurler. Un groupe qui était descendu est revenu, ils étaient pas assez armés, et ils se sont fait dévorer. *soupir, raclement de gorge* Ils ont détruit toutes les installations du rez-de chaussée et quelques passerelles basses. Le truc c'est que c'est fait pour que les rodeurs puissent pas aller haut, heureusement. Les autres veulent reconstruire, mais j'ai réalisé que tout ça était trop fragile.
Et si John, qui a 7 ans, tombe ou descend trop bas au mauvais moment, ou que Léo, deux ans et purement adorable, échappe à la surveillance de sa mère ? Je pourrais pas affronter ça. Je pars parce que je moi, je suis certaine de ne jamais tomber. Et si ça arrive, je serais seule responsable et personne ne sera là pour souffrir et culpabiliser. Je veux pas qu'ils soient proches de moi parce que je veux pas assister à la perte d'un proche.

16 mai : Mon horloge interne est moins déboussolée, j'ai su que j'ai dormi que quelques heures et pas près de 24 comme je l'avais cru. Donc on est le seize. J'ai recroisé Lauren, une des femmes du groupe. Elle voulait que je revienne, mais j'ai refusé. Et je suis partie. Elle m'a pas retenue, je pense qu'elle me comprend.

29 août : J'ai marché tout l'été. Je marche plus vite que l'hiver, mais le même schéma s'est répété. C'est incroyable comme ça passe à la fois très vite et lentement, n'empêche. En terme de survie, c'est énorme d'avoir tenu si longtemps, mais en fait les journées sont confondables. C'est pour ça que je continue à retenir la date d'ailleurs. Je crois que je la connais beaucoup plus précisément qu'à l'époque où j'en avais l'utilité.

18 octobre :
Tué trois rôdeurs tout à l'heure. Il faut que je me ravitaille. Rien à signaler.

11 novembre : Wow, le bordel ! Un foutu tremblement de terre ! Badant. J'ai fermé les yeux et attendu que ça se passe, en gros. Les réflexes de sécurité en cas de séismes, j'les ai oublié depuis le collège. A part ça, je m'approche de Renton. Je pense qu'il faut que je réfléchisse à rentrer dans Seattle et j'ai discuté avec des gens qui en viennent, apparemment c'est pas loin du chaos là-bas.

30 novembre : Ben avec un peu plus d'infos, c'est pas vraiment rassurant.  J'espère que Nahuel est resté là-bas - c'est drôle, parce que tout ce temps j'ai refusé d'envisager qu'ils soit mort ou un truc comme ça, mais je me suis même pas demandé si il était parti de la ville. Après tout ce temps, je vais pas abandonner pour autant.


time to meet the devil

• pseudo › La plupart du temps, j'utilise Amaeliss
• âge › 17 ans

• comment avez-vous découvert le forum ? › C'est Lexy-chérie qui m'a traînée ici conseillé de venir
• et vous le trouvez comment ? › Totally awesome
• présence › Régulière, principalement les week-ends
• personnage › créé

• code du règlement › Ok Morgan.
• crédit › belettiquette
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (généralement) couteau de chasse, glock 17, poignard dans une botte
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 4958
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Do my name really matter ?   Sam 9 Déc 2017 - 14:59
Bienvenue !
Bon courage pour... tout puisqu'il n'y a encore ni visage ni fiche Razz


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1877
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Do my name really matter ?   Sam 9 Déc 2017 - 15:45
Bienvenuuuuue !




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 11/06/2017
Messages : 347
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Do my name really matter ?   Sam 9 Déc 2017 - 15:54
Bienvenue par ici ! Et bon courage o/
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Do my name really matter ?   Sam 9 Déc 2017 - 15:59
Bienvenue parmis nous Very Happy
Bon courage pour ta fiche! J'aime beaucoup ton vava Very Happy


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Do my name really matter ?   Sam 9 Déc 2017 - 16:04
Oh merci les gens vous êtes nice ^^ :smile42:
Revenir en haut Aller en bas  
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8207
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Do my name really matter ?   Sam 9 Déc 2017 - 16:58


bienvenue sur le forum !

Te voilà fraîchement inscrit sur The Walking Dead RPG ! Après avoir lu consciencieusement le règlement du forum, voilà quelques petites choses à retenir pour tes débuts parmi nous :

1 – Le délai pour finir ta fiche est de 10 jours. Un délai supplémentaire peut être accordé par un Administrateur.

2 – Si tu as oublié de le faire avant de t'inscrire, jette un petit coup d’œil aux bottins des noms, des prénoms, des métiers et des avatars.

3 – Lors du choix de ton avatar, il est important de bien respecter ces deux points du règlement : Les images choisies doivent être cohérentes avec le contexte, et l'âge de ton personnage avec l'aspect physique de ta célébrité.

4 – Afin d'éviter les RP répétitifs d'intégration dans un camp, nous te conseillons d'intégrer ton personnage à un groupe dès son histoire !  Si tu choisis d'intégrer le groupe des solitaires, il te faudra conserver ce statut durant 1 mois minimum avant de pouvoir t'installer dans l'un des groupes sédentaires.

5 – Si ton histoire comporte des personnages que tu souhaiterais proposer en Scénario, sache qu'il faudra également patienter 1 mois et être actif en zone RP.

6 – Une fois ta fiche terminée, signale le dans ce sujet AVERTIR ▬ FICHE TERMINÉE.

Bonne rédaction !


Bienvenue parmi nous  !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche o/

Si tu as des questions n'hésites pas à contacter le staff !

Déjà, il faudra changer ton avatar, Eléonore Costes est une youtubeuse et nous n'acceptons pas les youtubeurs ^^


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Do my name really matter ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Do my name really matter ? -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?
» ★ Darkness will always be there, no matter what we do... ★
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» [Thème 5] Just a matter of choices : Falling Down [MIS]
» + i'm gonna live my life. no matter what, we party tonight. (ft. louiséa.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-
Sauter vers: