Partagez | 
 

 Let's Fall To Pieces Together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 24/10/2017
Messages : 224
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's Fall To Pieces Together   Mar 12 Déc 2017 - 15:35



Let's Fall To Pieces Together  
Ft Merl
Sa dernière question avait été lancée presque... Innocemment... Du moins Evelyn redoutait ce que l'homme à ses côtés pouvait répondre mais, au delà, elle avait sans doute besoin qu'on casse l'image trop parfaite qu'elle avait de l'étudiant. En y songeant, la gamine revit la fureur dans les yeux de Lucas lorsque celui-ci l'avait roué de coups, ce n'était pas normal, jamais Richardson n'aurait réagi de la sorte si... si Swann ne l'y avait guère poussé si ? La jalousie, la surprotection, tout cela pouvait pousser les gens dans leurs retranchements, faire ressortir ce qu'il y avait de pire en eux pourtant n'était ce que ça, était ce bien ces sensations néfastes qui avaient forcé l'homme qu'elle considérait comme un frère à défigurer Blackmore ? Peut-être pas car, depuis qu'il avait mis un terme à leur histoire, Collins se rapprochait d'autres personnes et ces dernières ne semblaient guère porter Swann dans leur cœur, comme Merl le lui certifia, en prenant soin de choisir les mots adéquats, à l'instant même.

- On peut pas dire qu'il soit très proche des autres oui... Ni  même très intéressé par leur sort. Avait-elle soupiré en serrant le poing.

Bien sûr que si il pouvait l'être, enfin quand il s'agissait de Joann, Stanley ou même Casey. Elle n'avait simplement pas sa place dans leur clan, et quand bien même l'aurait-il gardé auprès de lui, depuis quelques temps, depuis qu'elle l'avait aperçu avec cette garce, Evelyn était comme persuadée qu'il aurait bien plus joué un rôle que fait preuve de naturel à son encontre. Il fallait uniquement qu'elle s'en convainc, le temps ferait office encore et toujours. Il paraissait même – selon des rumeurs infondées – que pour oublier un amour déçu cela prenait la moitié du temps que vous aviez été épris ou ensemble. S'il s'agissait de la moitié du temps de leur relation, alors elle aurait dû le rayer de sa vie en une semaine à peine, même vingt quatre heures en un sens mais non, elle était amoureuse de lui depuis plus de six mois... Lui restait donc deux mois et demi à tenir... En y songeant Collins gonfla ses joues d'air puis soupira de plus belle avant de reporter son attention sur l'homme qui l'accompagnait.

- Oh... on était ensemble. Elle tenta de déballer ça comme si elle s'en fichait complètement, mais son cœur battait trop fort. Pourtant si elle désirait devenir forte alors pas le choix, elle devait apprendre à en parler d'un timbre neutre et dénué de sentiment. Mais,.... enfin j'crois qu'il préfèrait quelqu'un d'autre.

Là où elle avait livré la vérité crue au Nippon quelques jours plus tôt, sans doute à cause de la rage et de l'alcool, ici Evelyn tentait d'y mettre quelques fioritures pour ne pas que les choses penchent uniquement en sa faveur. Chacun aurait le son de cloche qu'il désirait, il suffisait simplement d'aller en parler avec Swann – ce qui lui paraissait difficile étant donné le fait qu'elle ne le croisait quasiment plus depuis qu'il sautait sa grue - pour obtenir une version bien différente et sans doute bien plus édulcorée, un truc qui, elle en était certaine, évincerait sa Joann de l’échafaud de la culpabilité.

- Ça arrive, je pense de plus en plus que l'Homme n'est pas capable de s'enticher et de rester avec la même personne une vie durant. Pas comme certains animaux qui, eux, trouvent la perle rare et perdurent à ses côtés jusqu'à mourir ensemble. Un rictus amusé fila sa gorge et l'invita à plisser le nez. Son père adorait cette mimique autrefois, sa mère tout autant mais, plus personne ne le lui avait dit depuis qu'elle était seule. C'est bête comme comparaison, j'suis certainement pas tombée sur les bonnes personnes, pas assez méfiante, trop naïve peut-être, alors si toi tu es, Le rose empourpra ses joues à l'idée de répéter l'injure dont il s'était insulté plus tôt. « con » à tes heures... J'peux avouer que je suis pas très futée concernant le fait de pas me faire avoir par le premier venu.

La conversation devenait plus légère et c'était plaisant. Elle parvenait doucement à s'ouvrir et Merl était la bonhomie incarnée, comment diable certains autres pouvaient-ils le trouver plus crétin qu'un autre ? Ils étaient tous stupides, trop stupides pour s'attarder sur les bonnes personnes sans doute.





Drowned in hell
Take another walk out of your fake world. You'll see that you can breath without not back up, so much stuff you got to understand. You see its not the wings that makes the angel, just have to move the bats out of your head.

Revenir en haut Aller en bas
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 548
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Let's Fall To Pieces Together   Mar 12 Déc 2017 - 19:05

Les peines d’amours, c’était sans doute la chose la plus compliquée à guérir, j’en savais quelque chose même si je n’étais pas doué dans le domaine, je ne m’étais toujours pas remis de celle qui m’avait déchiré le cœur de part en part il y a de ça des années. C’était vraiment difficile pour moi de réfléchir à tout ça et pourtant, j’étais encore debout à l’heure d’aujourd’hui, grâce à Dieu en grande partie. Je soufflais l’air un peu pensif et aussi pour chasser la tristesse qui s’emparait de moi en cet instant.

- Tu sais, aujourd’hui encore, j’aime ma femme de tout mon cœur et pourtant, elle n’est plus de ce monde depuis longtemps. Tu n’es simplement pas tombé sur la bonne personne et je peux voir comment tu es quelqu’un d’adorable, je suis sûr que tu y arriveras.

J’étais sincère, dans ce que je lui disais. Je savais que ce ne serait sans doute pas facile à entendre et je n’étais pas décidé à lui en dire plus sur cette information, du moins pas tout de suite. J’avais peut-être confiance, mais ce n’était pas quelque chose que je racontais au premier venue. Pour moi, c’était important qu’elle aille de l’avant et qu’elle se rende compte que ce n’était qu’un con parmi tant d’autres. Je n’avais jamais été doué pour les conseils en matière de relation amoureuse, mais j’avais bon espoir que ça lui suffirait. En tout cas, elle avait embrayé sur le fait que j’étais con comme je disais et pour le coup, il avait fallu que je me fasse violence pour ne pas me mettre à lui rire au nez presque instantanément. C’était tellement mignon que j’en perdais mes mots…

- C’est marrant comme ça ne sonne vraiment pas insultant dans ta bouche.

C’était une remarque débile, mais c’était important pour moi de le dire. Je savais que j’avais raison et je n’allais pas m’en cacher. Je ne le prenais pas mal, loin de là, on pouvait sans doute voir la malice qui faisait briller mes yeux d’un éclat doré. En tout cas, j’appréciais le tournant que prenait cette discussion doucement. Il n’était plus question de prise de tête avec telle ou telle personne. Simplement, une discussion simple entre deux personnes qui l’était tout autant, pas de débat politique pas de tout ça. La maison d’Abraham se dessinait déjà devant nous ce qui voulait dire que cette conversation toucherait sans doute bientôt à sa fin et je m’en voudrais de ne pas avoir dit le plus important à l’attention de la jeunette.

- On a tous des défauts, il faut les assumer. Si tu es le premier à les pointer du doigt, ça te rend deux fois moins intéressant aux yeux des autres.

Je lui fis un sourire en coin et une petite tape sur l’épaule. On était finalement arrivé à destination et pour le coup, j’avais passé un bon moment en sa compagnie. Cette fille était définitivement cool et intelligente, peut-être pas assez méfiante, mais elle trouvait bien quelqu’un pour lui montrer la voie. Je la savais relativement proche de Lucas et je savais qu’il était un gars bien. Je n’avais pas suivi tout ce qui s’était passé de son côté après le tremblement de terre, mais ce n’était pas faute d’avoir essayé. En tout cas, elle n’avait sans doute plus besoin d’un chaperon maintenant qu’on était arrivé. Si elle voulait le voir, elle pourrait sans doute lui parler en privé. Pour ma part, je ne faisais que passer.

- Abraham, je passais prendre des nouvelles de ta baraque, comment vont les fissures ? Dis-moi que tout va bien et j’irais faire un tour du côté de chez Kenny, il faut que je l’aide aussi avec ça, je repasserais plus tard si tu as besoin d’un autre truc.

Toujours aussi directe et fidèle à moi-même, c’était une évidence que je n’allais pas faire long feu ici. Je laissais donc le terrain libre pour la gamine si elle avait un truc à lui dire. Je l’encouragerais sans doute d’un petit sourire avant de partir. En tout cas, elle avait de l’avenir, même si elle n’en avait pas vraiment conscience, c’était une fille bien et si elle avait besoin d’un truc, elle pourrait compter sur moi sans hésitation.


☊ It Takes A Real Man To Live For God, A Lot More Than The Devil. ☊

Ma PlaylistJ'écris en #009966
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 24/10/2017
Messages : 224
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's Fall To Pieces Together   Jeu 14 Déc 2017 - 23:47



Let's Fall To Pieces Together  
Ft Merl
L'entendre parler de sa femme ainsi fit briller ses prunelles. Peu de gens aimaient à ce point, peu de gens pouvaient se targuer d'être encore épris d'une personne qui n'était plus et, pourtant, elle en avait une devant les yeux. Evy ne connaîtrait peut-être jamais ce sentiment, cette attache, sans nul doute car ses rêves de mariage et famille s'étaient évanouis lors de la chute du monde. Swann les avait nourri l'espace de deux semaines, juste après s'être intéressé à elle sur la plage, mieux encore en la tenant dans ses bras alors qu'elle évoquait son parcours, mais désormais ces désirs n'étaient plus qu'un tas de cendres que le vent emporterait d'ici peu. Son cœur pesait toujours, pour autant elle parvenait enfin à s'ouvrir aux autres, à envisager le fait de ne plus être profondément seule et de s'entourer de gens qui ne faisaient guère l’unanimité auprès de Blackmore. Takeo avait réussi à lui faire passer un cap, alors certes ce n'était peut-être pas la meilleure chose à faire que d'imaginer se venger de la sorte – surtout pas pour n'en piper mot aux concernés – mais, fatalement était-ce si mal ? Non, elle en avait même rit le lendemain avec lui et, à présent, elle ne versait plus de larmes au sujet de sa relation express avec l'étudiant.

Ils avancèrent encore, abordant des sujets qu'elle n'avait pas eu l'idée de mettre sur la table avec autrui. Rogers était quelqu'un de bien, n'en déplaise à certains autres, même s'il s'injuriait de bêta, que les autres ne se privaient guère de le faire pour lui à leurs heures perdues, elle l'appréciait et serait heureuse de converser plus amplement avec lui à l'avenir. Décidément, les gens n'étaient que ce qu'on désirait qu'ils soient dans votre cœur, rien d'autre. Il lui arrachait même quelques plissements de nez et sourires, ça lui semblait si loin la dernière fois qu'elle s'était sentie bien, presque sereine, suite à des déboires si.... insignifiants. Car c'était bien cela, en entendant Merl évoquer sa femme plus tôt, le fait qu'elle n'était plus de ce monde et en le voyant prendre à la légère ses bêtises, ce qu'elle avait vécu, même si ça lui faisait mal, n'était rien en comparaison du reste.

Evelyn s'estimait donc chanceuse qu'on l'ait trouvé, et ce n'était plus « lui » qu'elle retenait de cette journée particulière mais eux tous. Ceux qui, dans leur bonté et même si leurs idéaux pouvaient paraître abjects à d'autres regards, lui avaient tendu la main. Au détour d'une bâtisse, elle aperçut enfin le prêtre à qui Merl lança salutations et quelques paroles. Il lui laissait le champs libre, elle n'avait plus qu'à se lancer mais avant, sa main libre captura le bras du cow-boy tandis qu'un sourire étirait ses traits juvéniles.

- Merci, à l'occasion je suis certaine que Lucas serait ravi de partager une bière avec toi.... C'était une invitation, de quoi prouver qu'elle n'était ni renfermée ni que Richardson était cinglé comme l'avaient cru bon nombre de gens suite à son altercation avec Swann. passes quand tu veux. Et si tu as besoin d'un coup de mains, je serais ravie de t'aider.

Tout était dit, désormais elle n'avait plus qu'à aller se repentir auprès d'Abraham ou, du moins, tenter d'alléger sa conscience lourdes d'idées sombres à l'encontre de Cain.





Drowned in hell
Take another walk out of your fake world. You'll see that you can breath without not back up, so much stuff you got to understand. You see its not the wings that makes the angel, just have to move the bats out of your head.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's Fall To Pieces Together   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's Fall To Pieces Together
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» Pieces detachees - GW
» Let the Sky fall on you • Heaven Angel [VALIDE]
» « why do we fall ? » ◊ ANGEL.
» Fall Out Boy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: