Partagez | 
 

 What's Going On In Your Head ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Jason J. Rogers
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 149
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: What's Going On In Your Head ?   Dim 17 Déc 2017 - 12:39

Jason ne put retenir un large sourire lorsque Merl lui proposa de passer le reste de la soirée à boire du véritable alcool, quelque chose de plus fort que de la bière, puisque c'était le genre de proposition qu'il validait totalement. D'une seule traite, il termina sa bière et reposa la bouteille sur la table basse, histoire de passer à la suite. Son regard s'attarda sur le whisky que tenait son aîné et sur les deux verres qu'il s'apprêtait à remplir. À deux, ils pourraient largement siffler tout le contenu de la bouteille en l'espace de cette soirée. Et même plus, tout bien considéré. Cela ne faisait absolument pas peur au blond, qui connaissait ses limites et savaient qu'elles étaient plutôt lointaines. À force de s'entraîner à boire, et ce depuis des années, il avait acquis une résistante plutôt impressionnante, d'autant qu'il avait réussi à ne jamais sombrer dans l'alcoolisme. D'ailleurs, il était persuadé que personne dans sa famille ne l'aurait toléré, ni Merl, ni leur mère, ni leur père lorsqu'il était encore vivant. Avec l'air suffisant de celui qui est sûr de lui, il se cala confortablement contre le dossier en adressant un regard équivoque à son frère.

« Arrête, me mets pas au défi, tu sais que je tiens mieux l'alcool que toi.

Boire d'abord et manger ensuite ? En règle générale, il valait mieux avoir l'estomac plein en se lançant dans une beuverie. Mais soit. Le jeune homme se demandait juste si Merl n'allait pas trop abuser, et s'il serait capable de faire encore chauffer quelque boîte de conserve que ce soit. Cessant de trop y réfléchir, il se décida plutôt à se laisser emporter par l'instant, oubliant presque cette histoire de rasage un brin agaçant. Certes, son frère faisait bien ce qu'il voulait, mais tout de même... Chassant cela de son esprit, l'alcool aidant, il fit de son mieux pour descendre verre après verre, ne cessant que lorsque la bouteille de whisky fut vaincue par leurs efforts conjoints. Une belle victoire à mettre au crédit des frères Rogers ! Comme le blond l'avait plus ou moins anticipé, il avait gardé les idées bien plus claires que son aîné. Après avoir bien bu, ils se partagèrent le contenu d'une conserve de raviolis qu'ils avaient mis à chauffer. Merl ne tarda plus à prétexter une grosse fatigue pour se traîner jusqu'à sa chambre. Pour le coup, Jason fut plutôt serviable puisqu'il l'aida à s'installer pour éviter qu'il ne lui arrive une bricole. Ne serait-ce que se prendre les pieds dans le tapis, et cela risquait de finir en nez cassé... Autant éviter cela. Il resta quelques instants à observer son frère lorsque celui-ci fut couché, avec l'air d'un prophète convaincu de ce qu'il avait avancé.

- Tu vois, je t'avais bien dit que je tenais mieux que toi... Bonne nuit bro'. »

N'ayant pour sa part guère mieux à faire, et ayant cumulé la fatigue de la journée, il décida d'aller se coucher également. À peine fut-il installé dans son lit qu'il s'endormit comme une masse, ne se réveillant de lui-même le lendemain qu'une fois le soleil déjà levé. La maison était silencieuse lorsqu'il se tira du lit, et il chercha tout naturellement où Merl était passé. Peut-être déjà parti, il n'était pas rare qu'il soit levé en premier. En jetant à tout hasard un œil dans sa chambre, le jeune homme eut la surprise de le trouver encore profondément endormi. Il cuvait bien, de toute évidence. Il choisit de le laisser dormir, mais tomba alors à nouveau sur cette moustache qui le narguait. Il en avait presque oublié toute cette histoire... Ce fut alors qu'une idée stupide germa dans son esprit. Il allait raser son frère... mais seulement à moitié.
Il ne fallut guère de temps à Jason pour aller chercher de quoi perpétrer son forfait. Se mettant à genoux à côté du lit, il prit toutes les précautions du monde pour se montrer précis et doux afin de ne pas le réveiller. Bientôt, seule une demie moustache ornait encore la lèvre supérieure de Merl. Le blond manqua d'éclater de rire et se retint de justesse, se relevant en emportant le matériel pour mieux admirer son œuvre. Son frère allait avoir une drôle de tête au réveil, c'était une certitude, et il ne voulait manquer cela pour rien au monde ! Il décida donc d'aller s'installer en bas et de manger quelques céréales qui restaient dans un placard, en attendant de voir ce que tout cela allait donner.


I'll survive, bitch
Courage is being scared to death... and saddling up anyway. If you fall off a horse, you get back up. I am not a quitter. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 550
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: What's Going On In Your Head ?   Dim 17 Déc 2017 - 21:31

Boire de l’alcool, c’était une bien maigre consolation face à cette journée qui n’avait pas été de tout repos. Mais, il fallait voir le côté positif de tout ça, j’avais mon frère et on était encore en vie. C’était peut-être égoïste de penser comme ça, mais après tout est-ce que ce n’était pas le plus simple. Seul contre le monde que j’avais dit une fois et qu’on continuait de répéter depuis ce jour. J’ai toujours était partisans d’avoir une confiance aveugle en lui que ce soit à tort ou à raison d’ailleurs. Quand il m’annonçait qu’il ne fallait pas que je parte dans ce jeu-là, je savais dans son regard que c’était déjà trop tard. Je savais d’avance que cette histoire se terminerait mal pour moi, mais je crois bien qu’une partie de moi ne demandait que ça. Ce n’était pas beau de boire pour oublier, j’avais gouté à ça à la mort de ma femme, mais j’avais vite trouvé la force pour ne pas sombrer trop profondément, préférant de rester raisonnable pour toute ma famille. Il fallait apprendre à boire, mais il fallait aussi apprendre à s’arrêter avant de tourner à la bière au petit déjeuner.

- Tu sais que c’est déjà parti trop loin.

Il était évident que lui aussi avait vu l’éclat que j’avais dans les yeux alors qu’il avait été question de boire. Nous n’allions pas rester ainsi bien longtemps, c’était presque une évidence, bientôt nous trinquions à notre premier verre, mais alors que moi, j’avais simplement parlé de boire un verre Jason avait compris la bouteille. Enfin, je n’avais pas râlé plus que ça quand il m’avait rempli une seconde fois mon verre et qu’ensemble on avait fini par tringler la bouteille de ‘sky. C’était relativement rapide dans mon souvenir, enfin vu les souvenirs que j’avais parce que c’était relativement brumeux cette histoire.

Je me rappelle sans difficulté que j’avais tenté de me lever ensuite, que j’avais manqué de m’écrouler sur la table basse et que c’était un vrai miracle si j’avais réussi à m’écrouler sur une chaise de la cuisine. Sans finir le cul par terre, peut être que je m’étais rattrapé à la table juste à temps, peut être que c’était grâce à l’intervention de Jason, je n’en savais pas grand-chose et dans le fond, ce n’était pas vraiment une nécessité. De toute façon, mes yeux avaient peut-être vu ce qui s’était passé, mais mon cerveau était bien loin d’avoir imprimé de son côté. J’ai eu un sourire un peu bête tout le reste de la soirée, j’avais été content dans mon état second, il n’y avait plus eu d’autre problème dans mon cerveau. Juste ce moment d’amour fraternel sans doute un peu débile. J’avais fini par offrir un sourire à mon frère avant de lui dire que j’allais me coucher.

Pour une fois c’était lui qui m’avait couché, je dois avouer que j’ai rapidement sombré. J’étais content de ne pas avoir tourné dans le lit trop longtemps parce que j’avais désespérément eu besoin de dormir. Quand j’ai ouvert les yeux le lendemain matin, la seule chose que j’ai vue c’était la lumière aveuglante qui me décalqua la rétine. Il n’y avait que la pénombre dans la pièce et pourtant un mal de crâne fulgurant s’attaqua à moi. Je lâchais un grognement caverneux alors que je me retournais de l’autre côté pour me rendormir. Cependant, je devais me rendre à l’évidence, cela n’allait pas être gérable avec ce mal de tête qui était en train de me scier la tête en deux. Je soupirais avant de m’extirper du lit, il était hors de question d’ouvrir les yeux sous peine de mourir définitivement.

C’est sur pilote automatique et grâce à ma mémoire que je me repérais dans la maison. Il ne me fallut pas longtemps pour trouver la salle de bain et les toilettes. Je fus contraint de rouvrir les yeux à un moment donné et c’est une nouvelle fois un grognement de douleur que je laissais échapper. J’avais définitivement besoin d’un médoc contre le mal de crâne si je voulais que ma journée ne soit pas pourrie du début à la fin par cette gueule de bois. Mes yeux se posaient alors sur le miroir devant moi et l’horreur me saisit alors que j’observais mon reflet dans le miroir.

Pourquoi ? Qu’est-ce qui m’était arrivé hier soir ? Est-ce que j’avais oublié une partie de la soirée ? J’avais besoin de savoir le pourquoi du comment. Il n’y avait qu’une personne qui avait éventuellement la réponse. C’est avec beaucoup de panique et malgré le mal de tête que j’élevais la voix.

- Jason ? Il s’est passé quoi hier ?

Il n’y avait plus de tête douloureuse, il n’y avait plus que moi qui descendais les marches quatre à quatre pour le trouver, le secouer et me dire pourquoi diable la moitié de ma moustache avait disparu pendant la nuit.


☊ It Takes A Real Man To Live For God, A Lot More Than The Devil. ☊

Ma PlaylistJ'écris en #009966
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221
Jason J. Rogers
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 149
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: What's Going On In Your Head ?   Dim 24 Déc 2017 - 10:32

Dans l'esprit de Jason, les choses devaient se dérouler d'une certain façon. Son frère allait se réveiller, prendre conscience de sa nouvelle tête et descendre pour en rire avec lui passé l'effet de surprise. Pour lui, ce n'était après tout qu'une blague douteuse de plus, et ce serait loin d'être la première qu'il ferait à Merl. Il était en train de finir de manger quelque chose lorsque celui-ci fit irruption dans la cuisine, avec un air profondément alarmé sur le visage. En plus de cela, il n'avait pas l'air particulièrement frais. On voyait qu'il avait un peu trop abusé de la boisson et qu'il avait outrepassé ses limites. Pourtant, Merl n'était pas un fragile en ce qui concernait l'alcool. Il fallait cependant admettre que son cadet le surpassait en la matière.
Dans tous les cas, le blond dévisagea son aîné avec une certaine curiosité alors qu'il venait le voir en demandant d'un air paniqué ce qui s'était passé la veille. Voilà quelque chose qu'il n'avait pas anticipé. Jamais il n'aurait pensé que Merl n'allait pas tout simplement comprendre de but en blanc qu'il était responsable de ce rasage de moustache aléatoire. D'un autre côté, l'alcool pouvait être incriminé, et s'il était victime d'un trou de mémoire... Comprenant qu'il allait pouvoir lui jouer un tour supplémentaire, le jeune homme se retint de sourire pour tâcher d'afficher son air le plus sérieux.

« Tu t'en souviens pas ? T'as essayé de te raser avant de te coucher hier soir, bro'. Mais vu le résultat, on a dit que tu devrais plutôt reprendre aujourd'hui quand ça irait mieux.

Le cadet des Rogers resta un moment à savourer l'expression impayable qui se peignit sur les traits de Merl. Il prenait doucement conscience du fait qu'il pourrait parfaitement s'en tenir à cette version et que son frère la goberait sans guère poser de question. Sans doute était-ce là l'effet pervers de la confiance absolue qu'ils se vouaient tous les deux. Tout naturellement, Merl n'était pas enclin à mettre en doute la parole de son frère. Pourtant, sur ce coup-là, il aurait dû sentir le coup fourré et de loin. On allait sans doute mettre ça sur le compte de sa gueule de bois et du mal de crâne qui allait avec, c'était en général quelque chose qui était capable de remettre en question des capacités cognitives élémentaires.
Jason joua avec l'idée de le laisser ainsi croire à cette version sans plus rien ajouter de plus, et sans dévoiler la vérité. Son air était déjà parfait, et il fallait avouer qu'avec cette demi-moustache cela ne faisait que rajouter au comique de situation. Toutefois, de son point de vue, la blague manquerait de saveur si Merl n'apprenait pas en bout de course toute la vérité là-dessus. Encore une fois, le jeune homme pensait que tout allait se passer comme une bonne blague de goût douteux, rien de plus. Il ne se méfia donc pas davantage lorsqu'il se décida à dévoiler la vérité à son frère.

- Mais non, je déconne. J'ai juste voulu te faire une blague, donc... Tadaaaa ! T'as un nouveau style. Qu'est-ce que t'en penses ? »

Cette fois, le blond arbora un sourire éclatant qui montrait à quel point il trouvait ça drôle et était fier de lui-même. Il attendait maintenant que Merl comprenne le côté hilarant de la situation et qu'ils puissent en rire tous les deux. À aucun moment son esprit n'anticipa que son aîné allait peut-être mal le prendre et se fâcher. Il avait sans aucun doute très mal jugé l'importance de ce geste pour son frère, et le degré de gravité du crime qu'il avait commis. Cela expliquait qu'il soit aussi content de lui-même. Ne se méfiant pas, il but un verre d'eau en attendant ce moment où son frère allait éclater de rire et le conforter dans son délire.


I'll survive, bitch
Courage is being scared to death... and saddling up anyway. If you fall off a horse, you get back up. I am not a quitter. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 550
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: What's Going On In Your Head ?   Lun 25 Déc 2017 - 14:47

Il ne me restait plus que lui pour m’expliquer. J’avais besoin qu’il soit la pointe de lumière dans l’obscurité. J’avais toujours eu une confiance aveugle en lui. Je savais qu’en cas de coup dur, il serait-là, je savais également que par moment, il avait l’esprit, mais il ne pouvait pas m’avoir fait un truc comme ça ? Il n’était pas si méchant que ça ? J’avais envie de croire que ce n’était pas lui, j’avais envie de me dire que mon frère valait bien plus que ça et c’était pour ça que j’étais venue le voir pour savoir et comprendre de quoi il était question.

- Merde…

Jason me confirmait alors ce que je craignais depuis l’instant où je m’étais rendu compte, maintenant la vraie question était de savoir pourquoi j’avais fait ça, parce que honnêtement, je n’avais absolument pas d’explication. Depuis quand est-ce que je me rasais le soir ? Il y avait trop de zones d’ombre dans cette histoire, mais le mal de tête que je me trainais depuis le début de la matinée laissais indéniablement le bénéfice du doute à l’histoire qu’il était en train de me raconter, ce n’était pas comme si ce n’était pas infaisable. C’était sans doute la première et la dernière fois que je faisais ce genre de folie. Je soupirais de désespoir me résignant sur les choses à faire à présent puisqu’il n’était pas question de garder cette demi-moustache. Je n’avais plus vraiment la force de grand-chose et je savais qu’il fallait que je fasse ce qui pour moi était compliqué, cette moustache avait une raison d’exister, elle était plus que simplement quelques poils, mais je ne demandais pas au monde de comprendre.

Finalement Jason repris la parole et pour le coup ce qu’il avait à dire ne me plaisait pas vraiment, je n’avais pas pour habitude de m’en prendre à mon frère, mais pour le coup, je sentais la rage monter en moi et il devient alors évident que j’en voulais profondément à mon frère pour ce qu’il venait de me faire. C’était complément connard de se part ! Est-ce que moi je me décidais de me lever au milieu de la nuit pour lui raser la moitié de la tête ? Absolument pas ! C’était typiquement la même chose. L’entendre me demandait mon point de vue sur la question avec autant de détachement fini de m’achever et le résultat de tout ça se fit rapidement sentir. J’étais littéralement dans une colère noire. Je soupirais sans doute bien trop fort tout en serrant mes poings.

- Qu'est-ce que j'en pense ? VRAIMENT ? Tu m'as pris pour un jambon ?

Oui, je criais, oui, j’avais toujours aussi mal à la tête, mais ce n’était pas grave, du moins ça n’avait plus d’importante. La seule chose qui en avait encore c’était la tête d’abruti de mon frère, comme on réglait pratiquement tout par la violence dans cette famille, il n’y avait pas de raison qu’il en soit autrement à partir de maintenant. Sans vraiment comprendre pourquoi ni comment, j’envoyais mon poing voler sur mon frère, ce dernier fit mouche parce qu’il ne c’était sans doute pas attendu à une telle agression de ma part, je ne m’en voulais pas du tout, bien au contraire, s’il avait un truc à dire et bien j’attendais la remarque en attendant ça m’avait soulagé, mais seulement un peu. J’avais envie de le frapper une nouvelle fois, mais pour le moment, je préférais retenir le coup, il pourrait éventuellement s’excuser même si c’était difficile à croire qu’il puisse faire marche arrière sur un truc dont il semblait si fier. Souvent, on dit faut avoué, à moitié pardonné, mais on était bien loin de ça dans cet instant présent.


☊ It Takes A Real Man To Live For God, A Lot More Than The Devil. ☊

Ma PlaylistJ'écris en #009966
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221
Jason J. Rogers
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 149
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: What's Going On In Your Head ?   Mar 26 Déc 2017 - 19:53

Jason était tellement sûr de son coup qu'il n'avait bêtement pas prévu l'énervement de son frère. Naturellement, le voir subitement virer au rouge tomate et serrer les poings avec l'air d'une chaudière sur le point d'exploser le laissa légèrement perplexe et pris au dépourvu. Merl avait presque l'allure de quelqu'un qui venait d'avaler tout un piment extra fort pour la frime... mais en plus énervé. Le blond resta cependant imperturbable lorsque son aîné se mit à lui crier dessus en guise de réponse. Le pire dans l'affaire, c'est que tout déconcerté qu'il était, il avait aussi une sale envie d'éclater de rire. Et comment lui en vouloir tout à fait ? Il avait face à lui un homme avec une gueule de bois, rouge pivoine, qui lui criait dessus en agitant sa demi-moustache. Il y avait vraiment de quoi croire à un sketch et se mettre à rire.
Le jeune homme eut cependant à peine l'occasion de sourire qu'il fut cueilli en pleine mâchoire par un coup de poing qu'il n'avait pas vu venir. Pour le coup, cela le jeta à bas de sa chaise, la surprise ne l'ayant pas aidé à anticiper ce qui allait se passer. Plus surpris qu'autre chose sur le moment, il secoua la tête, un peu sonné, avant de faire jouer sa mâchoire en la tenant entre le pouce et l'index. Lorsqu'il se releva, il n'avait cependant plus envie de rire. Son regard s'était fait plus noir, et il dévisageait Merl en fronçant les sourcils.

« Oh, calme-toi un peu. Joue pas à ce petit jeu là avec moi.

Il avait beau être fautif, il n'était pas homme à se laisser frapper sans réagir. Toute autre personne que son frère qui aurait osé porter ainsi la main sur lui serait sans doute déjà en train de cracher ses dents, car il aurait réagi au quart de tour. Néanmoins, puisqu'il s'agissait de Merl, le jeune homme avait fait l'effort exceptionnel de lui donner un avertissement, une sommation avant de songer à agir et à faire parler ses propres poings. Il revint s'installer sur sa chaise, mais son attitude était clairement plus tendue. Son corps habitué aux confrontations physiques avait l'air aux aguets, prêt à faire face à toute nouvelle agression. Quelque part, il n'en revenait pas qu'on puisse se mettre dans des états pareils pour une moustache, pour une bête blague qui n'aurait pas de conséquence à long terme.

- C'est juste une moustache, bro'. Ça va vite repousser. »

Du point de vue du blond, ce n'était vraiment qu'un problème temporaire. Comme toute pilosité, une fois rasé cela finissait par repousser. Merl pourrait donc se promener très bientôt avec son horreur collée à la lèvre supérieure. À vrai dire, Jason se sentait vexé qu'il réagisse ainsi à sa blague. Il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat. Le jeune homme sentait toute l'adrénaline qui précédait le combat envahir son corps, et pourtant il n'avait pas l'intention de se battre avec son frère. Pourtant, si un nouveau coup lui était porté, il savait qu'il ne donnerait pas une nouvelle sommation. Ce n'était pas dans sa nature, et il avait déjà beaucoup d'égards pour son frère à cause de l'affection qu'il avait pour lui, et de l'estime également. Il avait sans doute bien mal calculé la portée de ses paroles qui avaient somme toute été bien maladroites.


I'll survive, bitch
Courage is being scared to death... and saddling up anyway. If you fall off a horse, you get back up. I am not a quitter. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 550
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: What's Going On In Your Head ?   Mer 27 Déc 2017 - 10:59

Le coup de poing que je lui avais collé m’avait momentanément détendu, mais il était évident que ça n’avait pas vraiment suffi. J’avais toujours envie de lui en coller une autre, mais pour l’instant j’avais été anesthésié. Je n’aimais pas taper sur mon frère et dans la mesure du possible c’était quelque chose que j’évitais surtout quand la cause de tout ça était débile et que c’était par simple méchanceté. Se donner des coups pour rire, on l’avait déjà fait, mais là j’étais définitivement beaucoup trop sérieux, j’avais cette envie de lui faire mal et de lui faire comprendre que j’étais peut-être mon violant que lui, mais j’étais vraiment remonté contre lui et ça allait sans doute se ressentir. Lorsqu’il ouvrit à nouveau la bouche pour me parler, mes poings se serraient à nouveau. Pour lui c’était définitivement une blague, alors que j’étais définitivement sérieux.

- Jouer à ce petit jeu ? Tu crois vraiment que ça m’amuse ? Genre que j’avais que ça à foutre ? Moi aussi je vais me réveiller en pleine nuit en me disant que c’est marrant de te raser la moitié de la gueule on verra si tu rigoles après.

Je sentais qu’il était à deux doigts d’éclater de rire, je sentais que dans le fond il ne me prenait pas du tout au sérieux et pour le coup, c’était en train de me mettre hors de moi. Je n’avais pas peur de lui, il n’y avait pas de raison que je continue à être le grand frère bienveillant. Il m’avait fait mal, bien plus que ce qu’il ne pourrait imaginait pour le coup, et j’avais l’impression qu’il était en train de s’enfoncer. J’étais sincèrement en train d’essayer de me calmer déjà parce que mon mal de tête était définitivement en train de me rattraper et je n’avais pas envie de me battre dans ses conditions, doucement, je fermais les yeux massant mes tempes à la recherche d’un peu de soulagement. Je savais que ce mal de crâne était également en train de m’user les nerfs et que la moindre remarque de mon cadet pourrait être le déclenchement de la bataille que je ne voulais à l’origine pas lancer. Je finis par rouvrir les yeux alors qu’il était en train de reprendre la parole pour dire des horreurs. C’est avec une expression de dégout sur le visage que je lui répondais.

- Avec un raisonnement pareil, tu feras quoi la prochaine fois ? Me raser la tête ?

Les insultes ne suffisaient plus, un coup de poing non plus d’ailleurs. J’étais encore plus remonté contre lui pour ce qu’il venait de me dire, il allait me le payer ! Genre vraiment, j’en avais marre qu’il me prenne pour un con. Il avait été acquis depuis un long moment que l’on passait un certain temps à se chambrer l’un l’autre, mais jusqu’à présent ce n’était pas parti aussi loin. Je lui sautais dessus sans hésiter plus longtemps. Mon poing en avant, oui c’était mon frère, mais ça n’excusait définitivement pas tout, pour le coup, j’avais l’impression d’avoir été vraiment trahis parce qu’il venait de faire, j’avais eu confiance en lui et voilà qu’il m’avait trahi. C’était un sentiment puissant de trahison qui m’animait alors que je frappais sur mon frère.


☊ It Takes A Real Man To Live For God, A Lot More Than The Devil. ☊

Ma PlaylistJ'écris en #009966
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221
Jason J. Rogers
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 149
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: What's Going On In Your Head ?   Mar 2 Jan 2018 - 11:21

Jason n'était pas homme à se répéter dans ses sommations, même lorsqu'il s'agissait de son frère. Aussi, lorsque celui-ci lui fonça dessus pour lui mettre un coup de poing en plein visage, il se tenait prêt à riposter. Ce n'était pas la première fois qu'ils se battaient, mais jamais cela n'avait atteint un niveau de gravité aussi élevé que lorsqu'ils s'opposaient à des étrangers. Là encore, le plus jeune des Rogers ne comptait pas faire de mal à son aîné, mais il n'était pas dit qu'il allait se retenir de cogner lui aussi si on l'agressait. Ils avaient parfois réglé des conflits de cette manière, et ils n'y couperaient visiblement pas cette fois-ci.
Le coup par lequel il riposta toucha Merl à l'estomac, avec toutefois moins de force qu'il n'aurait pu en mettre. Il entendit cependant son frère suffoquer un bref instant avant de repartir à l'assaut. Sans égards pour le mobilier, ils percutèrent table, tabourets ou chaises dans leur échauffourée alors qu'ils s'empoignaient comme des ivrognes cherchant à se tuer. Naturellement, ce qui devait arriver arriva, et ils roulèrent à terre dans un enchevêtrement de bras et de jambes. D'instinct, le blond avait voulu attraper quelque chose pour frapper sur son frère, mais il s'était retenu en sachant à qui il avait affaire. En ce qui le concernait, il avait un œil douloureux qui gonflait déjà. Leur affaire avait presque l'air de tourner en combat de catch. Par le passé, le jeune homme avait aimé regarder les matchs et les compétitions à la télévision. Peut-être qu'il s'en inspirait indirectement alors qu'il attrapait Merl par le pantalon pour le soulever. Les coups continuèrent à pleuvoir d'un côté et de l'autre pendant encore quelques minutes. Visage, abdomen, ventre, bras ou jambes, il n'y eut guère que les points les plus sensibles qui furent évités. L'entrejambe et les dents, notamment. Au moment où la plus jeune sentit son aîné flancher, il rompit le combat et s'éloigna de plusieurs pas. Tous deux étaient haletants.

« C'est bon, t'es calmé ?

Jason ne voyait plus rien de l'oeil droit qui avait bien gonflé et prenait une teinte violacée. Son frère avait pris un coup dans le nez qui saignait et lui dégoulinait le long du visage jusqu'au menton et même sur ses vêtements. En dehors de cela, l'un et l'autre multipliaient les contusions. Ils avaient vraiment tout sauf fière allure, à se dévisager à quelques pas l'un de l'autre, haletant comme des chiens de chasse qui avaient poursuivi une proie sur des kilomètres. Leur empoignade avait sans doute été assez brève, mais néanmoins musclée. Le blond avait fait des efforts pour ménager son frère, car même s'ils étaient en désaccord sur cette affaire et que les torts étaient partagés, c'était sans doute la personne en ce monde à laquelle il tenait le plus. Il ne voulait donc pas lui faire du mal comme il pourrait le faire à une tierce personne, et cela se voyait sans aucun doute dans le faible taux de blessures de Merl. Le jeune homme prit une inspiration un brin saccadée, puis il se décida à prendre la parole.

- Ecoute bro', c'était juste une blague parce que tu t'étais rasé. C'est sans doute con mais... c'est juste une blague. Je suis désolé, d'accord ? »

S'il y avait bien une chose pour laquelle Jason n'était pas doué – et il y en avait finalement pas mal – c'était pour présenter des excuses et reconnaître ses torts. Il était plutôt du genre à avoir une fierté et un ego mal placés, et il fallait vraiment qu'il tienne à quelqu'un pour en arriver à ce genre de déclaration. Pour les autres... il s'en moquait clairement, et n'avait que faire de leurs états d'âme. Dans tous les cas, il ne pouvait faire mieux que de présenter ses excuses à Merl. Le mal était fait, et il était impossible de faire marche arrière. Et après, si ses excuses n'étaient pas acceptées ? Est-ce qu'ils allaient se frapper jusqu'à ce que l'un des deux tombe raide mort ? La balle était dans le camp de son aîné, et il ne tenta pas d'approcher de lui, simplement afin d'éviter de provoquer une réaction hostile. Mais si c'était encore en venir aux mains que Merl voulait, il trouverait du répondant en face, c'était une certitude.


I'll survive, bitch
Courage is being scared to death... and saddling up anyway. If you fall off a horse, you get back up. I am not a quitter. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: What's Going On In Your Head ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
What's Going On In Your Head ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter
» you say good morning when it's midnight going out of my head alone in this bed ∞ 6/11/11 4h35
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)
» Your head is running wild again ∞ 11/02 - 15:17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: