The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- No pride no prejudice -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2085
Age IRL : 27
MessageSujet: No pride no prejudice   Lun 27 Nov 2017 - 12:26
Une bonne quinzaine de jours s’était écoulée depuis que Stan avait reçu le plafond de sa chambre sur le corps. Il s’en était remis, même s’il n’était pas passé loin de la mort ce jour-là. D’abord dans les décombres de son appartement, enseveli et écrasé, où il s’était senti étouffer. Puis ensuite quand son ventre avait saigné. Il devait donc sa vie aujourd’hui à une poignée de personnes qui l’avait sauvé. Et s’il avait eu l’occasion de remercier déjà l’équipe médicale qui l’avait opéré, ainsi que ses amis, il n’avait pas eu l’occasion de discuter avec les autres. Trop pris par les travaux de reconstruction. Et parce qu’il avait aussi repoussé pas mal ce moment…

- Ok ok, j’y vais, concéda-t-il à Casey en début de soirée, juste avant de quitter sa nouvelle maison, chez les sœurs Summers. Il prit le chemin de la maison de Merl et son frangin.

Une atmosphère lugubre régnait depuis deux semaines sur les rues de Fort Ward. Tous avaient en mémoire les rôdeurs qui avaient envahi les lieux, semant autour d’eux un vent de mort et de désespoir. Ils ne seraient plus aussi sereins. Le jeune homme se dépêcha de parcourir la distance et sonna chez les deux frères. Il causa un temps avec Jason, qui vint lui ouvrir et avec lequel il s’entendait assez bien. Avant de lui concéder l’objet de sa visite.

- Je venais voir ton frère en fait, avoua-t-il. Ouais je sais, c’est pas habituel. T’inquiète, pas de mauvaises intentions, ajouta-t-il dans un sourire. Ce n’était un secret pour personne que le militaire ne portait pas l’ainé dans son cœur. Il ne cachait généralement pas son mépris pour lui et ils ne se fréquentaient absolument pas. Je range ma fierté dans le tiroir, ce soir, fit-il amusé, avant que l’homme n’appelle Merl et s’éclipse pour les laisser discuter.

Stan vit ainsi le moustachu le rejoindre dans son séjour, probablement surpris de cette visite. Pour tout dire, elle n’enchantait pas réellement le jeune homme. Pourtant il avait reçu une certaine éducation et savait dans ces circonstances ce qu’il convenait de faire. Il offrit un sourire contenu au cowboy.

- J’viens pas te chercher des noises, je vais pas t’embêter longtemps, commença-t-il, pour éviter à Merl de se mettre sur la défensive. C’est même tout l’contraire en fait. Il fit une petite pause, avant d’inspirer et d’enchainer. J’viens te dire « merci ». Pour nous avoir aidé à sortir des décombres après le séisme. Aussi vite. Je sais que j’peux être un p’tit con souvent, mais… voilà. Merci.

Il écarta légèrement les bras pour dire qu’il était là. Sincère et redevable. Il pinça les lèvres, c’était tout. Les deux hommes n’avaient jamais eu l’occasion non plus d’évoquer la relation du militaire avec la protégée du redneck, c’était peut-être aussi l’occasion…


« La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil à lunette, Magnum, Pied de Biche, Couteau Bowie & Canif
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 795
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: No pride no prejudice   Lun 27 Nov 2017 - 16:27
J’avais entendu sonner à la porte, mais je n’avais pas bougé de mon lit. Non pas que j’étais en train de déprimer dans ce dernier, mais j’en voulais à mon frère pour ce qui s’était passé un peu plus tôt dans la semaine. Je passais une main sur mon visage totalement imberbe quand j’entendais Jason m’appeler. Je fis une grimace avant de me lever pour voir ce qu’il me voulait. J’ouvrais la porte de ma chambre pour le trouver avec Stanley installer dans la cuisine. Je n’étais pas certain d’avoir véritablement envie de parler à l’un ou l’autre maintenant, mais comme de toute façon tout allait mal, je n’étais plus à sa près. S’il était aussi là pour se moquer de ma gueule maintenant que le connard qui me servait de frère avait eu raison de ma pilosité, je ne me ferais pas prier pour le défoncer.

Pour le coup, je me radoucis presque instantanément quand il reprit la parole m’annonçant qu’il n’était pas ici pour chercher la merde, ce qui tomber bien parce que moi non plus. J’en avais après mon frère, pas lui. Enfin, j’en avais eu après lui, mais tout me semblait bien vieux et dérisoire d’un coup. D’un geste las, je me laissais tomber sur une chaise en face de lui. J’avais vraiment l’impression que tout me fatiguait en ce moment et c’était presque ridicule, même si je n’avais pas eu de séquelle depuis le tremblement de terre, il était évident que psychologiquement plus rien n’allait.

C’est toujours aussi silencieux que je faisais face au gamin que j’avais devant moi. S’il était là pour me parler, c’est qu’il avait un truc à dire, pour le coup, j’étais presque triste de ne pas avoir mon chapeau sur la tête pour pouvoir cacher mes yeux de lui. Je restais vraiment étonné par sa remarque et j’en ouvrais des yeux ronds. Je n’étais pas un mec rancunier et pour le coup, je pouvais dire que ses remerciements, je ne m’y étais pas entendu et ça le faisait remonter dans mon estime. Je levais la tête vers lui pour lui répondre d’une voix assez calme et posée.

- Je n’ai pas aidé dans le but de recevoir ta reconnaissance, j’ai fait ce qu’il fallait être fait et entendre ce que tu viens de dire me fait reconsidérer pas mal de choses à ton égard. Tu es un homme avec de l’honneur et c’est le plus important.

Pour moi, l’honneur c’était ce qui passait avant beaucoup de choses, oui par moment, Jason et moi on faisait des coups dans le dos, mais bien souvent c’était quand on n’avait pas d’autre choix ou quand on décidait de jouer avec les mêmes règles que les gens d’en face. Je le regardais alors avec le regard le plus sincère du monde avant de lui répondre simplement.

- Et puis, qu’on se le dise, Casey ne m’en aurait jamais pardonné si tu y étais resté et que je n’avais pas fait le nécessaire pour te sortir de là.

C’était une vérité qui pouvait sans doute lui faire mal, mais au moins, il comprendrait que d’une certaine façon, j’avais accepté la relation qu’il avait avec Casey. Après tout, j’avais compris avec les histoires avec Takeo qu’elle était assez grande pour se défendre et que si elle avait besoin de quoi que ce soit, elle était assez grande pour venir me chercher.


Life Goes On And This Fucking World Will Keep On Turning

J'écris en #009966
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2085
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: No pride no prejudice   Mar 28 Nov 2017 - 18:58
Stan regarda le « moustachu » sans réaliser que quelque chose chez lui avait changé. Si les deux hommes n’avaient clairement pas la même éducation ni la même élégance, il y avait un point que le plus jeune appréciait, c’était que Rogers était généralement conscient de là où se trouvait sa place. Ils ne s’étaient finalement pris le chou sérieusement que peu de fois, car la situation donnait toujours le militaire gagnant et le cowboy avait su se montrer intelligent. Puis ce dernier avait des valeurs respectables. Il réagit donc avec courtoisie, appréciant visiblement l’initiative du garçon. Celui-ci fit un hochement de tête.

- Je sais que tu l’as pas fait particulièrement pour moi, déclara-t-il quand Merl avoua que c’était davantage Casey qui l’avait motivé. En plus d’un sérieux sens du devoir que les deux hommes partageaient. C’est pour l’avoir sortie, elle aussi, que je suis ici. Il se mordit une seconde la lèvre inférieure. C’était une façon détournée d’exprimer son attachement pour la blonde. Dont l’autre gars ne pouvait cependant pas deviner l’intensité.

Pour tout dire, le garçon ignorait à quel point la jeune femme était proche du paysan. Il connaissait leurs affinités musicales, certes, mais cela s’arrêtait là. Il fallait dire que depuis quelques temps, les deux amis se fréquentaient probablement moins. Il n’aurait pas su dire comment elle se comportait à l’époque de sa relation avec Takeo, mais depuis qu’ils étaient ensemble, ils se montraient assez collés l’un à l’autre et leurs amitiés extérieures s’en trouvaient un peu délaissées.

Stan fit un hochement de tête tout simple, ne sachant pas vraiment quoi ajouter. Ils ne deviendraient jamais copains, ça c’était certain, mais cette entrevue détendrait certainement leurs échanges futurs. A la réflexion, le regard du plus jeune sur son ainé avait déjà changé. Depuis l’expédition qu’ils avaient menée ensemble dans l’hôpital où Merl était récemment retourné. Il repensa alors aux diverses expéditions qui étaient parties le jour où les rôdeurs avaient décidé de les envahir.

- Tu as bonne mine en tout cas. Ça devait être ça l'étrange effet qu'il lui donnait, rasé de près. Comment s’était passé votre retour à l’hôpital ? T’en as pensé quoi ? Demanda-t-il ainsi, par curiosité. Il avait eu la version officielle de Donovan ainsi qu’un vague retour de Swann, mais il était bien décidé à creuser. Petit à petit, il se montait un dossier. Tu crois que vous étiez assez préparés ? Plusieurs compagnons avaient péri dans cette entreprise et le jeune militaire se montrait sévère. Il voulait qu’ils apprennent davantage de leurs expériences.

Une certaine forme d’ingratitude, car il avait directement reçu les médicaments que ces derniers avaient ramené au prix de leurs vies !


« La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil à lunette, Magnum, Pied de Biche, Couteau Bowie & Canif
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 795
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: No pride no prejudice   Mer 29 Nov 2017 - 0:06
Il savait et bien ce n’était pas plus mal pour tout dire, c’était presque rassurant de se dire qu’il n’était pas con comme ça. Je soupirais l’espace d’un instant, je ne savais pas trop ce qu’il attendait de moi. J’aurais pu lui demander comment ça se passait avec Casey, je savais que tous les bullshits à propos du mariage et tout ça n’étaient plus vraiment d’actualité non plus alors je ne m’offusquais pas de toute façon avec un frère comme Jason, on finissait rapidement par ranger sous le tapis beaucoup de ses croyances pour ne pas avoir à s’en prendre à lui directement. Finalement, je le regardais avec un petit sourire qui se voulait un brin inquiet, je ne l’avais pas vu autant que je voudrais depuis le tremblement de terre, mais je n’avais rien fait pour prendre de ses nouvelles non plus.

- Comment elle va ?

Ce n’était sans doute pas très utile de poser une question comme ça. Mais bon, j’étais vraiment préoccupé par l’état de la blonde et je savais que si quelqu’un avait une réponse c’était lui. Je sentais une espèce de blanc se formait entre nous. Ce n’était sans doute pas facile de parler avec quelqu’un avec qui je n’avais définitivement pas d’atome crochu. Mais pour le coup, j’étais content de pouvoir échanger avec lui, même des banalités, on était d’une certaine façon passé à autre chose. Je veux dire, à force de rester ici, j’avais appris à supporter bien des gens que je n’arrivais pas à supporter, bon le sénateur et Lawrence se serait toujours compliqués, mais avec les autres ça avait fini par plutôt bien se passer.

- Si on veut… On va dire que j’ai payé au prix fort ma nuit de sommeil…

Je jetais un regard noir en direction de l’endroit où Jason s’était éclipsé, je n’en avais pas fini avec lui et il était évident que j’allais le défoncer, et ce plus d’une fois quand j’en aurais l’occasion. Enfin, Stan voulait plus d’information sur ce qui s’était passé dans l’hôpital. Il était évident que ça n’allait sans doute pas lui faire plaisir d’entendre tout ce qui s’était passé, mais j’étais largement prêt à lui raconter les grandes lignes de cette histoire.

- Ils s’étaient préparés à nous revoir. Du coup, on s’est fait surprendre lorsqu’ils ont lancé le premier assaut. Mais on a vite retourné la situation à notre avantage. Il y avait des connards recouverts de métal qu’il a fallu désossé sans se faire chopper. Après on a suivis un couloir et on est tombé sur les restants. Il y a eu des petits soucis…

Je repensais au chef des fanatiques, sans que je comprenne, j’avais serré les poings. Je lui avais mis sa raclée de sa vie avec mon bras droit puisque ça avait été le seul en état à ce moment-là, mais je n’avais pas vraiment eu de problème vis-à-vis de tout ça.

- Mais on a fini par tous les défoncer. Ce connard d’Uriel en a eu pour son grade… Jason ne t’a pas raconté ? Il lui a même pissé dessus…

Pour le coup, un léger sourire en coin était apparu alors que j’avais gardé mes lèvres fermées, ça me donnait sans doute un air bizarre, mais j’étais partagé entre en rire ou être exaspéré par mon frère. Le fait d’être en froid avec lui était un peu problématique en cet instant et m’empêchait de savoir exactement comment je devais réagir.

- Tu sais, je pense qu’on n’est jamais assez préparé à ce qui nous attend dehors si tu veux mon avis. Jason et moi, on ne se prend pas la tête, on est des mauvais élèves de toute façon. Je ne pense pas qu’on était vraiment moins préparé que les militaires sur le coup.

Les hommes devenaient fous, c’était une certitude et le pire dans tout ça c’est qu’on n’y pouvait rien. Il y avait toujours des moments où ça se barrait en couille et que les choses dépassaient tout ce qu’on était capable d’imaginer.


Life Goes On And This Fucking World Will Keep On Turning

J'écris en #009966
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2085
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: No pride no prejudice   Sam 2 Déc 2017 - 9:21
- Ses côtes lui font encore mal, répondit-il à Merl sur l'état de sa copine. C'est une saloperie ce truc, ça devrait la gêner encore une grosse semaine, peut-être deux. Il avait souffert moins longtemps qu'elle finalement, même s'il ne pourrait retrouver son quotidien d'antan – footings, expéditions – que dans les mêmes délais. Pour le reste - le moral, il haussa une épaule - un peu comme tout le monde, je suppose.

Il pinça les lèvres. Ils étaient encore en pleine reconstruction matérielle, mais les choses rentraient progressivement dans l'ordre. Toutefois, le processus psychologique serait une autre histoire. Il leur faudrait longtemps pour oublier tous ces macchabées qui avaient envahi les rues du Fort. Et pour faire le deuil de tous ceux qu'ils avaient perdus. Ici ou bien encore à l'hôpital ou suite à la rencontre avec ces étrangers. Le cowboy avait toutefois une plutôt bonne tête, et Stan fronça légèrement les sourcils en le dévisageant de nouveau lorsque celui-ci mentionna sa longue nuit de sommeil. De quoi parlait-il ? Hum...

Merl se lança en même temps dans un rapide résumé de l'affrontement avec la colonie de fanatiques complètement dérangés. Ces lignes ressemblaient à ce que Donovan avait raconté, l'épisode de Jason qui pisse sur le type en bonus. Il haussa vaguement un sourcil, tout en secouant négativement la tête. Non, son frère ne le lui avait pas évoqué... ça avait du lui sortir de l'esprit ! Le militaire comprit en tout cas que de ce côté, il n'y avait pas grand chose qu'ils auraient pu faire autrement. Ils avaient bossé leur plan de leur côté, mais ceux d'en face les attendait. Ça avait donc été un champ de bataille à l'ancienne. Il ne fallait pas espérer s'en sortir sans victime dans ce cas. De tels miracles n'existaient pas.

- T'as raison. Vous vous êtes bien défendus, répondit-t-il même au bonhomme, en hochant la tête. Décidément, il était dans un bon jour, il n'avait certainement jamais concéder autant de choses dans une conversation avec le paysan avant ! Notre trublion s'était-il assagi ? Non, mais ses préoccupations étaient simplement ailleurs. Puis il savait maintenant que le redneck n'était pas un mauvais partenaire sur le terrain. Il n'était pas des plus futés, ok, mais avait un sens pratique certain, il fallait l'avouer. Les sourcils du jeune homme se froncèrent de nouveau, alors qu'il bloquait toujours sur le visage différent du type en face de lui. Il ne se retint finalement pas de demander. T'as changé quelque chose à ta tête, non ? C'est quoi ? Le chapeau ? Non ce n'était pas ça. Il n'était pas moqueur, seulement perplexe.


« La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil à lunette, Magnum, Pied de Biche, Couteau Bowie & Canif
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 795
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: No pride no prejudice   Sam 2 Déc 2017 - 15:09
Mon regard se posait sur lui avec compréhension. On était tous affaiblis par ce qui s'était passé dernièrement. Personne n'avait été épargné pour le coup et c'était une certitude qu'il faudrait pas mal de temps à certains d'entre nous pour s'en remettre. Je n’étais pas du genre à me plaindre et pas non plus faire un foin d'un rien. Sauf que tout ça, ce n’était pas rien. Certain était mort d'autre avait enterré, chacun avait son fardeau. Moi juste une épaule endolorie, une moustache en moins et quelques bleus, mais les deux derniers c'était à cause de Jason.

Il ne me fallut pas longtemps pour lui raconter de quoi il était question. Une partie de moi était vraiment contente de parler de toute sa mention spéciale à l'exploit de mon frère. Je finis par me taire alors que je pensais à lui. Cette situation était bancale c'était certain.

Il fallait vraiment qu'il pose cette question? Je veux dire il n’aurait pas pu simplement se barrer? Je plissais les yeux l'espace d'un instant, j'avais un regard un peu mauvais sur le coup. Cette remarque ne me plaisait pas, même si qu'on se le dise, c'était sans doute toujours plus sincère que Joann, mais pour le coup je ne l'aimais pas. Une grande partie de mon être avait envie de lui grogner dessus. Une réaction beaucoup trop enfantine dans cette conversation alors je fis en sorte de contenir cette envie pour ne pas paraître plus stupide que je l’étais. Je posais d'un air dédaigneux mon doigt sous mon nez comme pour symboliser ma moustache disparue. Jason m'avait trahi en agissant de la sorte et c'était une histoire qui ferait parler d'elle sans doute longtemps. Je soufflais avant d'ajouter simplement.

- Pour te la faire simple. Je pense que c'est l'absence de moustache qui te perturbe un peu. Joann m'a ri au nez pendant un long moment en me pointant du doigt alors si tu veux rire, je t'en prie…

Il y avait de la hargne dans ma voix. Je n’allais pas me laisser malmener comme ça. Oui, j'étais assez sarcastique en lui parlant même si je ne savais pas ce que ça voulait vraiment dire. Je le regardais d'un air mauvais, comme pour le dissuader d’aller plus loin, pour le coup cette discussion était définitivement en train de partir en couille. Limite je crois que si ça n'avait pas eu lieu chez moi, je me serais levé pour partir. Je rongeais mon frein un moment avant de finalement, prendre suffisamment sur moi suffisamment pour passer à autre chose. Tant qu'il était présent, j'allais en profiter pour lui évoquer mon point de vue vis-à-vis de tout ce qui s’était passé pendant cette attaque.

- J'ai cru entendre que tu as taclé l'abruti au pouvoir. Je n’ai pas mon mot à dire dans tout ça, aucune légitimité vue que je suis même pas là que depuis un an, mais je te soutiens pour le coup. Je ne comprends pas qu'on soit dirigé par une lopette.

C’était une façon détournée de lui dire qu’au besoin, il pourrait compter sur moi. Je n’étais peut-être pas le mec qui l’aimait plus, mais j’étais droit dans mes bottes, je n’avais jamais kiffé le sénateur, déjà parce que c’était un ancien sénateur et ensuite parce que je n’aimais pas sa gueule. S’il pouvait virer, je n’allais pas m’en plaindre en tout cas !


Life Goes On And This Fucking World Will Keep On Turning

J'écris en #009966
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2085
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: No pride no prejudice   Sam 2 Déc 2017 - 22:56
Stanley haussa les sourcils en fixant l'anciennement moustachu avant d'entrouvrir la bouche. Ah mais ouiii ! C'était donc ça ! Il esquissa un sourire, surtout pour se moquer de lui-même. Pour ne pas l'avoir remarqué. Mais le ton du cowboy était sévère. Le sujet était visiblement sensible, et le militaire chassa sa remarque d'un revers de la main.

- J'm'en fiche, si tu savais, rétorqua-t-il, en tournant légèrement la tête de gauche à droit. Il n'avait pas l'intention de lui donner davantage d'attention pour aujourd'hui. Il avait d'autres chats à fouetter. Sa réponse était en accord avec l'air mécontent qu'affichait Merl : un peu cassante. Ça rappelait que les bons rapports entre eux ne pourraient être que de courte durée ! Dès que Stanley refranchirait la porte d'entrée, ils retrouveraient sans aucun doute leurs vilaines habitudes...

Mais avant ça, le paysan aborda rapidement le sujet du sénateur et de la rumeur qui affirmait que le jeune homme lui était rentré dedans. Ce dernier ne démentit pas, mais il fut un peu surpris par cette remarque. Tout comme l'humilité qu'affichait une nouvelle fois Rogers. Il avait en tout cas un avis précis sur Chambers et contrairement au garçon face à lui, il semblait avoir décelé depuis longtemps l'incompétence du rouquin.

- Détrompe toi, Rogers, tout le monde a son mot à dire ! C'est parce que personne se sent légitime que rien ne bouge. Il en était convaincu. S'il voulait continuer à secouer le prunier, il allait devoir faire en sorte que sa voix trouve un écho autour de lui. Un écho plus important encore que celui de ses simples amis, aussi nombreux étaient-ils. Il fit un hochement de tête pour signifier qu'il appréciait le soutien du redneck. Même si ça valait ce que ça valait. J'ai pas pu fermer ma gueule, c'est allé trop loin cette fois, se justifia-t-il. Trop de facteurs avaient été négligés. Trop de gens étaient morts par la faute de leurs dirigeants. Mais t'as raison, j'crois vraiment que Chambers n'a rien à faire là... Il a pris les rennes au début de toute cette merde, la transition était cool, mais deux années ont passées. Il a pas évolué. Le commandement devait être repensé ! Sa dernière bêtise a été de nommer Donovan en chef de la sécurité.

Car c'était bien ce qui avait pêché, deux semaines plus tôt, non ? La sécurité et surtout son absence intersidérale au moment où le groupe en aurait eu le plus besoin ! Il planta un regard déterminé dans celui de Merl.

- Mais crois-moi, ça va bouger !

Il allait en tout cas tout faire pour. Quitte à ce que ça lui retombe dessus, en bonne et due forme !


« La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: No pride no prejudice   
Revenir en haut Aller en bas  
- No pride no prejudice -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» pride and prejudice (ft. heraam)
» Pride Of nation
» Soirée 2 ♣ Gay Pride
» soirée quatre ∞ gay pride
» Banderole Thiercelieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: