The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- My Journey Is Underway -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: My Journey Is Underway   Mer 29 Nov 2017 - 13:58
Ce matin-là, j’étais partie de chez moi, mon sac sur le dos avec le nécessaire vital pour les prochains jours si je ne rentrerais pas à temps. J’avais une mission bien égoïste et pour le coup, je ne pouvais pas entrainer qui que ce soit avec moi à cause de ça. J’avais évidemment mon couteau avec moi et j’avais mémorisé le chemin que j’avais à parcourir pour ne pas avoir à transporter de carte, tout se passait bien une bonne partie du trajet et de la matinée, mais tout avait fini par partir en vrille sans que je ne comprenne à quel moment tout avait basculé.

Pourquoi est-ce que j’avais fait ça ? C’était une grande question en fait. J’avais fait la connerie de partir seul alors que je n’étais toujours pas capable de me servir d’une arme à feu convenablement. Je m’étais donc retrouvé dans une situation qui était loin d’être appréciable. Je n’arrivais pas à trouver un moyen de me sortir de ce bordel. Heureusement, je suppose que ce n’était pas vraiment le cœur de Seattle, mais quand même. J’avais prévenu les autres qu’il ne me verrait peut-être pas pendant quelques jours, que j’avais un truc à faire, mais c’était des choses qui n’étaient pas vraiment importantes. Je soupirais l’espace d’un instant alors que je tournais dans une rue. Devant moi, une benne à ordure ce qui pourrait faire la différence entre ma vie ou ma mort. Ce n’était définitivement pas un truc qui me plaisait, mais c’était ce qui ferait sans doute la différence entre la vie et la mort et je n’avais aucune raison de me laisser mourir aujourd’hui.

Sans réfléchir plus longtemps, je me glissais dans la benne, j’avais visiblement de la chance parce qu’elle était plutôt vide en dehors de deux sacs qu’elle contenait. J’avais surtout peur que les monstres que j’avais à mes pieds comprennent où j’étais et finissent par ouvrir la benne. Il n’était pas assez intelligent pour faire un truc comme ça, si ? Je veux dire, si c’était le cas, ce n’était pas vraiment très rassurant. J’essayais de contrôler ma respiration alors que mon cœur battait si vite que j’avais l’impression qu’il allait se décoller de ma poitrine. J’en pouvais plus, j’avais l’impression que l’air était en train de me manquer alors que j’étais dans cet endroit sombre et puant. J’entendais à présent au-dessus de moi le bruit des râles et de griffement contre le métal. Les bruits résonnaient en les entendant de l’intérieur et je savais que ça allait me filler un mal de crane carabiné. Cependant, je ne pouvais rien faire de plus d’ici à part me plaquer les mains sur les oreilles et espérer qu’ils arrêtent. Ma vie resterait en suspens un long moment…
Revenir en haut Aller en bas  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 221
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Journey Is Underway   Jeu 30 Nov 2017 - 1:43

La veille, Corey avait pris la décision de quitter Seattle pour quelques jours et se recentrer un peu sur les réserves extérieures. Avec l'hiver qui approchait, peut-être devrait-il songer à s'installer dans un endroit un peu plus reculé mais une part de lui se bornait à rester en ville, là où les râles des Grabataires étaient quasi constamment perceptibles. Rien qu'imaginer le silence pesant des grandes étendues de campagne l'angoissait, alors oui, il ne quitterait pas la ville plus de quelques jours avant d'y revenir. Certes, ce son constant n'avait rien de joyeux ni même d'apaisant, mais au moins ça lui faisait un fond sonore qui était nettement préférable au silence et à toutes les pensées qui le rendaient trop nerveux. Quelques jours tout au plus où le brun se retrouverait à papoter avec lui-même pour meubler le calme, comme il le faisait à chaque fois, mais qu'importait, il s'y était fait à force, à cette solitude, mais ça ne l'empêchait en rien de rester ''lui'' et tenir la promesse qu'il avait faite à son meilleur ami ; celle de vivre pour eux deux, jusqu'au bout. Et la fin n'était assurément pas maintenant.

Le jeune homme avait donc quitté l'appartement dans lequel il se planquait depuis un petit temps, ayant toutefois bien l'intention d'y retourner une fois qu'il aurait amassé suffisamment de vivres. Il avait machinalement pris la direction de l'Est, coin encore relativement inexploré pour l'instant. Et après des heures et des heures de marche, il était enfin sorti de la ville, arrivant dans une petite bourgade bien moins grande que Seattle. S'arrêtant devant une première boutique après s'être assuré qu'aucun Grabataire ne traînait trop proche, il ôta la crasse de la vitre de sa main et y cala son front. « Des magasines, des cartons écrasés... nul » avait-il soufflé pour lui-même avant de se reculer faisant une moue un peu contrariée. Cela ne l'empêcha cependant pas de s'engouffrer dans la boutique, espérant trouver quelque chose d'un minimum utile. À peine fut-il entré cependant qu'il perçut du bruit au fond de la pièce. Tirant de la sangle de son sac son tisonnier, il avait froncé les sourcils en approchant du bruit. Là, il ne tarda pas à voir un mort, coincé sous une étagère. Grabataire d'un certain âge apparemment. S'accroupissant juste à côté, il avait légèrement penché la tête vers le côté. « Alors papy, besoin d'aide ? Heureusement que j'suis là hein, sinon tu serais encore là comme un con à débattre tes bras pour rien pendant des lustres. » Soupirant légèrement, il avait agrémenté ses propos d'un simple « allez » avant de caler la pointe de son arme dans l'orbite du pauvre vieux. Dire que ça ne lui faisait rien serait faux, il se dégoûtait à chaque fois, mais le laisser ainsi alors qu'il l'avait juste en face de lui... ce n'était pas acceptable. S'en détournant alors, Corey avait cherché dans les rayonnages, trouvant des piles avec l'air ravi d'un gosse qui venait d'avoir un cadeau de Noël. « Toi et moi, on va s'retrouver » avait-il lancé en glissant les piles dans son sac, tapotant la gameboy qui s'y trouvait.

Après un tour supplémentaire il avait trouvé une sorte de carillon bidon qui avait un tintement assez sympa et l'avait emporté sans réellement savoir pourquoi. Quoi que. Quitte à rester dans un appart fixe pour l'hiver, autant qu'il le décors avec des trucs ''à lui''. Après une bonne dizaine de minutes il avait quitté la boutique, s'engageant à nouveau dans la rue en y traînant comme s'il faisait des emplettes. Mais il ne pouvait nier qu'il devrait se trouver rapidement un endroit où crécher s'il ne voulait pas mourir de froid là-dehors ; l'hiver approchant grandement et ayant toujours été assez frileux, mieux valait qu'il se trouve vite un coin où s'abriter durant ces quelques jours.

Bifurquant au coin d'une rue, l'aide de vie avait froncé les sourcils, percevant les râles distinctifs des Grabataires. Bien sûr, il n'était pas idiot au point d'espérer qu'il n'y en ait aucun dans le coin, mais là... ils avaient franchement l'air d'être nombreux. Se dirigeant vers les sons, il passa sa tête au coin d'une baraque, apercevant alors une bonne dizaine de morts agglutinés autour d'un truc. Quelque chose d'intéressant ? Pour eux sans doute, pas pour lui, sans doute, mais il ne le saurait pas avant d'y être allé lui-même. Pinçant les lèvres en cherchant une solution pour les éloigner, Corey observait tour à tour la mini horde et le carillon qu'il tenait toujours entre les mains. La solution était toute trouvée. Se dégageant du coin du mur, il se planta au beau milieu de la route, sifflant pour attirer l'attention des Grabataires. Si quelques uns avaient tourné la tête, d'autres étaient encore bien trop intéressés par ce truc autour duquel ils étaient. L'instant d'après, le tatoué faisait sonner le carillon en cognant la tige dessus comme un forcené pour émettre le plus de bruit possible et là, enfin, les derniers se détachèrent de leur centre d'intérêt. Les voyant approcher, il sourit légèrement. « Ah, enfin ! J'commençais à m'impatienter » avait-il lancé avant de se mettre à avancer à reculons, zieutant tout de même ses arrières pour s'assurer que d'autres ne s'étaient pas amenés dans son dos.

Une dizaine de minutes plus tard, une course, et un carillon abandonné au bord d'un trottoir, Corey était revenu se planter devant l'endroit où les Grabataires étaient auparavant. Qu'y avait-il là-dedans qui les avait tant intéressés ? Un chat ? Un chien ? Autre chose ? Lentement il avait déposé ses deux mains sur le rebord, se mettant à le soulever sans se préoccuper du fait que ses mains ainsi occupées, il n'avait pas de quoi se défendre au cas où ce serait autre chose qu'un animal.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: My Journey Is Underway   Jeu 30 Nov 2017 - 10:59
J’avais attendu immobile, absolument terrorisé et incapable de faire quoi que ce soit. J’avais l’impression que mon souffle raisonné dans cette cavité métallique. J’avais honte, peur et je me disais que j’allais finir par mourir de faim dans cette poubelle. C’était donc comme ça que se terminer mon histoire, c’était définitivement pathétique. Sans que je comprenne et que je puisse faire quoi que ce soit, je sentais des larmes coulaient le long de mes joues. J’avais définitivement dépassé les limites. Il fallait que j’apprenne à me défendre convenablement. Si je sortais de tout ça vivant, il était évident que j’allais faire en sorte d’apprendre à survivre et non pas seulement suivre le mouvement. J’aurais sans doute besoin de Nash ou Nathaniel, mais ce n’était qu’un détail. Je devais savoir tenir une arme et mettre un terme à cette frayeur que j’avais de l’extérieur.

Alors que je sentais les doigts de la mort continuer de se serrer autour de moi, je soupirais, j’étais définitivement prête à mourir. Je m’en voulais parce que je savais que je laisserais Finan derrière moi et c’était vraiment horrible de penser à un truc comme ça. Il allait se remettre à boire comme jamais si je n’étais plus là pour l’en empêcher, c’était certain. Alors que je fermais les yeux, j’entendais un bruit par-dessus les râles. Il y avait autre chose dehors, je n’arrivais pas à savoir de quoi il était question, mais j’avais l’impression que c’était un humain. Je fus encore plus tétanisé, si c’était un de ceux qui en avaient après Jaden. J’avais fini par apprendre que tous les êtres humains encore vivants n’étaient pas nécessairement gentils et qu’il était prêt à tuer les autres vivants par cruauté. J’avais d’autant plus peur.

Finalement, j’entendais les monstres s’éloigner de moi, il fallait que je trouve la force de m’enfuir d’ici, mais je savais dans le fond que mes jambes ne me porteraient pas très loin à cause de l’émotion et que rester ici était sans doute la meilleure solution que j’avais maintenant pour ne pas mourir dans les secondes qui suivaient. J’avais peur de l’extérieur et ça m’avait plus ou moins forcé à faire des choses stupides et ce n’était pas aujourd’hui que les choses allaient changer. Je restais donc dans la pénombre à attendre, il fallait que mon cœur retrouve un rythme normal, que ma respiration aussi. Peut-être qu’après tout ça, je cherchais un moyen de m’enfuir d’ici. Mais pour le moment, c’était définitivement une mission suicide.

Je continuais de reprendre mes esprits quand j’entendais un bruit revenir dans ma direction. Des pas, relativement décidé, j’étais définitivement perdu. Je l’entendais se rapprocher de moi et finalement s’arrêter à ma hauteur. C’était la galère, dans quoi j’avais bien pu me coller ? J’avais peur, c’était la fin de ma vie, le moment de tourner la page et de passer à autre chose. Quand ce couvercle allait s’ouvrir, je finirais ma vie sur cette Terre.

Dans les secondes qui ont suivie, la lumière extérieure ma bruler les yeux et l’air extérieur décrasser mes poumons de la puanteur que je respirais depuis de bien trop longues minutes. Il n’y avait pas détonation qui se fit entendre et pas non plus de chair transpercée de douleur. Mon sauveur n’était pas un connard qui voulait me tuer. Je le regardais alors finalement avec l’impression de le voir auréolé de grâce à cause du contre-jour. J’arrivais tout de même à distinguer ses pupilles marrons et son air sympathique que le visage. Il n’était pas là pour me tuer. Ce n’était pas un méchant ou peut-être que si, mais dans ce cas-là, il le cachait bien.

- Euh… Bonjour…

C’était sans doute stupide comme rentrée en matière, mais pour le coup, je ne savais pas quoi dire de plus, je me sentais si ridicule dans cette poubelle totalement désarmée, incapable de bouger. Je le fixais avec l’air d’un chien battu alors qu’une réaction normale aurait sans doute était de lui dire merci, de sortir de cette poubelle, j’étais bien incapable de faire ce genre de chose. Je le dévisageais toujours alors que je sentais que mon cœur était en train de battre toujours bien trop vite. Le problème quand on rencontrait des gens, c’est qu’on ne pouvait pas savoir ce qu’il avait dans la tête…

- Je... Merci...
Revenir en haut Aller en bas  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 221
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Journey Is Underway   Lun 4 Déc 2017 - 9:45

Après une unique inspiration, le jeune homme s'était mis à tirer sur le couvercle de la benne des deux mains afin de parvenir à l'ouvrir. Pas qu'il avait la force d'une mouche mais vu le gabarit du truc et les couinements qu'il risquerait de produire à l'ouverture, mieux valait prendre son temps et y aller doucement. Bien sûr, ç'aurait tout aussi bien pu être une mauvaise idée ; comme par exemple un humain, mordu, qui s'était abrité là et était depuis devenu un Grabataire mais le brun doutait franchement qu'un vivant se soit planqué là, il y avait bien d'autres endroits où se cacher qu'une poubelle puante. Lorsqu'il l'ouvrit enfin cependant, fixant l'intérieur d'un air assez sceptique, la surprise imprégna rapidement ses prunelles. Il y avait bien un vivant là-dedans, une vivante même, et elle semblait vraiment déboussolée ; tout comme lui, à dire vrai, qui peinait à croire qu'il y avait bien quelqu'un en face de lui.

La fixant donc sans mot dire, les yeux ronds et la bouche légèrement entrouverte, il avait manqué de laissé retomber le couvercle sous la surprise, le maintenant cependant suffisamment pour le retenir à temps. Sans doute se fixèrent-ils ainsi de longues secondes avant que la blonde au fond de la benne ne lui adresse quelques mots. Bien vivante, et pas muette, c'était un chouette point. Restait encore à savoir si elle n'était pas un danger pour lui mais il n'en n'avait pour l'instant pas l'impression. Se mettant à sourire comme à son habitude, Corey répondit un « salut ! » relativement enthousiaste. À le voir comme ça, aussi insouciant, la situation aurait presque pu avoir l'air totalement normale, comme s'il était de coutume de trouver des vivants dans une poubelle, mais il n'en n'était rien et l'air toujours un peu étonné de l'aide de vie prouvait bien qu'il n'en revenait qu'à moitié.

Attendant Dieu savait quoi, le sourire du jeune homme s'élargit quand l'inconnue le remercia et, automatiquement, il lui avait tendu une main pour l'aider à sortir, tenant toujours le couvercle de l'autre. « Pas de quoi ! Heureusement que j'ai décidé de venir voir ce qu'il se passait. J'pensais vraiment qu'il n'y avait rien, enfin si, un chien ou un chat, peut-être un rat, j'ai déjà vu les Grabataires faire ça, mais je m'attendais pas à trouver un humain là-dedans, quoi que t'as plutôt l'air d'une brebis égarée mais il n'empêche que c'est dingue ! » Comme d'habitude, l'Australien était parti dans un monologue qui abrutirait sans doute la pauvre jeune femme ; peut-être même allait-elle regretter d'être encore en vie et d'avoir survécu à ces morts, mais il avait toujours été ainsi et ne changerait pas de si tôt.

L'ayant aidé à sortir, il avait redescendu doucement le couvercle de la benne, tournant alors la tête vers elle. « Moi c'est Corey, au fait » avait-il lancé en lui souriant toujours, tendant sa main vers elle en guise de présentation. Avec tout cet étonnement, il en avait complètement oublié les bonnes manières même s'il était évident qu'ils ne pourraient pas rester là des heures sans risquer que les morts ne reviennent mais, pour l'instant, le brun ne ressentait pas de réel danger en approche, même la jeune femme en face avait l'air plus innocente qu'autre chose. Se méfier des apparences, on le lui avait déjà dit à plusieurs reprises, mais mettre sa nature sociable et joviale de côté était franchement difficile, d'autant plus quand il n'avait pas vu de vivants depuis un temps.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: My Journey Is Underway   Mar 5 Déc 2017 - 11:21
Son sourire me rassura sans doute beaucoup et son salut finit de m’aider à voir le positif de cette histoire. Il était évident qu’il n’était pas si méchant que ça. Déjà, il n’avait pas essayé de me tuer ni de me sauter à la gorge ce qui était une bonne chose. J’attrapais la main tendue qui s’offrait à moi pour m’aider à sortir de cette cachette de fortune. J’étais bien contente d’être de nouveau sur la terre ferme et non plus dans une boite. J’inspirais profondément, contente d’avoir de l’air frais dans mes poumons. Je me sentais bien stupide par toute cette histoire et son monologue m’expliquant pourquoi il était venu faire un tour dans le coin ne m’aider pas vraiment à voir le côté positif de tout ça. Il était évident que je lui devais la vie et que je ne pouvais pas me contenter de le fuir. Je pourrais peut-être trouver un moyen de l’aider, ou de lui rendre un service, enfin c’était à voir. En tout cas, je gardais cette idée dans un coin de ma tête avant de lui répondre simplement.

- Je suis bien contente d’être tombée sur quelqu’un de gentil. Il faut vraiment que je fasse plus attention à moi si je ne veux pas tomber sur une mauvaise surprise un jour…

En réalité, il y avait déjà eu des mauvaises surprises, mais jamais quand j’avais été seule ce qui était rassurant en est, mais tout aussi effrayantes. Dans le fond, je savais que je n’étais pas capable de me sortir de ce mauvais pas toute seule et que sans la chance dont j’avais fait preuve aujourd’hui, je serais sans doute encore coincé dans cette benne et sans doute mort dans les prochains jours. Heureusement, j’étais resté bloqué dans ce truc moins d’une heure ce qui n’avait donc pas impacté les choses que j’avais prévue aujourd’hui. Je lui fis un petit sourire en coin alors qu’il était en train de se présenter, c’était définitivement quelqu’un qui semblait agréable et prévenant. Je n’allais pas me plaindre d’être tombé sur lui. Je lui fis un petit sourire timide avant de me présenter à mon tour.

- Alainna, Aly si tu veux.

Je me présentais toujours avec ce surnom qui me collait à la peau, pour la simple et bonne raison que je savais mon prénom assez long et pas très pratique, surtout dans des situations de crises. Enfin, je regardais un peu plus l’homme que j’avais devant moi essayant d’en savoir le plus possible à son égard. Il semblait seul, mais pas désorienté, il était sans doute plus doué que moi en matière de survie. Je n’eus aucun mal à me rappelait avec amertume, le temps où je vivais toute seule. D’un côté je l’enviais de sembler si sûr de lui. Finalement, je trouvais tout de même le courage de poser une question qui était aussi importante pour ma sécurité qu’histoire de faire celle qui me souciait vraiment de lui.

- Tu es tout seul ? Ce n’est pas trop dur ?

Je ne jouais pas vraiment, du moins ce n’était pas le but. Mais la réponse serait importante alors j’écouterais avec attention ce qu’il avait à me dire sur le sujet en espérant qu’il ne me répondre pas trop à côté et que je sache si je peux me permettre de baisser ma garde, même s’il venait de me sauver ce qui impliquait qu’il ne devait pas être si mauvais que ça.
Revenir en haut Aller en bas  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 221
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: My Journey Is Underway   Dim 10 Déc 2017 - 13:45

Aux mots de la blonde quant au fait de faire attention à elle pour ne pas tomber sur une mauvaise surprise Corey avait pincé les lèvres en une moue approbatrice, hochant la tête dans le même temps. S'il était loin d'être le genre de type menaçant, ne cherchant pas la petite bête si on ne la cherchait pas en premier, l'Australien savait pertinemment qu'il y avaient de ces gens bien moins fréquentables et que certains n'hésitaient pas à prendre des vies. Certes, si cela lui arrivait un jour il n'aurait qu'à considérer que ç'avait été son heure mais il ne voulait pas penser à cette éventualité, pas encore ; il avait fait une promesse à Josh et avait bien l'intention de se battre jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'il n'y ai plus la moindre petite once d'espoir dans ce monde et son esprit. Une chance pour lui d'ailleurs que la jeune femme ne soit pas une réelle menace, elle n'en n'avait du moins pas l'air même si Corey pouvait bien se tromper. À faire confiance trop vite, sans doute qu'un jour il recevrait une belle classe de la réalité des choses ; restait plus qu'à espérer que ce jour ne soit pas venu.

Lançant quelques regards autour d'eux pour s'assurer qu'il n'y avait de Grabataires pour l'instant, l'ancien aide de vie avait reposé ses prunelles sur la blonde qui venait de se présenter, lui adressant un nouveau sourire. « Enchanté, Aly » avait-il lancé, enregistrant le surnom dans un coin de son esprit sans prendre la peine de donner l'un des siens ; Corey, c'était déjà suffisamment court. Et, de toute façon, le jeune homme avait toujours préféré que les personnes qu'ils côtoyaient lui en trouvent un. Certes, son surnom principal était Terry mais il n'y avait plus personne désormais pour l'appeler ainsi, sans doute pour la simple raison qu'il ne donnait plus son nom de famille ; et de toute façon, au vu du peu de monde avec qui il discutait, inutile de refiler tout son pedigree à chacun. Sûr que ça ne devrait sans doute pas vraiment intéresser la blonde dans tous les cas.

Quand elle s'adressa à nouveau à lui, lui demandant si ce n'était pas trop dur d'être seul et s'il l'était vraiment, le jeune homme avait haussé les épaules. « J'suis seul depuis un temps mais j'm'en sors. Le plus difficile c'est de pouvoir parler à personne alors à force on finit par se parler à soi-même mais c'est moins sympa quand même de pas pouvoir réellement échanger avec quelqu'un. » Faisant un peu la moue, ayant l'impression d'être devenu un vieux type qui engageait une conversation ennuyante sur sa vie dès qu'il croisait un petit jeune, il se remit néanmoins rapidement à sourire, préférant profiter pour une fois de pouvoir en effet taper la discute avec quelqu'un, même si ce n'était que l'espace de quelques instants. « T'es toute seule aussi toi ? Ou peut-être pas, t'as pas l'air d'avoir beaucoup d'affaires sur toi.. A moins que t'ai un endroit fixe où crécher. » Reparti dans ses réflexions, il avait finalement secoué la tête en entendant le son des râles portés par le vent. Ils ne devaient pas traîner.

« On devrait filer avant qu'les Grabataires reviennent. Si tu cherches quelque chose en particulier j'peux t'aider si tu veux, j'ai rien de mieux à faire pour l'instant » avait-il lancé sur un ton léger en recalant un peu mieux son sac sur ses épaules ; c'est qu'il commençait à peser avec le temps. Mais tant qu'ils étaient dans le coin, autant qu'ils se prêtent main forte, peut-être que le temps serait moins long à deux. Restait cependant à savoir si la blonde était en effet seule ici et si elle cherchait quelque chose de particulier ou si elle errait simplement à la recherche de... rien.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: My Journey Is Underway   Dim 10 Déc 2017 - 21:44
Il avait choisi de m’appeler par mon surnom et c’était cool. Autant dire que j’en avais des tas avec un prénom comme le mien, mais c’était celui dont j’avais le plus l’habitude. Trois syllabes, ça donnait du matériel à qui que ce soit d’un peu imaginatif. Enfin, le vrai problème dans cette histoire c’est que j’étais déjà en train de lui faire confiance alors que je ne le connaissais pas. Enfin, il ne m’avait pas mis un couteau sous la gorge et m’avait plutôt sauvé la vie. Alors je n’avais pas vraiment à m’inquiéter de savoir si c’était un gentil ou un méchant. Il m’avait observé c’était certain, mais j’en avais fait de même. C’était quelques choses de nécessaire à la survie, savoir qui on a en face de soi pour ne pas se faire surprendre et devoir subir un coup en traite. Il avait compris que mon sac à dos était trop léger pour quelqu’un vivant en solitaire. En même temps, pas d’affaire de rechange, pas de sac de couchage, juste un peu de nourriture et d’eau pour ne pas avoir à en chercher.

- J’habite un peu loin, je suis parti de chez moi ce matin. Je me suis écarté des miens pour me prouver que je pouvais me débrouiller toute seule…visiblement, c’est un peu raté.

Un sourire triste s’étendait alors sur mes lèvres, c’est vrai que sans lui, je serais encore dans ma benne à attendre. Si je voulais prouver que j’étais forte, c’était définitivement un échec, mais ça, les autres n’étaient pas obligés de le savoir. Corey m’invita à bouger par peur de la menace que représentait les monstres. Je fronçais les sourcils une fois de plus. Il avait encore employé ce mot que je ne connaissais pas. Pour moi, ça sonnait comme de l’anglais, mais je ne savais pas trop ce qu’il voulait dire. Je décidais donc de souligner mon ignorance, après tout, il n’y avait pas de mal à ne pas comprendre. S’il faut, je lui expliquerais que j’étais Islandaise, de toute façon, il avait l’air d’être du genre à faire la discussion surtout que discuter tout seul, c’était loin d’être sympa, j’avais déjà testé.

- Grabataires ? C’est comme ça que tu les appelles ? Je n’ai jamais entendu ce mot avant que tu en parles.

C’était ça le problème quand l’anglais n’était pas la langue qu’on parler à la naissance. Je n’avais jamais appris ce genre de langages. J’avais vaguement compris qu’il était question des monstres et qu’il avait trouvé une appellation originale pour parler d’eux, mais je ne connaissais pas la signification de ce mot. Peut-être qu’il allait m’en dire plus, peut-être pas, dans le pire des cas, je me fis la promesse de retenir ce mot pour demander une explication à quelqu’un de mon groupe en rentrant.

- Je ne pouvais pas me résoudre à risquer la vie de quelqu’un d’autre que la mienne pour une paire de patins à glace, et même si je ne te connais pas du tout, je sais que tu m’as sauvé et que je ne peux pas vraiment te demander un truc comme ça.

J’avais parlé en marchant en direction du Nord. Je savais que la patinoire ne se trouvait pas loin. Ce n’était pas celle que j’avais fréquentée puisque cette dernière se trouvait au centre de la ville, mais je savais qu’il y en avait une dans le coin, j’avais fait finis par trouver un plan avec cette indication, je ne sais plus trop où. En tout cas, j’étais bien contente de m’approcher de ce que je cherchais. S’il me suivait, je ne pouvais l’interdire de le faire non plus. En tout cas, à présent, il connaissait mon but et c’était à lui de choisir s’il voulait prendre la peine de me suivre et de risquer sa vie pour un truc qui n’avait pratiquement pas d’importance. J’avais peur qu’il me juge, qu’il se moque de moi et c’était surtout pour ça que je n’en avais pas parlé en partant. J’avais juste dit que je partais quelques jours dans l’espoir de me remettre les idées en place et espérait retrouver un ami, mais la vraie raison c’était cette paire de patins.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: My Journey Is Underway   
Revenir en haut Aller en bas  
- My Journey Is Underway -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» The Hobbit - An unexpected journey
» It's all about the Journey | Rick Evans
» Kili ▬ Journey is my destiny (end)
» VOICI NOS MEMBRES ♦ parce que nous sommes curieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: